Archive

Archive for the ‘Documentaires vidéo & radio’ Category

Le Dessous des Cartes – Histoire des Forêts

15 février 2014 3 commentaires

Logo, Le dessous des cartesLe Dessous des Cartes s’aventure une nouvelle fois en forêt.

Réalisateur : Jean-Christophe Victor
Producteur : ARTE France 2012.
.

Malgré ses quatre milliards d’hectares, soit 30 % de la superficie des terres émergées, la forêt demeure un écosystème fragile et menacé. Le Dessous des Cartes vous propose de faire le point sur l’état de notre couvert forestier, en France, en Europe et dans le monde.

  • Histoire des Forêts : La France 1/2

  • Histoire des Forêts : L’Europe et le monde 2/2

____

D’autres émissions sont disponibles sur le blog :

Le Dessous des Cartes – L’état des forêts mondiales en 2010
Le Dessous des Cartes – Déforestation : le cas de la forêt amazonienne

CO2 mon amour – Les arbres

12 janvier 2012 6 commentaires

.

.

CO2 mon amour – Les arbres. (54 minutes)

Émission diffusée le 7 janvier 2012 sur France Inter.

Par Denis Cheissoux, avec comme invités :

  • Jean-Marie Pelt – Pharmacien agrégé, botaniste-écologiste et fondateur de l’Institut européen d’écologie à Metz.
  • Francis Hallé – Professeur de botanique à l’Université de Montpellier, il s’est spécialisé dans l’étude des arbres et des forêts tropicales humides.
  • Jacques Bonnaffé – Comédien, acteur et metteur en scène français.
  • Christian Signol – Écrivain du Quercy.

C’était la forêt des pluies

23 novembre 2011 8 commentaires

Les arbres règnent encore sur les dernières forêts primaires tropicales.

Wild-Touch lance la réalisation d’un grand film de cinéma et d’un projet cross média ambitieux, où le botaniste Francis Hallé et le réalisateur Luc Jacquet nous racontent l’histoire de ces derniers grands oasis forestiers de la planète.

Quand le botaniste Francis Hallé rencontre Luc Jacquet, cela fait plus de 20 ans qu’il essaie de monter son projet de film sur les forêts primaires tropicales. Personne pour tenter l’aventure. Alors il lui raconte. « Quand j’ai commencé mon métier de botaniste, on pensait que les forêts étaient une ressource inépuisable. Puis, petit à petit, on les a vues diminuer. Aujourd’hui, je peux dire que dans 10 ans les forêts tropicales primaires auront disparu ». Touché, Luc Jacquet accompagne Francis Hallé en Guyane pour « sentir » ces forêts. Frappé par le monde qu’il découvre, il rentre avec une promesse : « On a très envie de faire un grand film sur les forêts tropicales primaires, pour raconter à tous en quoi ces forêts sont capitales pour notre propre survie et qu’est-ce qu’elles veulent dire aujourd’hui dans toute la dimension de biodiversité qu’elles recèlent ». Un film pour nous faire découvrir cet univers. Parce qu’au fond, qu’est-ce que c’est qu’une forêt tropicale primaire ? « Rien à voir avec l’ère primaire, explique Francis Hallé, une forêt primaire est une forêt qui n’a jamais été abîmée par l’homme, qui n’a jamais été défrichée»

Synopsis du film

Ce film documentaire se place du point de vue des arbres, les « immobiles », ces êtres qui nous proposent par ce film un autre regard sur le monde, un changement d’univers. Ils nous font découvrir une autre manière d’être vivant, à travers des stratégies largement aussi complexes que celles qui régissent nos propres existences d’êtres « mobiles ».

Il raconte les mille ans de la renaissance d’une forêt primaire tropicale, partant d’un chantier forestier brutalement arrêté, jusqu’au retour à l’état initial, l’état parfait où la nature est rendue à son état le plus sauvage, théâtre d’un réseau extraordinaire d’êtres vivants interdépendants les uns des autres.

Ce film est raconté par une voix-off, incarnée à l’image par une jeune femme enceinte que l’on retrouve aux grandes charnières de cette histoire. Sa voix intérieure raconte à son enfant à naître cette épopée de mille ans qui se déroule sous ses yeux. Son récit prend sa source dans cette proposition utopique : et si l’on arrêtait d’abattre la forêt, que ce passerait –il ?

Raconter l’histoire de cette renaissance, c’est en raconter la succession des actions extraordinaires et la contribution de millions d’espèces qui tissent peu à peu des liens qui conduisent cette forêt à l’équilibre.

Cette jeune femme est aussi détachée du réel que le sont les anges « des ailes du désir ». Elle voit sans la contrainte réaliste des yeux humains : perception des mouvements très lents, immortalité , capacité de voir à très petite ou très grande échelle, voler ou pénétrer sous terre…

Son point de vue est à la fois érudit et sensible. Elle sait ce qui se passe, nous le raconte, fixe les enjeux. Elle transmet également son point de vue sensible, son amour pour la forêt perçu par tous ses sens : elle nous dit son amour pour certains moments de la saison, de la journée, le goût de certains fruits, le charme de certains chants d’oiseaux ou de singes.

Le temps du récit est marqué par la vie, de la germination à la mort d’un arbre remarquable de la forêt africaine, le Moabi, l’un des plus beaux arbres du monde. Autour de tous les âges de ce Moabi, l’actrice et des éléments de décors nous donnent l’impression de voir s’écouler mille ans.


