Archive

Archive for the ‘Chênes lièges’ Category

Le vieux chêne-liège de Reynes (Pyrénées-Orientales)

14 février 2011 27 commentaires

Non content de nous faire partager ses découvertes arboricoles, Yanick a aussi initié son fils Yann à cette passion pour les vieux arbres [1], mais il a également poussé sa fille à nous ramener des reportages de Crète [2][3], et ce coup-ci c’est à sa grande sœur qu’il a fait appel pour retrouver un des plus gros chêne-liège d’Europe… Quelle famille de chercheurs d’arbres !

Il est l’arbre emblématique de Reynes, un patrimoine décrit sur le site de la commune [4].

« Voilà l’article de Maryline et je suis plutôt fier d’en faire une nouvelle Krapo reporter. Il me reste une autre sœur et deux frangins et j’ai un tonton qui semble déjà accro au blog. Comme je peux pas être partout, j’embauche la famille, en plus ça me coûte pas un rond ! »

« Tu habites à côté m’a dit mon petit frère Yanick, tu dois absolument aller le photographier et le mesurer ! Par un beau dimanche ensoleillé mon photographe Gilles et moi arrivons à Reynes au « Mas Santol » Monsieur Serge Aranaudiès propriétaire du mas nous indique dans quelle partie de la propriété se trouve le chêne. »

« C’est vrai il est époustouflant, vous pouvez admirer les photos de Gilles, par contre pour le mesurer c’est autre chose… mais je me suis renseignée : sa hauteur est de 20 m, une circonférence de 5,60m à 1 mètre du sol (diamètre 1,80m),  son poids est estimé à 6 tonnes, et pour terminer on a estimé son âge à 300 ans. »

« Je vous laisse l’admirer, et si vous passer dans le coin faites un détour par Reynes. »

Son propriétaire Serge Arnaudiès veille précieusement à la santé de l’arbre et espère le voir toujours aussi grand et  aussi beau, un symbole pour Reynès !

Génial, je suis vraiment content d’accueillir ce vieux chêne-liège sur le blog, cela fait longtemps que je cherchais à obtenir des photos récentes de cet arbre magnifique, merci Gilles & Maryline pour ce premier reportage ! L’appellation locale « plus grand chêne liège du monde » est un peu exagérée au vu des autres individus déjà présentés sur le blog [5], mais malgré tout cet ancêtre vieux de plusieurs siècles a vraiment fière allure avec son tronc tortueux et un beau houppier, un peu dommage qu’il soit privé de son liège, car dans ce cas quelle aurait été sa circonférence ?
____

Pour en apprendre plus sur le chêne-liège, consultez la page réalisée par la commune, ici.

Pour pousser plus avant, consultez également le site de l’Institut National de recherche et de développement de la suberaie, du chêne-liège et du liège, par ici.

Une pétition en ligne pour la sauvegarde du chêne-liège et des suberaies, par ici.

Catégories :Chênes lièges

Chêne-liège, Saint-Jean-de-la-Motte (Sarthe)

11 décembre 2009 6 commentaires

Voici une rareté du département de la Sarthe, la commune de Saint-Jean-de-la-Motte abrite un chêne-liège centenaire. Cette espèce méditerranéenne y est rare, car les grands hivers ne lui ont pas toujours permis de résister au gel. (clic les photos)

Ce chêne-liège mesure 3,10 mètres de circonférence à 1,50m de haut.

Une année de plantation présumée au début du XXè siècle, je me plais à imaginer ce gland s’échappant de la besace d’un méridional remontant vers le Nord du pays.

Merci pour la découverte de ce chêne David. Un arbre découvert sur son blog cette semaine, David y interrogeait ses lecteurs sur la particularité de cet arbre, et pourquoi il n’aurait pas dû pousser sur ce terroir… C’est avec plaisir qu’il a accepté de nous prêter ses clichés, et qu’il est retourné auprès de l’arbre avec un décamètre.

Faites un tour sur son blog, et partez à la découverte de la Sarthe, c’est par ici.

Catégories :Chênes lièges

Chêne-liège remarquable, château de Gonneville (Manche)

17 avril 2009 10 commentaires

Le château de Gonneville dans la Manche renferment un trésor : un chêne-liège impressionnant, labellisé “arbre remarquable” par l’association A.R.B.R.E.S. en 2004. Une espèce de chêne bien peu commune pour la région, originaires d’Afrique du Nord les chênes-liège sont installés dans le Var, le sud des Landes et en Corse ; que fait-il là-haut ?

