Le Chêne fauteuil, forêt de Senonches (Eure-et-Loir)

Gilles nous convie une nouvelle fois en forêt à la rencontre d’un chêne majestueux.

« Je suis parfois de passage dans la région de Dreux ce qui m’avait amené à écarquiller les yeux devant le fameux chêne de La Loupe [1] à l’automne 2009. Cet été 2010, j’ai prolongé un peu plus loin vers la forêt bien connue de Senonches. »

« Nous connaissons déjà le chêne baptisé « les trois frères » [2] que Han nous avait dévoilé par le passé et je lui ai naturellement rendu visite. Mais c’est le doyen de la sylve qui constituait le but de mon escapade : le chêne qui répond au nom de « fauteuil ». »

« On l’aperçoit de loin au bout d’une de ces nombreuses allées forestières toutes droites que compte la forêt. Il siège (forcément !) au beau milieu d’une clairière qui a été spécialement aménagée pour lui au début de la révolution en cours. »

« Les arbres qui garnissent les parcelles alentour sont bien juvéniles en comparaison de cet aïeul chenu qui n’aurait pas moins de 310 ans selon le panonceau planté à l’entrée d’une zone de délimitation équivalente à l’envergure de l’arbre et au-dedans de laquelle il est recommandé d’être prudent. »

« En effet, cette cépée de cinq troncs est en plein déclin. Si elle garde de belles branches bien garnies de feuilles d’un vert franc qui semble indiquer encore une belle vitalité, il n’en reste pas moins que certains de ses fûts sont comme des chandelles dégarnies parsemées de trous qui sont autant de refuge pour la faune. L’arbre supporte beaucoup de bois mort qui ne demande qu’à tomber. D’ailleurs, le jour où je lui ai rendu visite, j’ai fait en sorte de respecter au mieux la limite de sécurité et c’est rapidement que j’ai effectué les clichés de près. En effet, c’était un jour ensoleillé mais venteux et j’ai assisté à un bon nombre de chute de branches et branchettes pourries. Gare à la tête quand le projectile vient de 30 mètres au-dessus ! »

« J’étais à contre jour, je n’ai donc pas pu bien photographier le côté « fauteuil ». En arrivant, je me voyais déjà posant assis dans cette chaire de la cathédrale de verdure, mais il s’agit là d’un fauteuil pour géant et j’aurais eu bien du mal à m’y hisser. Et oui, car son aspect élancé ferait presque oublier le fait que c’est un arbre réellement imposant dont j’ai mesuré la circonférence à 1m30 à pas moins de 6m80. Un vieux géant de la forêt qui n’est pas prêt d’être détrôné. Et je pense qu’il faudra encore de nombreuses décennies avant qu’il ne s’effondre et ressemble à la cépée de la forêt de Chizé [3] ou à celle de Mervent [4]. »

« Comme cerise sur le gâteau, lorsque l’on rend visite à ce patriarche, on se gare immanquablement au niveau du « rond de monsieur » et l’on est alors accueilli par un cercle de séquoias vieux d’environ un siècle que vous pouvez d’ores et déjà aller admirer ici. »

Décidément tu as le don pour retrouver les chênes multitroncs. Merci pour ce beau reportage Gilles, le célèbre chêne fauteuil se dévoile enfin.

Et quel chêne ! Je ne sais quel superlatifs employer pour décrire ce colosse forestier, une vieille cépée tricentenaire plus qu’imposante avec son tour de taille s’approchant des sept mètres. Quelle puissance, c’est grandiose.

25 réflexions sur “Le Chêne fauteuil, forêt de Senonches (Eure-et-Loir)

  1. Ping : Le chêne « les trois frères », forêt de Senonches (Eure-et-Loir) « Krapo arboricole

    1. François Lannes

      Bonsoir Jérome,

      Oh oui, cela me plairait beaucoup de lire sur le blog quelque unes de tes histoires d’arbres… avec de tes photos ! Ce serait même plus qu’un plaisir.

      La vitalité du Krapo Arboricole est telle, qu’elle fédère vraiment les énergies sur ce sujet des arbres remarquables et vénérables. Et la somme d’informations qui se trouve là, additionnées, venant de toutes les origines, ne peut que convaincre chacun d’y apporter sa pierre…
      (enfin, je devrais plutôt dire : « d’y apporter son bois » !).

