Archive

Archive for the ‘Chênes de la Liberté’ Category

Chêne de la Liberté, La Ferrière (Indre-et-Loire)

16 février 2010 7 commentaires

L’Indre-et-Loire semble recéler une des plus grande concentration d’arbres de la Liberté de France. Et c’est encore Christian qui nous fera découvrir la richesse de son département [1][2][3], ce coup-ci avec un chêne planté en 1791.

“Notre chêne a vraisemblablement été planté en 1791 et a une circonférence de 3,90 m.”

Merci pour la découverte de ce chêne témoin Christian, et félicitation à la municipalité de La Ferrière pour l’entretien et la conservation de ce chêne historique.

Publicités
Catégories :Chênes de la Liberté

Chênes vosgiens bicentenaires

2 décembre 2009 10 commentaires

“Aujourd’hui, je t’envoie un duo de chênes bicentenaires découverts dans les Vosges au cours de mon road trip de l’été dernier. Tous deux présentent une circonférence à 1m30 de 4m90 pour une hauteur similaire qui se situe entre 15 et 20 mètres. Malgré ces caractéristiques qui les classeraient dans la catégorie « jumeaux », on peut voir malgré tout qu’ils se distinguent très nettement l’un de l’autre.”

“Le premier a un âge avéré, puisqu’il s’agit du chêne de la liberté qui trône sur la place du village de Gorhey. Il est mis en valeur, entretenu et déploie au-dessus du monument au mort des charpentières bien développées ; et déjà lourdes de toute l’histoire révolutionnaire que l’arbre a pour rôle de commémorer.” (clic les photos)

“Son écorce possède des rides régulières et profondes qui lui donnent un aspect vénérable mais aussi bien vivace. Un arbre sans doute sélectionné pour l’occasion, vraisemblablement de souche noble.”

“Le second, quand à lui, se terre en bas du village de Nomexy en bordure d’un pré humide.” Lire la suite…

Le chêne de Saint-Roch (Indre-et-Loire)

23 novembre 2009 16 commentaires

En Touraine, le village de Saint-Roch abrite un arbre de la Liberté, un chêne pédonculé planté en 1790 au centre de la place du village. Découvert dans le livre sur les arbres de Touraine [1] une photo  hivernale présentait sa ramure illuminée par les décorations de fin d’année.

Inscrit sur l’avis de recherche pour la Touraine, il n’aura pas fallu longtemps pour avoir de ses nouvelles. Et c’est Christian qui, une nouvelle fois [2][3][4][5], nous fait découvrir sa région. Malheureusement, c’était un vieux chêne, malade depuis de nombreuses années, et il est mort durant l’été 2009. Néanmoins, ce symbole de la liberté est toujours debout !

Installé au milieu d’un rond-point, cet arbre était devenu dangereux pour les riverains, et aurait dû être abattu. Mais c’était sans compter sur la volonté des habitants de conserver ce chêne bicentenaire, dont l’histoire se confond avec celle du village. Les sculpteurs Jean Vindras et Fodé Bayo ont proposé au Conseil Municipal de laisser l’arbre en place, et de le transformer en statue, et ainsi « redonner une nouvelle vie au vieux compagnon ».

D’autres photos du “chêne nouveau” sont disponibles par ici.

Merci pour cette découverte Christian, j’étais désolé d’apprendre la mort de cet arbre de la Liberté, mais consolé par la découverte de tes photos du chêne nouveau. Cette statue continuera ainsi pendant des décennies à porter le souvenir de cet arbre disparu, et par là-même le souvenir de notre révolution et de la Liberté durement acquise.

Christian publie un blog sur la Touraine, 255 communes sont présentées avec photos du patrimoine bâti, archéologique ou naturel ; faites donc un tour, c’est par ici.

Lire la suite…

Catégories :Chênes de la Liberté

Chêne de la Liberté, Monteil (Lot)

29 août 2009 11 commentaires

L’exploration du Lot continue de plus belle, Julien nous fait parvenir un reportage sur un chêne historique situé au Nord-Est du département à Monteil.

“Cette fois on quitte le Causse pour aller faire un tour du côté du Ségala. Le chêne que je te propose est un chêne de la Liberté, plus précisément le chêne de Monteil. Il a sans doute été planté sur le communal du village dans les années qui suivirent la Révolution soit un âge respectable d’environ 220 ans.”

“Il mesure 6 mètres de circonférence à 1m30 et l’un des résidents du hameau nous indique une circonférence de 8m à la base. Un chêne de 220 ans qui mesure 6m n’est pas commun, en effet des sources alimentent des puits à proximité ce qui pourrait expliquer sa croissance rapide. Une pierre (autel ?) se situe à son pied, autrefois le curé venait y faire une cérémonie religieuse, malheureusement cachée par les ronces sur les photos.”

“Le chêne a perdu une énorme charpentière ce qui lui donne un aspect déséquilibré. A cet endroit la foudre tombe souvent et donc un jour elle a frappé ce côté et la tempête de 1999 a fait tomber la branche. Ce que je trouve remarquable aussi c’est que malgré cette blessure, il soit encore debout et ne dépérit pas trop.”

Localisation chêne de Monteil - clic pour agrandir“Les habitants du petit village aiment beaucoup leur chêne, mais ils pensent qu’il serait nécessaire de le sécuriser car certaines branches pourraient tomber sur des personnes… (taille sanitaire sur certaines branches, nettoyage de la base).”
Pour lui rendre visite : le village de Monteil se situe à 15km à l’Est de Saint Céré et à 4km au Nord de Sousceyrac.

Encore une fois, merci pour la découverte Julien ; car grâce à toi je découvre le Nord du département du Lot (que je connais si peu) un très beau chêne, qui de surcroît est un arbre de la liberté ! Certes un peu abîmé avec le temps, mais qui garde de sa superbe et reste plein de vigueur. Enfin, cette pierre fichée à son pied où le curé venait officier témoigne de l’amour qu’ont les villageois pour cet arbre, et la liberté… ça me plaît !

Étonnant de constater qu’entre ce chêne planté en Ségala et l’autre [1] enraciné sur le causse, ils sont de même circonférence – et pourtant 200 ans les séparent…

Chêne de la liberté planté en 1790, Nouâtre (Indre-et-Loire)

26 avril 2009 10 commentaires

Une nouvelle contribution de Christian en provenance de Touraine, [1][2] il s’agit ce coup-ci du plus vieil arbre de la liberté du département. [3]

Devant l’église de Nouâtre en Indre-et-Loire, se dresse un vieil arbre de la liberté planté le 14 juillet 1790 pour la fête de la fédération et le premier anniversaire de la prise de la Bastille.
.
C’est un chêne pédonculé de 3,55m de circonférence, “très élancé avec deux grandes branches qui atteignent 25 mètres de hauteur ; on a peut-être eu tort de lui couper la totalité des basses branches. Il est le symbole d’une association artistique et culturelle : Le Chêne, qui défend et protège le patrimoine de Nouâtre.”

Merci pour les photos de ce chêne Christian, un témoin vivant de notre histoire tumultueuse, planté en 1790 il fut un des tout premier à symboliser fièrement la nouvelle liberté acquise. Christian publie un blog sur la Touraine, 41 communes sont présentées avec photos du patrimoine bâti, archéologique ou naturel ; faites donc un tour, c’est par ici.

.

 

Enfin, merci à Philippe Gautron animateur d’un site internet dédié à sa commune, qui a accepté avec enthousiasme d’aller mesurer le chêne, visitez donc Nouâtre, c’est par .

Catégories :Chênes de la Liberté