Archive

Archive for the ‘Peupliers de la Liberté’ Category

Peuplier de la Liberté, Lus-la-Croix-Haute (Drôme)

29 septembre 2011 6 commentaires

Après nos révolutions, lors du choix des arbres pour les plantations des arbres de la Liberté, le choix de nombre de citoyens se portait le chêne, mais d’autres lui préféraient le peuplier, dont le nom latin populus prêtait à un calembour symbolique…

Si la force et la longévité du chêne a permis à de nombreux exemplaires de traverser ces périodes tumultueuses, rares sont les peupliers qui ont survécu. C’est donc avec un grand plaisir que je publiais l’an dernier sur un peuplier drômois [1], et chose étonnante François a découvert un autre peuplier de la Liberté également dans la Drôme, à Lus-la-Croix-Haute.

« Il est bien loin de dimensions qui le rendraient remarquable », mais c’est un arbre à haute valeur historique qui rappelle l’année 1848 avec le renversement de la Monarchie de Juillet, l’abdication de Louis Philippe, et surtout l’instauration de la seconde république.

« Une circonférence de 5,40 mètres à 1,50 m du sol. »

Merci pour ce nouveau reportage François, c’est quand même étonnant que les seuls peupliers de la Liberté dévoilés jusqu’à présent sur le blog proviennent tous deux de la Drôme ! Un peuplier noir malheureusement fortement atteint dans son intégrité, son houppier a presque disparu et le tronc semble bien usé. Un arbre historique qui arrive à la fin de son cycle. Ce serait chouette que la mairie décide de replanter un arbre sur cette place, afin qu’il puisse reprendre le flambeau et perpétuer la mémoire.

Catégories :Peupliers de la Liberté

Peuplier de la Liberté, Poyols (Drôme)

2 décembre 2010 6 commentaires

Les arbres de la Liberté furent plantés comme signes de joie et symboles d’affranchissement après les révolutions de 1789 et de 1848, si la majorité des arbres plantés furent des chênes [1][2][3][4], il y eu parfois des platanes [5], des tilleuls [6] et bien souvent des peupliers.

Suivons Alexis pour la découverte d’un de ces peupliers historiques dans la Drôme.

« Pendant l’été j’ai fait une petite escapade dans la Drôme avec deux amis, et c’est sur la route de Die que j’ai croisé cet arbre magnifique. Un remarquable peuplier noir d’Italie que Nicolas avait repéré lors de son séjour dans la région. Il pousse sur la place du village de Poyols et a été planté en 1848, comme l’atteste une pancarte de bois sur son tronc [7]. »

« C’est un arbre de la Liberté, qui célèbre le renversement de la Monarchie de Juillet, l’abdication de Louis Philippe, et surtout l’instauration de la seconde république. 1848 est aussi l’année de l’abolition de l’esclavage en France, et je me plais à penser que cet arbre est aussi là pour que l’on s’en souvienne. Je ne l’ai pas mesuré, mais la présence à ses pieds de Nicolas et Antoine permet de se faire une idée de sa circonférence imposante. »

« Un sanitaire satisfaisant et son port trapu, séquelle d’une tempête passée autant potentiellement que d’un élagage avisé, me semble être pour lui la meilleure garantie de longévité, car le mettant à l’abri des dégâts du vent qui souvent abat ses congénères. »

Merci pour ce reportage Alexis, quel plaisir de découvrir un peuplier de la Liberté encore en vie. Car si l’essence a été plantée en masse dans les années 1790, les peupliers furent en grande partie abattus ou déracinés à la restauration sur l’ordre de Louis XVIII. Avec la Révolution de février 1848, le peuple replanta des peupliers comme arbre de la Liberté. Malheureusement ce sont des arbres d’une faible longévité, et aujourd’hui plus de 150 ans après, ne subsistent que peu de spécimens, souvenirs vivants de cette époque.

Contacté la mairie, normalement les mesures de ce colosse devraient bientôt arriver. Ainsi que quelques précisions historiques, car sur la photo de 1987 deux peupliers apparaissent.

Catégories :Peupliers de la Liberté