      A bientôt j’espère.

    2. Bonsoir Jérôme,

      ainsi toi aussi tu veux te joindre à l’aventure, et devenir reporter arboricole pour le blog ? C’est avec plaisir que nous découvrirons tes photos de France et peut-être même d’horizons plus lointains.

      Tu pourrais aussi nous fournir une liste des vieux arbres en Dordogne recensés par l’association Mathusalem, ainsi on pourrait établir un « avis de recherche » pour ce département afin que des lecteurs puissent se lancer sur leurs traces.

      à plus

  2. Sisley

    Un superbe fauteuil sessile !!
    Oui, Gilles à le tact pour renifler le multi-tronc, c’est indéniable !

    L’ancienne place trouée où devait se tenir un tronc semble bien réagir en compartimentant la zone avec vigueur.On peut alors aborder la notion du CODIT.
    http://cfs.nrcan.gc.ca/nouvelles/135
    Je préfère ce terme à carie, plaie, blessure qui vont l’anthropomorphisme,le bourrelet de recouvrement ou de compartimentation convient encore.

    Je crois comme toi qu’il(s) risque(nt) d’avoir quelques soucis mécaniques dans les années à venir, mais la disposition assez rectiligne et verticale des futs associée à l’écran protecteur des arbres de proximité le protègeront.
    Le fait le plus probable serait un déséquilibre suite à la chute d’un tronc..

    1. J’ai fait la mise à jour pour les « 3 frères » et puis dans la foulée j’ai publié sur le chêne fauteuil car il fallait faire le lien entre les deux. Mais faut avouer que je n’ai pu résister à l’envie de le présenter à la communauté…

  3. Un beau Roi Gilles ,
    Il à Bien Fier Allure ,
    Par un Siège Souverain ,
    Des Murailles Centenaires ,
    Et Trois Tours de Tailles ,
    Pour le Guet d’un Chemin ,
    Dans l’Ecrin de Verdure ,
    Il est l’Hôte des Mailles ,
    En dedans de Hauts Liens ,
    Qui le Plonge en Forêt ,
    Tel un Roi sur une Île ,
    A Régner à l’Orée.
    NéO~

    http://drenagoram4444.wordpress.com/

  4. Bonsoir Chrisophe ,
    Au Fil des Chênes je suis Décade ,
    C’est un Plaisir d’écrire Ainsi ,
    Et toutes Rencontres Mérite A vie ,
    Ces Quelques Vers , En Quatre à Strophes
    Pourrais-tu mettre un Lien Ici ,
    Vers le Chemins de mes Ecrits.
    A bientôt et belles Balades.
    NéO~

  5. Charles

    Admirable ce chêne à trois troncs qui fait 6m80 de circonférence !

    Un vrai gardien des lieux .

    Prochainement ,je vous parlerai d’un chêne à gros fruits , quercus macrocarpa , tournant autour des 250 ans et éventuellement du ou d’un des plus gros de ces chênes du Québec qui fait 513 cm de circonférence et qui pourrait avoir 400 ans . C’est Thomas Fortier-Pesant qui nous en a fait part .

    À bientôt .

    Félicitations pour ce merveilleux blogue !

    Charles L’Heureux

    1. Sisley

      Je serai bien intéressé par du bouleau jaune, à papier et du thuya occidentalis ou cèdre blanc.

      Un bouleau jaune d’envergure, les plus gros peuvent dépasser les 5 m de circonférence :

      A bientôt le Quebec !

  6. Yanick

    Salut Gilles, c’est marrant que tu parles d’une cathédrale de verdure. Tu ne crois pas si bien dire. Car le mot cathédrale vient de cathèdre. La cathèdre était le nom donné au siège ou fauteuil de l’évêque.
    (Et oui ces hommes présomptueux avaient osé donner le nom de l’objet, sur lequel ils posaient leurs gras séant, à la maison de leur Dieu.)
    Pas étonnant donc de retrouver un chêne fauteuil dans cette cathédrale de verdure.

    1. Sisley

      Merci pour le petit cours d’étymologie, je suis de plus intéressé par l’origine des mots, une foule d’infos en découle quand on creuse dans le vocabulaire..

  7. Ping : Expo photos, arbres remarquables en forêt de Senonches (Eure et Loire) « Krapo arboricole

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s