Accueil > Chênes lièges > Le vieux chêne-liège de Reynes (Pyrénées-Orientales)

Le vieux chêne-liège de Reynes (Pyrénées-Orientales)

Non content de nous faire partager ses découvertes arboricoles, Yanick a aussi initié son fils Yann à cette passion pour les vieux arbres [1], mais il a également poussé sa fille à nous ramener des reportages de Crète [2][3], et ce coup-ci c’est à sa grande sœur qu’il a fait appel pour retrouver un des plus gros chêne-liège d’Europe… Quelle famille de chercheurs d’arbres !

Il est l’arbre emblématique de Reynes, un patrimoine décrit sur le site de la commune [4].

« Voilà l’article de Maryline et je suis plutôt fier d’en faire une nouvelle Krapo reporter. Il me reste une autre sœur et deux frangins et j’ai un tonton qui semble déjà accro au blog. Comme je peux pas être partout, j’embauche la famille, en plus ça me coûte pas un rond ! »

« Tu habites à côté m’a dit mon petit frère Yanick, tu dois absolument aller le photographier et le mesurer ! Par un beau dimanche ensoleillé mon photographe Gilles et moi arrivons à Reynes au « Mas Santol » Monsieur Serge Aranaudiès propriétaire du mas nous indique dans quelle partie de la propriété se trouve le chêne. »

« C’est vrai il est époustouflant, vous pouvez admirer les photos de Gilles, par contre pour le mesurer c’est autre chose… mais je me suis renseignée : sa hauteur est de 20 m, une circonférence de 5,60m à 1 mètre du sol (diamètre 1,80m),  son poids est estimé à 6 tonnes, et pour terminer on a estimé son âge à 300 ans. »

« Je vous laisse l’admirer, et si vous passer dans le coin faites un détour par Reynes. »

Son propriétaire Serge Arnaudiès veille précieusement à la santé de l’arbre et espère le voir toujours aussi grand et  aussi beau, un symbole pour Reynès !

Génial, je suis vraiment content d’accueillir ce vieux chêne-liège sur le blog, cela fait longtemps que je cherchais à obtenir des photos récentes de cet arbre magnifique, merci Gilles & Maryline pour ce premier reportage ! L’appellation locale « plus grand chêne liège du monde » est un peu exagérée au vu des autres individus déjà présentés sur le blog [5], mais malgré tout cet ancêtre vieux de plusieurs siècles a vraiment fière allure avec son tronc tortueux et un beau houppier, un peu dommage qu’il soit privé de son liège, car dans ce cas quelle aurait été sa circonférence ?
____

Pour en apprendre plus sur le chêne-liège, consultez la page réalisée par la commune, ici.

Pour pousser plus avant, consultez également le site de l’Institut National de recherche et de développement de la suberaie, du chêne-liège et du liège, par ici.

Une pétition en ligne pour la sauvegarde du chêne-liège et des suberaies, par ici.

Catégories :Chênes lièges
  1. Yanick
    14 février 2011 à 13:54

    Merci ma grande soeur que j’aime tant.
    Tes photos sont superbes et ton texte est pas mal. Je t’avais dis de ne pas nous faire du Claudel, et bien c’est réussi, c’est pas demain que tu décrocheras le Goncourt.
    Bee Zoo
    Yanick

  2. 14 février 2011 à 14:00

    Merci à toi de faire chauffer tes réseaux pour retrouver les arbres !

  3. 14 février 2011 à 18:59

    Il était né d’Accords ,
    Un Beau Chêne en Liège ,
    A l’Écorce du Temps ,
    Sa Couronne est de Reynes ,
    Il est Roi dans son Champ ,
    Sa Stature de Beiges ,
    Résistait par le Corps ,
    Face au Siège du Vent ,
    Ses Grands Bras qu’il Étrenne ,
    En Rempart des Ans ,
    Sont de l’Hors pour ses Veines ,
    Où s’écoule la Sève ,
    D’un Bel Arbre Puissant .
    Aux Saisons d’une Neige ,
    A raison Chêne Rêve ,
    Au Retour du Printemps .
    Dans la Terre il Draine ,
    Toute la Force de Mère ,
    Il Résiste Vaillamment ,
    Aux Affronts des Grands Âges
    Son Visage s’égrène ,
    Par le fait du Halage
    Lui donnant de l’Allant😉
    NéO~

    http://drenagoram4444.wordpress.com/

  4. François Lannes
    14 février 2011 à 20:54

    Ce tronc est magnifique, même s’il n’a pas le liège tout autour. La photo n°3 en donne bien la mesure. Il est d’ailleurs surprenant, avec cette forme qui n’est pas ronde… Comme si un morceau d’arbre était tombé ??

  5. Sisley
    14 février 2011 à 21:36

    Bel arbre démasclé !!

    En effet, si on prend en compte les 10 à 15 cm d’écorce en épaisseur manquant, on arriverait à du 6,43 – 6,74 m de tour à 1 m du sol.

