Accueil > Aubépines > Aubépine de Cals, Lacombe (Aude)

Aubépine de Cals, Lacombe (Aude)

Lorsque Francis nous avait présenté son magnifique prunus [1] je m’étais mis en quête d’autres vieux spécimens sur le territoire. Et dans l’ouvrage de F. Lesourd et de E. Le Graverend [2] je découvre cette description à la page 138 :

“Prunus spinoza L. Prunellier, épine noire
F. Lesourd avait cité en 1930, un seul sujet remarquable, situé à Lacombe (Aude), place de Cals, et qui avait : circonférence 1 m 68, diamètre de frondaison six mètres, âge cent vingt ans. M. le Maire de Lacombe nous a communiqué, en 1961, ses dimensions : circonférence 2 m 20 et en base 2 m 50, fût de 1 m 70, diamètre de frondaison 6 m 30.”

48 ans plus tard, je contacte à mon tour le maire de la commune de Lacombe, qui me répond rapidement et avec un réel enthousiasme. Mais il me réserve une bonne surprise, car il ne s’agit pas d’un prunellier qui orne la place du hameau, mais d’une vieille aubépine [3] !

« Le tronc de cette aubépine remarquable fait actuellement une circonférence de 2,82 mètres (à 1m de haut) tandis que celle de la frondaison n’a pas varié, il fait encore 6,30 mètres. »

« Continuant mes investigation au sujet de notre fameuse aubépine, j’ai appris qu’il se pourrait que les anciens lors de la plantation aient mis en terre un faisceau de tiges… pour que la plante soit plus importante, ce qui justifierait la grosseur du tronc ? »

« De mémoire d’habitants, dans leur jeune âge (années 1920), ils jouaient dans ce tronc et le garde municipal m’a déclaré qu’encore il y a dix ans il montait dans l’arbre pour le tailler… et l’empêcher de fleurir pour ne pas affaiblir la plante. De mémoire de garde, la couronne de soutien avec ses piliers a toujours existé ainsi que le muret. Ce ne serait qu’il y a une dizaine d’années qu’une ceinture de métal a été posée et que du béton a été coulé au milieu du tronc pour éviter son éclatement… Ce qui donnerait foi à la plantation multiple. »

Merci pour la découverte de cette aubépine Jules, et merci pour l’enquête que tu as mené pour en apprendre plus sur son histoire. En accord avec toi en ce qui concerne une plantation en faisceau de tiges, confirmé par le béton et visible sur les photos. F. Lesourd a fait une erreur sur le genre de l’arbre, mais il semblerait que les données dendrologiques soient jutes. Ce qui donnerait une année de plantation aux environs de 1810, soit un âge remarquable d’au moins deux siècles. En tout cas, bravo aux générations de jardiniers qui se sont succédés auprès de cet arbre, le résultat est très réussit et la floraison doit être spectaculaire au printemps.

Lacombe se situe à la frontière entre l’Aude et le Tarn dans la Montagne Noire.

Catégories :Aubépines
  1. gilougarou
    9 décembre 2009 à 16:50

    Bravo pour les recherches ! Tu nous avais prévenu lors de ta découverte et maintenant, la vérité semble avoir remplacé le fantasme d’une aubépine plus vieille que celle de Saint Mars la Futaie. Mais il n’en reste pas moins que cette aubépine en forme de couronne est royale !

  2. 9 décembre 2009 à 17:20

    Salut Gilles,

    d’abord un grand merci à Jules, le maire de la commune, car pendant près de deux mois nous avons échangé des courriers afin de dresser un portrait le plus complet possible.

    oui, finalement une aubépine plus jeune que j’imaginais… Mais maintenant que la catégorie existe, lançons-nous à la recherche de ces doyennes…

    – L’aubépine des Epeaux de Meursac,
    – Saint-Mars-la-Futaie, aubépine de 1700 ans,
    – Offranville, l’aubépine du Bout-de-la-Ville,
    – Bouquetot, l’aubépine séculaire du village,
    – Tournus vieille aubépine avec gui….

    et au fait, c’est le 301 article « arbres coup de cœur » !!!

    ça se fête ! M’en vais trouver quelques bières à vider…

  3. 9 décembre 2009 à 19:25

    Très joli blog Bravo !
    A bientôt !
    Bye !

  4. 9 décembre 2009 à 19:32

    Bienvenue ami des bêtes,

    bien content que ce blog te plaise, c’est un site participatif, alors si tu croises des arbres remarquables, je publierais photos & mesures avec plaisir !

  5. Francis
    10 décembre 2009 à 17:04

    Milediou de Milediou !
    Elle est remarquable cette aubépine de 2oo ans! Chapeau aux gens qui ont su la bichonner pour qu’elle nous parvienne dans cet état!

  6. 11 décembre 2009 à 14:20

    Salut Francis,

    trop content d’avoir découvert cette aubépine ! Le travail des jardiniers d’antan ne cessera jamais de m’impressionner, bravo à eux !

  7. Sisley
    11 décembre 2009 à 17:26

    Salut,

    Alors, voilà le verdict : 200 ans et issus de plusieurs individus.
    Tout de même impressionnant, comme on peut des fois se faire duper sur les constats et estimations.
    Elle n’en reste pas moins, une aubépine charmante qui façonnée par l’Homme et les âges, siège paisiblement en écoutant les discussions des promeneurs.

  8. 12 décembre 2009 à 13:58

    Salut Sisley,

    oui, le verdict est tombé, ‘seulement’ deux siècles d’existence pour cette aubépine. Une superbe couronne ombrageant cette place, quel savoir-faire !

    Et puis, cela actualise les données sur les plus gros arbres de France…

  9. Sisley
  10. 7 février 2011 à 23:10

    Merci pour les infos, j’ignorais également qu’elle était si mal en point. Ce serait bien d’obtenir un reportage à la floraison printanière de cette doyenne.

  1. 7 juin 2010 à 20:40
  2. 10 juin 2010 à 11:28
  3. 6 août 2010 à 09:39

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s