One, two, tree

One, two, tree un court métrage d’animation réalisé par Yulia Aronova en 2015.

C’est l’histoire d’un arbre, un arbre comme les autres. Un beau jour, il saute dans des bottes et part en promenade, invitant tous ceux qu’il rencontre à le suivre : le train‐train quotidien se transforme alors en une joyeuse farandole.

Production : Folimage Studio, Nadasdy Film.

Avec la participation de : CNC, Région Rhône-Alpes, Procirep-Angoa. Dans le cadre de la Résidence jeune public, en partenariat avec : Canal+ Family, Abbaye de Fontevraud, Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, Festival International du Film d’Animation d’Annecy, Nathan.

Costa Rica : la renaissance de la forêt sèche

Un documentaire réalisé par Luis Miranda en 2020. Issu d’une série de trois documentaires présentant le fabuleux patrimoine naturel du Costa Rica – diffusés sur Arte.

La forêt tropicale sèche couvrait jadis toute la côte pacifique de l’Amérique centrale. Aujourd’hui, elle n’existe plus que sous la forme de « vestiges » isolés.

Au Costa Rica cependant, elle renaît et s’étend grâce aux efforts des biologistes et de la population locale. Des espèces en déclin telles que le jaguar, prédateur ultime des écosystèmes américains, voient leur nombre augmenter de manière significative. La faune et la flore de ce biotope méconnu ont su s’adapter à la sécheresse qui l’accable six mois par an : les crapauds se réfugient sous terre pour éviter la déshydratation ; les mammifères, à l’image des singes-araignées, supportent patiemment la chaleur extrême et modifient leur régime alimentaire en fonction des saisons ; les guêpes, mais aussi certains oiseaux, migrent vers les forêts humides qui entourent les volcans tout proches…

Le Costa Rica est un joyau sans égal sur la planète. Non seulement il a mis un terme à la destruction de ses forêts, mais il est aussi devenu, en une trentaine d’années seulement, un véritable sanctuaire pour plus de 5 % de la biodiversité mondiale. Un réseau de parcs nationaux unique au monde protège ses foisonnants écosystèmes. Forêts tropicales sèches, humides, parcs maritimes… : malgré d’innombrables défis, la préservation de ces milieux naturels et de leur faune est plus que jamais une priorité pour ce petit pays d’Amérique centrale. Porté par de magnifiques images, un gros plan en trois volets sur les fruits d’une ambition environnementale encore trop peu partagée en dehors de la bien nommée « côte riche ».

Ermite dans la forêt

« Dans ma jeunesse, j’avais l’esprit du Tao
Finalement, je me suis retiré du monde.
Dans le chaos des montagnes, [au milieu] des grands arbres,
De la mousse verte, des parfums et de la lumière. » (Zhang, Daqian 張大千)

Les vers qui accompagnent cette peinture évoquent une relation personnelle et directe à la nature. Ils sont pourtant empruntés au poète et critique Sikong Tu 司空圖 (837-908) qui vécut à l’époque des Tang.

Marie-Thérèse Bobot, Musée Cernuschi : collection des peintures et calligraphies chinoises contemporaines.

Et si tombe un arbre

« If a tree falls ». Une histoire de l’ELF – Earth Libertation Front (Front de Libération de la Terre). Un documentaire réalisé en 2011 par Marshall Curry, nommé aux Oscars et récompensé au Sundance Festival.

ELF (Earth Liberation Front) est groupe d’écologistes radicaux (qualifié en 2001 par le FBI « d’ennemi public numéro un de la sécurité intérieure ») dont le but est de préserver l’environnement en engageant des actions de sabotage contre des entreprises de bois américaines.

Un documentaire qui présente ce mouvement écologiste dont il faut retenir des choses positives comme négatives. À méditer et à analyser.

Un examen tranchant de l’environnementalisme radical et des implications des lois américaines sur le terrorisme.