Un photographe suit la migration urbaine des arbres ruraux de Chine

A Photographer Follows the Urban Migration of China’s Rural Trees © Hyperallergic,  Allison Meier, 3 août 2018.

Dans son ouvrage Forest, la photographe Yan Wang Preston documente le dossier de la délocalisation d’arbres ruraux matures dans les nouveaux centres urbains de la Chine.

C’est en mars 2013 que Preston observe pour la première fois « Frank », un ficus de 300 ans. Il était florissant dans le petit village chinois de Xialiu, qui allait bientôt être inondé par l’un des barrages du fleuve Yangtze.

L’arbre et tout le reste du village ont dû être déplacés. Au moment du retour de Preston en juin, Xialiu avait été détruit et Frank et trois autres vieux arbres avaient été vendus pour l’équivalent de 14 000 $. Les branches de Frank ont ​​été coupées et l’arbre de 70 tonnes a été transféré dans un hôtel cinq étoiles en construction dans la préfecture autonome de Dali Bai.

“Frank” June 2013 © Yan Wang Preston

« L’arbre a cassé deux grues avant d’être finalement déraciné de son foyer vieux de 300 ans », écrit Preston . « Il était si grand qu’il ne pouvait pas être transporté aux coins des rues de la ville. La police locale a dû coordonner le déménagement ». En novembre 2017, l’hôtel avait ses fondations, mais Frank était parti. « Il était mort deux ans auparavant », se souvient Preston. « Seul le monticule de terre rouge dans lequel il se trouvait autrefois est resté. » Lire la suite

Cercles forestiers mystérieux, Nichinan – Miyazaki, Japon

Deux cercles forestiers mystérieux ont récemment été repérés dans la préfecture de Miyazaki au Japon. Visibles uniquement du ciel, ils sont composés exclusivement d’arbres Sugi (cèdre du Japon).

Les théoriciens du complot seront déçus d’apprendre qu’il existe une explication pratique pour l’apparition de ces formes sylvestres :  il s’agit du résultat d’une expérience scientifique menée depuis presque 50 ans.

D’après la documentation (Pdf) du ministère japonais de l’Agriculture, des Forêts et des Pêcheries, en 1973, une zone proche de la ville de Nichinan a été désignée «foresterie expérimentale» et l’une des expériences visait à essayer de mesurer l’effet de l’espacement des arbres sur croissance. L’expérience a été réalisée en plantant des arbres par incréments radiaux de 10 degrés, formant 10 cercles concentriques de différents diamètres.

tree-crop-circles-half-century-miyazaki-japan-4-5c1b55876c1d2__700

La forme concave suggère que les cercles extérieurs de moindre densité favorisent une croissance plus rapide, la taille de l’arbre devenant de plus en plus petite à mesure que la densité augmente. Plus d’espace équivaut à moins de concurrence pour des ressources telles que l’eau et le soleil, il est donc plus facile pour ces arbres extérieurs de devenir plus gros et plus forts, tandis que ceux de l’intérieur se battent entre eux. La différence de hauteur entre les plus petits arbres du centre et les plus grands de l’anneau extérieur dépassait 5 mètres. Lire la suite