Accueil > Hêtres pourpres, Tilleuls de Sully > Tilleuls de Sully en Corrèze

Tilleuls de Sully en Corrèze

D’après toutes mes notes, la Corrèze recèlerait une dizaine de Tilleuls de Sully (ministre sous Henri IV), sur une carte ça dessine une boucle, alors j’ai eu envie d’aller les rencontrer et comparer leurs différences. Après tout, ils ont été plantés à la même époque et dans les mêmes terroirs… J’ai mis un max de photos, car il s’agit du 200ème article « arbres coup de cœur », alors ça se fête !

Direction Maussac-bourg en Haute-Corrèze, car ce tout petit village de 400 habitants abriterait un beau tilleul de Sully sur la place de l’église. (clic pour agrandir)

Le tronc est entièrement creux, et il est possible de passer à travers. Une circonférence de 6,10 mètres à 1,40m et une hauteur de 9 mètres ; ce qui lui donne une allure assez ramassée, mais il garde encore un charme indéniable.

A 3 kilomètres au nord de Maussac-bourg se trouve le village de Maussac-gare, dans lequel vous pourrez admirer deux magnifiques séquoias de 130 ans, et à 4 kilomètres à l’ouest se trouve le Gros Hêtre de Combressol [1].


____

Perdu au cœur de forêts domaniales à 830 mètres d’altitude, le charmant village de Bonnefond abrite lui aussi un tilleul de Sully sur la place de l’église.

Rencontre agréable, le tilleul trône majestueusement devant l’église, lui aussi entouré d’un petit mur de pierre sur lequel il fait bon s’asseoir et profiter de l’ombre fraîche.

Une circonférence de 6,40 mètres à 1,50m pour une dizaine de mètres de hauteur. Son tronc est entièrement creux et comme celui de Maussac, il peut être traversé de part en part. Le tronc a été comblé avec des pierres et du ciment sur un mètre de haut. Je l’aime bien celui-là, il s’insère parfaitement dans le décors, et son allure ‘rondouillette’ lui confère une certaine ‘douceur’ malgré ses 400 ans et les trous dans sa carcasse.____

Égletons à 30 km à l’est de Tulle. Rapide tour du village et aucun habitant ne peut me renseigner sur cet arbre tant recherché, finalement je trouve un panneau indiquant une esplanade aux tilleuls vers le haut du village, et l’un deux sort du lot.

Un vieux tilleul, mais date-t-il de l’époque de Sully ?

En faisant le tour pour le mesurer, je me rends compte qu’il a perdu une bonne moitié de son tronc ; entièrement creux – comment fait-il pour soutenir de telles charpentières (1,40m de circ) ? Un tour de taille de 3,20 mètres et une hauteur de 9 mètres, on sent bien qu’il s’agit d’un vieillard qui a perdu de sa superbe… mais a-t-il été planté sous Sully ?

En me retournant, je remarque une ramure pourpre dépassant par dessus le toit d’une grande  bâtisse, intrigué j’essaie d’approcher, et quelle surprise : un très beau hêtre pourpre trône dans le jardin d’une maison bourgeoise. Une grande grille fermée m’interdit l’entrée, pas de sonnette, comment faire ? A tout hasard, je demande chez le coiffeur et surprise la propriétaire est présente. Elle interrompt sa coupe de cheveux pour m’accompagner (en blouse) rapidement voir son arbre.

Planté en 1880, ce hêtre affiche un tour de taille de 3,60m, à 1,50m ; la visite-éclair n’a permis que quelques photo et juste une mesure de circonférence. Un très bel arbre qui venait juste de subir un léger élagage en raison de sa proximité avec le toit de la maison.

___

Finalement, je n’aurais visité que trois tilleuls car ma route en a croisé d’autres… Je ne pensais pas que la Haute Corrèze possédait une si grande couverture forestière, du coup j’ai randonné et dormi dans les bois… et découvert bien d’autres surprises arboricoles…

D’autres tilleuls de Sully à découvrir en Corrèze :
Saint-Augustin, Vittrac-sur-Montane, Rilhac-Treignac, Masseret, Montgibaud…

  1. Sisley
    5 juillet 2009 à 20:59

    Salut,
    C’est cool comme expédition que tu t’es fais !
    La Corrèze de fond en comble. Et une belle variété d’essences. Les tilleuls présentés ont l’air d’avoir bien vécu.

    Je crois qu’il y aurait peut-être un réglage des iso à pratiquer, car certaines photos ont un certain flou. Ça m’est déjà arrivé et c’est vite réglé.

    As-tu bien reçu l’article foret de Neufgrange à tout hasard ?

  2. 5 juillet 2009 à 22:20

    salut Sisley,

    quelques soucis avec la lumière ce jour-là…
    en tout cas chouette balade-exploration du département.

    bien reçu ton reportage Neufgrange, mais je suis charrette en ce moment…

  3. 6 juillet 2009 à 10:29

    C’est marrant, à force d’être taillés, ces tilleuls finissent par avoir le même look creux et râblé. Ils deviennent des arbres discrets mais bien présents au cœur de la vie du village.
    Pour la tournée interrompue, ça m’arrive régulièrement de ne pas pouvoir faire tout ce que je prévois. Soit on s’attarde plus longtemps que prévu sur un arbre, soit on en découvre d’autres au passage…

  4. 6 juillet 2009 à 14:22

    Salut gilougarou,

    c’est ce qui est bien avec la « route », en plus je fais ça en stop – du coup je m’attarde et je rencontre les gens du cru qui m’invitent à boire l’apéro et à discuter des arbres… Toujours ma route en croise une autre…

    Vive les voyages loin des sentiers battus !

  5. 13 juillet 2009 à 15:45

    pin maritime exceptionnel en gironde
    Me contacter

  6. 21 mai 2010 à 02:00

    ça roule !

  1. 18 février 2011 à 15:09

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s