____

« Les forêts primaires, jamais abîmées, sont des réserves de vie »  © Éliane Patriarca / Libération 25 janvier 2011, interview de Francis Hallé.

Lire la suite…

Aux origines de la pomme ou le jardin d’Éden retrouvé

5 novembre 2011 25 commentaires

Un film documentaire réalisé par Catherine Peix (43 mn).
Produit par Kri-Kror Films / Seppia (2010).

Soutiens : CNC, Région Alsace, CUS, Media Developpement.
Diffuseurs : ARTE, France 3 Alsace, MDR, RTBF, RAI, YLE Teema.

Une enquête scientifique internationale à la recherche des origines de la pomme.

Comment un antique pommier sauvage kazakh pourrait nous sauver des pesticides. Mais d’où vient la pomme du jardin d’Éden ? Réalisé par Catherine Peix, « Aux origines de la pomme » nous emmène dans les montagnes du Tian Shan, au Kazakhstan où les premiers pommiers seraient nés, il y a 165 millions d’années. On trouve dans ces forêts épaisses d’arbres qui peuvent atteindre plus de trente mètres de haut et vivre plus de trois cents ans, des pommiers sauvages : les Malus sieversii. Leurs pommes sont non seulement comestibles et savoureuses, aux couleurs et aux goûts variés, mais elles ont su développer des résistances exceptionnelles aux maladies et, en particulier, au fléau numéro un du pommier : la tavelure. Quel est donc le secret de la résistance de Malus sieversii ?

Avec le film de Catherine Peix, on découvre que la pomme des origines possède un ensemble de gènes de résistance qui s’est perdu au cours du long processus de domestication des pommes, lors de leur voyage depuis l’Asie jusqu’à l’Europe. Cette enquête scientifique et historique relate le parcours d’un savant kazakh, Aymak Djangaliev, qui se consacra toute sa vie à l’étude et à la protection de Malus sieversii. Mais il souligne aussi les enjeux contemporains essentiels de la découverte de cette pomme. À l’instar de la pomme Ariane conçue par l’INRA à Angers, Malus sieversii n’offre t-elle pas la possibilité d’une nouvelle arboriculture qui, par hybridation naturelle avec des espèces sauvages résistantes, pourrait créer des pommes domestiquées « bio », cultivées sans pesticide ?
____

Documentaire supprimé à la demande de la production
Bonjour,
Nous sommes Coproducteurs du film les origine de la pomme et nous nous associons à Seppia  sur la demande de suppression du  film du site videolog. Voici le message que notre coproduction a envoyé aux blip TV pour empêcher la diffusion illégale de ce documentaire.Je vous demande expressément de bien vouloir faire le nécessaire le plus rapidement possible sous peine de poursuite judiciaires aussi bien sur votre site que sur le liens avec videolog.
K. Kalayciyan gérant de Kri-kor Films.
 
Kri-Kor Films – 31 villa d’Alesia 75014 Paris – contact Kirkor Kalayciyan contact@krikorfilms.com

01 45 45 65 06 et Seppia contact GEOFFROY Pascaline
____

Extrait du documentaire et interview avec Catherine Peix trouvé sur TerreTv.


____

« Une cinéaste aux origines de la pomme » © fldweb / Anne-Solveig Malmasson 11 mai 2010.

Lire la suite…

Les champs de la mort

24 juin 2011 7 commentaires

« Killing fields – Les champs de la mort » documentaire de 12 minutes (2009).

Une production de REDES – Les Amis de la Terre Uruguay et Food and Water Watch, Les Amis de la Terre Europe et les partenaires du programme « Feeding and Fuelling Europe ».

Les fermes industrielles en Europe sont intimement liées aux forêts d’Amérique du Sud par un lien secret, une chaîne de destructions qui va des immenses plantations de soja à nos élevages européens de bovins, de cochons et de poulets, anéantissant la vie sauvage et aggravant la crise climatique. Le soja cultivé couvre désormais 11 millions d’hectares en Amérique du Sud – une surface équivalente à la totalité des terres arables allemandes – et la demande augmente rapidement..

Pour faire place aux plantations, des milliers de personnes sont déplacées de force de leurs terres et se retrouvent dans l’incapacité à produire leur propre nourriture. Les peuples indigènes sont déplacés et les forêts sont rasées.

La plus grande partie du soja est modifiée génétiquement et accroît massivement l’usage de pesticides – résultant dans l’empoisonnement des communautés rurales, des sources d’eau et de l’environnement.

.
Ce film sans concession dévoile les conséquences de la culture du soja sur les fermes industrielles en Europe. Mais il donne aussi aux citoyens qui, sans le savoir, sont pris dans cette chaîne de destructions, l’espoir et l’envie de briser cette chaîne.
____

Pour en savoir plus, faite un tour sur le site internet du film, c’est par ici.
____

Note : Ce documentaire a été produit dans le cadre du projet « Feeding and Fuelling Europe » (Augmenter la prise de conscience des impacts qu’ont les aliments pour animaux et les agrocarburants destinés à l’Europe) avec le soutien financier notamment de la Commission européenne. Le contenu de ce documentaire est de l’entière responsabilité des producteurs et ne reflette pas la position de la Commission européenne.

Catégories :Docs militants