Archive

Archive for the ‘Platanes de la Liberté’ Category

Explorations estivales dans le département du Lot

7 novembre 2011 8 commentaires

Pour fêter comme il se doit le 46ème article exploration du Lot, Julien m’a fait parvenir les données de ses explorations estivales dans le département du Lot. Le résultat est plutôt impressionnant avec 11 arbres vivants et morts de différentes essences.

« Durant les vacances estivales j’ai fait du vélo et lors de mes excursions j’ai découvert deux arbres, le premier est un saule de 5,55 mètres de circonférence qui possède un houppier bien étendu et qui se situe non loin du golf du château de Montal. »

« J’ai aussi découvert un autre arbre, de loin j’ai remarqué sa silhouette se détachant près d’une église, j’ai donc pensé que ça pouvait être un bel arbre, j’ai tout d’abord cru que c’était un chêne mais en me rapprochant j’ai reconnu les feuilles et fleurs du tilleul. »

« Un tilleul non vilain de 4m18 qui trône au milieu d’un cimetière où est aussi implantée l’église ! Cet arbre étant situé sur le lieu-dit Saint-Martin des Bois. »

« L’été a été aussi la saison des sorties en voitures pour les arbres les plus éloignés, à savoir le saule têtard de Thégra [1] et pour répondre à vos interrogations concernant la circonférence j’annonce une circonférence de 6m80 à 1m30 mais la mesure n’est vraiment pas facile à faire et je souhaite bien du courage à ceux qui voudront la mesurer. »

« Cet arbre, étant creux (notamment ses branches), un noisetier a poussé là où il y avait une espèce de sciure dans une des branches (on peut l’apercevoir sur les photos). »

« Deux autres chênes sont venus compléter le rapport de cette sortie, un que j’avais repéré à côté d’un hangar près de l’étang de la prairie à Gramat (4m30 de circonférence). »

« Et puis un autre que j’ai pu découvrir grâce à l’excellent travail de Thierry Maillard sur le patrimoine de la commune d’Issendolus [2]. »

Lire la suite…

Le platane de la Liberté de Payré-sur-Vendée (Vendée)

24 septembre 2010 16 commentaires

Quittons pour un temps la Crète, et rejoignons Yanick en Pays de la Loire.

« C’est en me rendant à Vouvant au pied de la Tour Mélusine [1] que je fus amener à croiser un petit panneau arbre de la Liberté en traversant le petit village de Payré-sur-Vendée. Je m’attendais donc logiquement à découvrir un tilleul ou un chêne et quelle ne fut pas ma surprise de me retrouver face à un joli platane. » (clic les photos)

« Les deux Lutin en ma compagnie ce jour là s’en sont donné à cœur joie pour faire la fête à ce bicentenaire et grimper dans ses branches. Il faut dire qu’il n’est pas trop difficile d’y grimper. La peau de son tronc toute flagada, comme une chaussette en accordéon, offrait de nombreuses prise à ces deux ouistitis. »

Voici ce qu’indique un petit panneau d’information des pays de la Loire à son pied :

L’arbre de la Liberté. C’est le symbole de la victoire de la Révolution sur l’Ancien Régime. Un décret de la Convention du 22 janvier 1794 en ordonna la plantation dans toutes les communes. L’arbre était alors orné de rubans, cocardes tricolores, parfois coiffé d’un bonnet phrygien, au cours d’une fête patriotique qui s’achevait par des danses et un banquet. Ce symbole était si fort que presque tous ces arbres furent abattus par les contre-révolutionnaires. A Payré sur Vendée, c’est un platane (5,50m de circonférence), déjà étêté en 1973.

« Personnellement je l’ai mesuré pour 4,80m à 1,30m, mais peu importe, se retrouver face à un arbre de la liberté qui a résisté aux contre révolutionnaires Vendéens, c’est pas banal. »

« En arrivant à Vouvant quelle ne fut pas la surprise des Lutins de tomber nez à nez avec une Fée ou Sorcière [2], était-ce vraiment Mélusine ? Il ne me déplait pas de penser que celle-ci aurait pu jeter un sort sur le platane de Payré pour lui sauver la vie. »

Merci à toi et aux deux lutins pour la découverte de ce platane historique, certes il ne peut se prévaloir de dimensions exceptionnelles, mais c’est un arbre dont l’histoire se confond avec celle de la commune, voire avec celle de notre pays. L’arbre a survécu aux contres révolutionnaires, souhaitons qu’il survive au 21è siècle et à l’urbanisation galopante.

Catégories :Platanes de la Liberté