    Quand on sait que l’exemplaire de Nisa en Espagne fait 7,23 m de circonférence à 1-1,30 m du sol, on se dit qu’on est plus très loin de toucher aux limites de l’espèce.

    Merci à la famille de Yanick !
    Le réseau n’a désormais plus de limite, et pourvu que ça dure !

    • Yanick
      14 février 2011 à 22:24

      Ma maman m’a dit qu’elle avait vu un gros arbre, mais elle ne se rappelle plus où. En espérant que la mémoire lui revienne, elle m’a promis de me téléphoner au cas où.
      J’aimerai bien car à mon avis ça doit être en Vendée, et c’est un département qui ne se dévoile pas beaucoup pour le moment.
      J’ai lu dans le livre de Dominique Mansion qu’on y avait retrouvé des squelettes de chouans dans de vieilles trognes abattues.

  6. 14 février 2011 à 23:56

    Un gros arbre ? Et tu vas impliquer ta maman ce coup-ci ! Excellent !

    Le film de Coline Serreau en meilleure qualité :
    https://krapooarboricole.wordpress.com/2010/10/19/solutions-locales-pour-un-desordre-global/

  7. Yanick
    15 février 2011 à 08:52

    A propos de grand arbre, ça va intéresser Sisley, le plus grand arbre de notre vieux continent serait un Eucalyptus diversicolor Muller (Karri) de la région de Coimbra au portugal avec 72 m de hauteur !!!
    http://www.afn.min-agricultura.pt/portal/ArvoresFicha?Processo=KNJ1/415&Concelho=&Freguesia=&Distrito=

    • Sisley
      15 février 2011 à 11:25

      Je ne l’avais jamais vu de si près, un beau brin !
      Pourtant j’aime à croire qu’un sapin de 78 m se l’a coule douce dans les avants postes de l’Europe orientale, mais les données sont très peu détaillées.

      Alors en guise de désert, allons voir notre Karri !!

  8. Sisley
    15 février 2011 à 13:16

    La photo que j’ai vu doit dater de 2002, et là déjà il était mentionné qu’une branche s’était affaissée, et puis maintenant c’est tout une partie du houppier qui a cédé, fort dommage, on l’estime à plus de 500 ans et figure sans doute parmi les colosses de l’espèce en Europe.

  9. Sisley
    15 février 2011 à 19:21

    Et maintenant le plus vieux marronnier d’Inde de France situé à Vézac (Cantal) et planté en 1606 :

    http://patrick.cuvillier.fr/v/Arbres-remarquables-de-France/Auvergne/album84/Marronnier_Vezac_Ch_teau_de_Salles_Cantal_GPS_02_30_66_E_04_45_40_N.jpg.html

    Je pensais qu’il a avait été introduit plus tôt en France.
    Un sacré brin de marronnier !!

  10. 16 février 2011 à 11:08

    Le site de Patrick Cuvillier est en lien / catégorie « des photographes »
    très bon travail d’inventaire et sur de nombreux départements.

  11. Rachel
    16 février 2011 à 14:09

    Sympa Maryline ton reportage, ça y est te voilà contaminée par la chasse aux arbres !!! Vivement le prochain !

    • 16 février 2011 à 15:00

      Salut Rachel, Yanick contamine toute la famille !

      Et c’est tant mieux !🙂

  12. Sisley
    16 février 2011 à 14:38

    J’en ai converti un petit nombre à la chasse aux arbres, c’est vraiment gratifiant de transmettre cette passion !
    Venez nombreux, la liste est longue.

    • Maryline
      16 février 2011 à 21:40

      Et oui petit frère il serait temps de faire un petit tour dans notre Vendée natale, je suis persuadée qu’il s’y cache des trésors…à toi de jouer. Merci à Drenagoram, le poème sur le chêne liège de Reynes est un magnifique hommage.Un gros bisou à ma nièce Rachel

      • Yanick
        16 février 2011 à 22:51

        Si tu cherche bien sur le blog, tu en trouveras des arbres Vendéens .
        Bee Zoo
        Frangine

      • 17 février 2011 à 08:16

        🙂

  13. 16 février 2011 à 22:38

    Bonjour et bienvenue parmi nous Marilyne !

    Très belle première contribution, à bientôt pour de nouvelles aventures !😉

  14. Sisley
    10 mars 2011 à 11:54

    Cas du chêne liège et des incendies au Portugal :

    http://www.institutduliege.com/colloque2004/MariaCarolina_Varela.pdf

    Les terribles feux des dernières années sont passés par la vallée des eucalyptus géants (74 m) et ils ne doivent leur survie qu’a leur grande taille, en effet le feu est passé à leurs pieds et à continué son chemin.

  15. sagot
    18 décembre 2014 à 13:28

    J’ai eu l’occasion de découvrir cet arbre remarquable en faisant une randonnée. Je l’ai aussi photographié et j’en ai appris plus sur lui grâce à vous.

  1. 15 mars 2011 à 10:21
  2. 5 décembre 2011 à 17:07

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s