Ce chêne-liège est vraiment imposant avec ses 6,50 mètres de circonférence, le tronc se divise en deux pour offrir un port harmonieux pour son âge avancé.

Merci pour le prêt des photos Jocelyne, je suis bien content de présenter ce chêne normand, cela faisait longtemps que je recherchais des clichés pour le voir de plus près… Déjà que je trouvais celui de Montagoudin impressionnant par sa taille [1] ; celui-ci est encore plus imposant, et bénéficie d’un emplacement de choix : une sentinelle qui veille sereinement sur le parc du château, superbe !

Faites un tour sur le blog de Jocelyne et partez à la découverte du Cotentin, c’est par ici.

Catégories :Chênes lièges

Chêne liège, Montagoudin (Gironde)

17 février 2009 38 commentaires

En commentaire sous le chêne à Guillotin,  une invitation pour découvrir un des plus vieux chêne liège de France… Je prends illico contact avec Francis, et il me transmet rapidement les photos qui suivent. L’arbre a planté ses racines à flanc de talus, à Montagoudin, une petite commune de Gironde (clic les photos).

Un vieux chêne liège qui mesure 25 mètres de haut, et affiche 5,80 m de circonférence !

Merci pour les photos Francis, c’est une sacrée découverte : un très bel arbre, quelle stature ! C’est toi à côté en tout petit ? Ce serait intéressant de mesurer l’épaisseur de liège, pour comparer avec celui de La-Londes-Les -Maures (25 cm de liège). Francis est correspondant de presse, il va bientôt écrire un article sur ce chêne ; et une fois publié, il pourra surement nous en dévoiler un peu plus…
___

Mise à jour le 19/02 : article écrit par Francis Virepinte, paru dans la presse régionale. Lire la suite…

Catégories :Chênes lièges

Chêne millénaire, le Pas du cerf, La-Londe-les-Maures (Var)

23 mars 2008 34 commentaires

Au cours de mes lectures, j’ai découvert un chêne liège millénaire caché dans le massif des Maures. Dur de vérifier son existence, à moins de s’y rendre… Je persévère et enfin un site de randonnée me donne la preuve de l’existence de ce vénérable chêne, je contacte l’auteur et c’est avec son aimable autorisation que je vous fait partager ce trésor. (clic les photos)

Un chêne majestueux, souriez à la vie, un millénaire vous contemple…

.
Merci à Jean-Paul pour ces photos, consultez donc sa fiche randonnée, un circuit facile de 9 km, qui vous mènera au grand dolmen de Gaoutabry et enfin au pied de ce chêne remarquable, Malheureusement, le site est dorénavant fermé et la galerie photo disparue…
.
« Le Massif des Maures, fort de ses 150.000 hectares, reste le plus important espace forestier du Var. La commune délimite les Maures Occidentales, entre la presqu’île de Giens à l’ouest et le cap Benat à l’est. La Londe-les-Maures a su, au fil du temps, préserver son environnement et son paysage, et le village offre aujourd’hui une extraordinaire palette végétale. »
____

Mise à jour novembre 2010 : François a rendu visite à ce vieux chêne-liège.

« Il est en manque d’entretien. Une grosse branche a été coupée et débitée, mais tout le pied de l’arbre est dans un état de semi-abandon. Cela m’a beaucoup attristé car cela donne le sentiment que rien n’est plus fait pour accompagner ce chêne-liège dans sa course au travers des siècles… Et pourtant Dieu sait que cela ne serait pas inutile de l’aider un peu, dans la mesure de nos moyens ! Il y a des fois où je voudrais être riche à millions pour pouvoir acquérir le terrain, e  entretenir ces arbres vénérables comme ils le méritent… »

« Je te joins aussi une photo de l’épaisseur de l’écorce de ce chêne. Comme te l’a dit Jérôme Hutin, elle fait plus de 20 cm d’épaisseur car l’empan de ma main mesure déjà 21 cm et il ne suffit pas à couvrir toute cette épaisseur. Il doit y avoir presque 25 cm au total. »

« 6,30 mètres de circonférence à 1,50 m du sol. »

« Les 2 plus grosses charpentières ont été mesurées 3,90 m et la dernière 3,20 m. »

Catégories :Chênes lièges