Oh, mes amis !

« Là-bas, dans l’Altaï, je vivrais dans l’isba la plus basse et la plus sombre, tout au bout du village, près de la forêt. J’irais dans la forêt – non, pas chercher du bois ni des champignons, comme ça, simplement, et je serrerais un tronc d’arbre dans chaque bras : oh, mes amis ! Je n’ai besoin de rien de plus ! »

s_a.bryukhanov_gornye-kedrovye-lesa.

Alexandre Soljenitsyne, « L’Archipel du goulag », tome 1, première partie, chapitre 6 – Ce printemps-là, 1973.
____

Vieux pins de Sibérie en Altaï. Crédit photo © A. Brukhanov.

Rendez-vous pareils à l’arbre

« Voyez l’arbre devant votre porte,
Il laisse les oiseaux se brancher ou s’envoler.
Quand ils viennent à lui, il ne les a pas appelés,
Quand ils prennent leur vol, il ne les retient pas.
Rendez-vous pareils à l’arbre ;
Vous n’irez pas contre la Voie. »

Lung-ya kiu-tun (835-923), disciple de Tung-shan, le fondateur de l’école Ts’ao-tung (Sôtô). Cité par Jacques Brosse dans son ouvrage « L’esprit du zen », chapitre III, Le tch’an et la poésie.

Moine Myoe - Enichibo Jonin - 13e siecle

Le moine Myōe pratiquant zazen (méditation assise) au cœur d’un pin vénérable nommé Nawadoko, situé non loin du temple de Kōzan-ji où le moine est venu se retirer pour les dernières années de sa vie.

Peinture sur rouleau 13e siècle – attribuée à son disciple, le moine Enichibō Jōnin. Trésor national japonais, conservée au Temple Kōzan-ji.

Le suprême présent

« Longtemps, les dons que recèle la terre demeurèrent ignorés, et les arbres et les forêts passaient pour le suprême présent qu’elle eût fait à l’homme. C’est l’arbre qui lui fournit ses premiers aliments, c’est son feuillage qui rendit la caverne plus moelleuse, c’est de son écorce qu’il se vêtit. »

Pline l’Ancien, Histoire naturelle, Livre XII,1.

Carmina Burana - BSB Clm 4660 - folio 64v

Carmina Burana, manuscrit BSB Clm 4660, folio 64v (la forêt). Conservé à la MDZ (Münchener DigitalisierungsZentrum).
__

La popularité du recueil connut un regain au XXe siècle grâce au vif succès de l’œuvre musicale homonyme de Carl Orff, Carmina Burana.

Carl Orff – Carmina Burana « O Fortuna » – le morceau d’ouverture.

L’Orchestre de Chambre de Genève sous la direction de Jonathan Griffith (DCINY, New York). Enregistré le 5 octobre 2019 à l’Auditorium Stravinski de Montreux (Suisse).