The Ancient and Venerable Tree Hero of France

Début septembre un article/interview mettant en lumière le blog a été publié sur le site anglais Save our Woods. Un groupe créé début 2011 en réponse au gouvernement anglais qui voulait alors vendre les forêts publiques [1]. Tout comme le Krapo arboricole, ils ne sont pas financés et ne sont affiliés à aucune organisation politique, entreprises ou ONG. Ce sont des individus qui croient passionnément que les forêts de propriété publique doivent rester en mains publiques, à perpétuité. Ci-dessous l’introduction de l’article :

« Krapo Arboricole is the largest independent blog on trees and forestry in the world. Created by one man, Christophe Virat, it has become the reference point for all those interested in ancient and venerable trees in France. In a country which has little existing recorded information (unlike the UK) and which saw much destroyed by the French revolution there was scant information with regards such trees before Krapo Arboricole was started (Krapo is a tree frog who hosts the site). »

« There is a myth, still perpetuated, that there are few ancient trees in France. Christophe Virat has long since busted this myth and Krapo Arboricole has gained the enviable status of being one of the few websites which cannot be equalled by printed literature. And amazingly he has done this without any funding at all. »

Une traduction des mots de Pip Howard effectuée par Yanick :

Krabo arboricole est le plus grand blog indépendant sur les arbres et la foresterie dans le monde. Créé par un seul homme, Christophe Virat, il est devenu le point de référence pour tous ceux qui s’intéressent à des arbres antiques et vénérables, en France. Dans un pays qui a peu d’informations existantes enregistrées (contrairement au Royaume-Uni) et qui en a vu beaucoup détruits par la révolution française; il y avait peu d’informations en ce qui concerne les arbres avant que Krapo arboricole ne soit lancé (Krapo est une rainette qui héberge le site).

Il y a un mythe, toujours perpétué, qu’il ya peu de vieux arbres en France. Christophe Virat a depuis longtemps éclaté ce mythe et Krapo arboricole a acquis le statut enviable d’être l’un des quelques sites Web qui ne peut être égalé par la littérature imprimée. Et étonnamment, il a fait cela sans aucun financement à tous.
____

Envie de lire l’article en intégralité sur le site d’origine ? Alors un petit tour par ici.

Promenade sylvestre : des arbres remarquables en Lorraine

Il y a quelques mois, j’avais été sollicité par un collaborateur de La Nouvelle Revue Lorraine, son souhait : réaliser un article sur les arbres remarquables de sa région. En fouillant le net, il était forcément arrivé jusqu’au blog… du coup il voulait utiliser les données dendrologiques et plusieurs clichés d’arbres pour illustrer son dossier.

Cela faisait beaucoup, mais comme cette revue a un petit tirage (environ 4000 exemplaires tous les deux mois), et qu’elle fonctionne sans publicité avec des collaborateurs bénévoles, j’ai laissé libre cours à Alain…
.

« Remerciements à Christophe Virat du site krapoarboricole.wordpress.com, qui nous a aimablement autorisé à publier les clichés d’arbres présentés dans l’article (merci aussi aux photographes Gilles Montavon et Sisley). Le site Krapo arboricole est collaboratif : il est ouvert à tous ceux qui veulent faire découvrir la richesse arboricole de nos régions. » (Alain Beaugrand – La Nouvelle revue Lorraine n°3, Août-Septembre 2010)

On (re)parle de nous dans la presse !

La Société Française d’Arboriculture publie une revue trimestrielle destinée aux arboristes et plus généralement à ceux qui travaillent autour de l’arbre, on y trouve des dossiers techniques sur la grimpe et la mécanique des arbres, sur les maladies et autres parasites de l’arbre, mais aussi agenda des manifestations professionnelles, ainsi que des liens internet à explorer..

« Krapo arboricole – Un blog qui recense les arbres remarquables, qui propose des liens vers des sites, des ouvrages, des réflexions… »

Bugarach, la montagne aux fées

Partis à l’aventure dans le pays Cathare, nous nous sommes rendus jusqu’à cette montagne sacrée, parfois appelée « la montagne aux fées » ou « la montagne inversée ». Le Pic Bugarach culmine à 1230 mètres d’altitude et à ses pieds s’étend une vaste forêt profonde qui nous a accueilli chaleureusement pour la nuit.

Au petit matin, la montagne est apparue dans la brume.. un instant magique..

Nous sommes donc parti à l’assaut de ce pic légendaire, la marche commence dans une forêt fraîche contenant quelques vieilles cépées de hêtres, puis continue sur des alpages recouverts d’une multitude de fleurs sauvages ; enfin vient le règne du minéral – escarpé et venteux – mais à l’arrivée, c’est un panorama fantastique qui s’est offert à nous…

Une rando de 2h30 sans trop de difficulté – avec un dénivelé de 420 mètres, prévoir de bonnes chaussures et un coeur bien accroché car les derniers mètres sont vertigineux…
____

Mise à jour avril 2011, un de mes clichés a servi à illustrer un article de la revue Nexus.

L’article « Mont Bugarach : le pic ésotérique » est disponible en téléchargement par ici.