Archive

Archive for the ‘Micocouliers’ Category

Le micocoulier de la cathédrale Saint-Étienne, Toulouse (Haute-Garonne)

8 octobre 2010 32 commentaires

Début septembre, je me suis rendu à Toulouse pour voir un copain, mais aussi parce que j’avais découvert dans un livre l’existence d’un très vieux micocoulier dans les jardins de la Préfecture. C’était une journée très chaude avec plus de 36°c à l’ombre, dans ces moments-là je me sens heureux de ne pas habiter la « grande ville ». Bref après avoir trouvé la préfecture administrative, on m’envoie vers l’Hôtel du Préfet ; et là en discutant avec les agents de police qui gardent l’entrée des lieux, j’apprends que le vieux micocoulier infesté par un champignon a été abattu il y a maintenant plus de cinq ans (remplacé depuis par un jeune olivier).

Épuisé par cette chaleur quasi insupportable, je me suis réfugié dans l’église des Jacobins [1], puis je me suis mis en quête d’un vieil arbre dans Toulouse, visité le Jardin Royal & le Jardin des Plantes, et si j’y ai rencontré de beaux spécimens, peu d’entre eux dépassaient le siècle d’existence. Après une sieste bien méritée, je décidai de retourner dans le centre, et c’est devant la majestueuse cathédrale Saint-Étienne que j’ai fait la rencontre opportune.

Aucun doute possible, je l’ai aperçu et reconnu de loin : un micocoulier ! Et dire qu’au début de ma journée, en cherchant le premier, j’étais passé juste à 60 mètres de ce spécimen…

Un très bel arbre avec un enracinement imposant, une ombre fraîche & généreuse dont profitait une bande de jeunes collégiens. Une circonférence de 4,30 mètres à 1,40m de haut, mais la mesure est quelque peu faussée car la place a été réaménagée dans les années 90, et il semble que le niveau du sol ne soit plus le même qu’avant. Lire la suite…

Publicités
Catégories :Micocouliers

Micocoulier, Bellegarde (Gard)

11 février 2010 16 commentaires

Suite des aventures de Francis dans la campagne gardoise, parti à la recherche d’une vieille yeuse, ses pas l’auront finalement amené à découvrir un autre arbre…

“… ensuite, je décide de retourner sur mes pas, et en reprenant le chemin de la maison j’aperçois quelques mètres en contrebas un magnifique arbre au ton gris clair. Je prends quelques clichés et je vois les propriétaires du Mas où se situe l’arbre en question qui sont prêts à partir. Je descends immédiatement et vais leur demander si je peux prendre quelques photos de l’arbre remarquable qui trône dans leur jardin.” (clic les photos)

“Ils acceptent avec grand plaisir et m’informent qu’il s’agit d’un micocoulier.  L’arbre est majestueux, il fait environ 15m de hauteur pour une circonférence de 4m67 à 1m30.”

“Le monsieur m’a dit qu’il avait creusé une petite rigole qui passe pas loin de ses pieds, ce qui a peut être permis à l’arbre de grandir un peu plus vite. Le Mas de Broussan possède également d’autres beaux chênes vert (2m-2m50 de circonférence) et un mûrier de 2m93 [1]. Monsieur et madame Roger m’ont très gentiment invité à repasser au printemps pour le prendre en photos lorsqu’il sera en feuille.”

(installé sur une propriété privée, cet arbre ne se visite pas) Lire la suite…

Catégories :Micocouliers

Micocoulier, Fox-Amphoux (Var)

25 avril 2009 11 commentaires

A Fox-Amphoux dans le Var, réside un vieux micocoulier qui a survécu à la fureur révolutionnaire (les micocouliers étaient associés au clergé et furent abattus). Installé sur la place de l’église depuis si longtemps, cet arbre doit connaitre toute l’histoire du village… en 450 ans il aura vu toutes les noces, tous les enterrements, et assisté à toutes les festivités.

Le devant de l’église était dans la pente, lorsque la place a été refaite les arbres ont été entouré de murets en pierre, le micocoulier est enterré sur 2 mètres. Cet arbre a été planté en 1550, il affiche de belles dimensions : 4,95m de circonférence et 18m de haut.

Un vieux bonhomme qui garde néanmoins une belle allure ; dire qu’il est un des plus vieux micocoulier de France, et se dirige tranquillement vers le demi-millénaire…

Merci à Didier Louit, écrivain installé à Fox-Amphoux qui a accepté avec enthousiasme d’aller tirer le portrait de cette vieille branche. Didier laisse ses mots et photos sur son blog [1] mais visitez aussi son site dédié à ses bouquins, c’est par ici.

Catégories :Micocouliers

Vieux micocoulier, Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne)

20 avril 2009 3 commentaires

De retour de week-end dimanche, nous nous sommes arrêtés faire un pic-nic dans le parc de l’hôpital de Villeneuve-sur-Lot, et c’est en regardant attentivement le parc que ce vieux micocoulier de Provence s’est finalement révélé, un très bel arbre au port élégant.

Un bel arbre : plus de 26 mètres de haut et 4,60 mètres de circonférence, un feuillage très dense et une multitude de micocoules accrochées aux branches. (clic les photos)

Le tronc massif se divise en deux, et offre une belle vision sous les branches. De puissants contreforts pour s’ancrer au sol, mais en regardant attentivement, le collet de l’arbre est attaqué par un vilain champignon qui ressort en maints endroits [1]. L’arbre est condamné et risque de se faire abattre un de ces jours pour des raisons de sécurité, mais il y a le temps, car il semble toujours dans la fleur de l’âge.

Pour s’y rendre : le micocoulier se situe sur la droite du parc contre le mur d’enceinte.

Catégories :Micocouliers

Micocoulier centenaire, Cahors (Lot)

14 avril 2008 7 commentaires

A mon arrivée à Cahors, j’ai exploré le labyrinthe de ruelles, je regardais dans toutes les cours, tous les jardins ; et dans la propriété du Comte d’Armagnac, je découvris un micocoulier magnifique. Si grand qu’on le voit du Mont St Cyr qui surplombe la ville. Au fil du temps il est devenu un bon “copain” que je visite souvent, un coin de campagne en ville.

Difficile de rendre en photo toute la splendeur de ses 200 ans, il est très haut avec une très belle ramure. Solide avec un tronc en très bon état, avec de puissants contreforts. Circonférence à 1,40m : 3,25m. Photo prise tout début avril lorsqu’il était en fleur.

Ces photos datent de février, il y avait une belle lumière. Vous pouvez apercevoir un autre arbre sur ses côtés, il s’agit d’un jeune tilleul. Une très belle propriété arborée, un deuxième micocoulier plus jeune mais prometteur, un marronnier, un palmier, un houx…

Pour en savoir plus sur le micocoulier, consultez son portrait, ici.