Archive

Archive for the ‘Erables de Montpellier’ Category

Érable de Virollet, commune de Villiers-en-Bois (Deux-Sèvres)

16 septembre 2010 14 commentaires

Bien que l’érable de Montpellier soit plutôt méridional car exigeant en chaleur et en lumière, l’essence a remonté la vallée du Rhône, la moitié Est des Pyrénées, la périphérie sud-Ouest du Massif Central jusqu’aux Charentes… Et c’est là-haut que Yanick nous emmène.

« C’est en revenant de faire visiter l’église d’Aulnay (joyaux de la Saintonge romane) à mon lutin, que j’en profitais pour approfondir mes recherches en forêt de Chizé. Celle-ci bien qu’ayant énormément souffert de la tempête de décembre 1999, recèle encore bien des merveilles. C’est au lieu-dit Virollet sur la commune de Villers-en-Bois, non loin de « la baignoire de Mélusine » [1] que j’ai découvert cet arbre à la forme parfaite. »

« De loin je n’avais pas reconnu son essence mais je voyais bien que je n’avais pas affaire à un chêne. C’est en m’approchant que je reconnu ce bel érable de Montpellier à ses petites feuilles trilobées et ses petites samares. » (clic les photos)

« Mensurations : circonférence à 1,30m : 3,63m ; hauteur : 14,00m ; envergure : 20,00m. »

« On remarquera que comme celui découvert sur le Causse par Christophe [2], son tronc semble se fendre en deux. Est-ce une caractéristique de l’espèce dont les grosses branches maitresses se développent rapidement en bouquet ? Ceci reste à vérifier sur d’autres sujets. »

Lire la suite…

Catégories :Erables de Montpellier

Érable de Montpellier, Mas de Rieu – Cap del Bosc (Lot)

29 août 2010 5 commentaires

Celui-là est un vrai coup de cœur qu’une bonne amie m’a fait découvrir ce week-end.

Sur les causses au Nord de Catus, un érable de Montpellier avec un port princier…

Une forte impression cet érable isolé [1], un port équilibré et harmonieux pour le causse.

Une circonférence de 2,40 mètres au « plus fin » à 0,60m de haut pour 10 mètres de hauteur.
(les chênes pubescents et érables voisins se situent entre 0,80 et 1,20m de tour de taille)

S’il n’est pas le plus gros érable découvert dans le Lot [2], il n’en demeure pas moins un digne représentant de l’espèce. En limite de causse, les gros arbres ne sont pas légion, et peu d’entre eux atteignent des âges avancés en raison du plateau calcaire et des faibles pluviométries. Et puis, avouez que cet érable a un charme indéniable avec son port en boule quasi parfaite, et ses branches venant affleurer le sol.

Exploration arboricole du canton de Labastide-Marnhac (Lot)

22 mai 2008 11 commentaires

Aujourd’hui balade au Sud-Ouest de Cahors sur le canton de Labastide Marnhac.

L’info m’a été envoyée en mail par un lecteur avec plusieurs cartes, avec quelques données sur un cèdre assez gros. Tranquillement, nous voici partis avec le chien, bonne marche sous le couvert des arbres par une ancienne route désertée. (clic les photos)

Vous pouvez voir des chênes typiques du Lot, luttant pour pousser entre les cailloux…

Facile de comprendre ma joie lorsqu’au bout du chemin, je découvre ce chêne :

Joli ! Après tous ces petits chênes, celui-ci affiche 3,27 mètres de circonférence. Bien caché dans cette haie, au bout du chemin dit “du Moulin et de la Fontaine”. Solide et en parfaite santé, mais pourtant guère plus haut que ceux qui l’entourent chaleureusement.

Rencontrant un agriculteur affairé dans ses vignes, j’engage la discussion et il me renseigne aimablement sur le cèdre recherché et m’indique un érable pour lequel il semble avoir beaucoup plus d’affection… voici le copain.

Le ciel menaçant est soudainement devenu noir, et la lumière devint étrange… Isolé au milieu des blés, un tour de taille de 3,02 mètres, Endémique dans la région l’érable de Montpellier lutte sur le plateau calcaire, comme tous les autres arbres du coin ; un très bel arbre.

Lire la suite…