Accueil > Glycines > La glycine de l’Hôtel Fontarabie, Fontenay-le-Comte (Vendée)

La glycine de l’Hôtel Fontarabie, Fontenay-le-Comte (Vendée)

Lorsque j’ai ouvert la catégorie pour les glycines, j’espérais secrètement que les doyennes viendraient se montrer sur le blog… et je ne suis pas déçu ! Après nous avoir présenté une doyenne dans les Deux-Sèvres [1], Yanick nous emmène pour la première fois en Vendée, à la rencontre d’une autre glycine séculaire.

“C’est la fameuse glycine de Fontenay-le-Comte qui m’amène aujourd’hui : comment avais-je pu l’oublier ? Ça m’est revenu comme un flash au réveil. Une évidence, une image, dans la ville où je suis né. Je me suis même souvenu du nom de l’hôtel où elle se trouve.”

“Quelques recherches de photos sur Google, apparemment elle est toujours là. Une information : 200 ans. Mais pas d’image permettant de se faire une idée de la taille du pied. Samedi dernier quelques éclaircies entre deux nuages me décident à rendre visite à cette doyenne. Direction l’hôtel Fontarabie (quel nom !!! déjà l’aventure !!!), Fontenay Le Comte, Vendée. Pour trouver pas difficile depuis la gare, descendre l’avenue de la République. C’est à peu près au milieu sur la droite. Je l’aperçois, elle est bien là.” (clic les photos)

« Dans mon souvenir le pied se trouve juste derrière le poteau de pierre à gauche de l’entrée. Je regarde, et là c’est un peu la déception, l’excitation retombe comme un soufflet. Un petit pied d’à peu près un mètre de circonférence. Bon hé bien tant pis, j’suis là je vais en profiter pour faire quand même quelques photos. »

« Je me retourne, et là j’ai bien failli me retrouver sur le c…. Juste sous la frondaison, contre le mur de l’hôtel, un autre pied énorme. Je sors mon double décamètre et prends la circonférence à 1,30m : 2,39m. Encore plus grosse que celle de Saint-Loup. »

« Et à 1.30m contrairement à Saint-Loup, je suis pas au niveau le plus charnu de la doyenne, elle s’élargit encore au-dessus. Peut-être qu’elle vous paraîtra moins photogénique, sa base est en partie disparue, l’environnement n’est pas le même et elle est moins fleurie, mais je vous assure qu’à partir de 1,50 elle est vraiment énorme. »

Localisation glycine Fontenay-le-Comte - clic pour agrandir

Merci pour cette découverte Yanick ! Certes elle est un peu moins photogénique que les autres (surement dû à l’aménagement de la terrasse), néanmoins elle n’en demeure pas moins fantastique ! Et puis, il s’agit de la première incursion en Vendée, ce département ne s’est jusqu’à présent que peu dévoilé ; il y aura donc, je l’espère, de belles découvertes à venir…

Cette vieille bâtisse construite en 1520 fait aussi restaurant, plus d’infos par ici.

Catégories :Glycines
  1. 31 mai 2010 à 12:21

    post-scriptum :

    Yanick a également rajouté une glycine dans l’article « les arbres de Niort »
    https://krapooarboricole.wordpress.com/2010/04/28/les-arbres-de-niort-deux-sevres/

  2. 31 mai 2010 à 15:57

    Hé bé!!
    En dénichant mes glycines jumelles, je ne pensais pas non plus qu’on renchérirai si vite. Comme quoi, il faut interroger ses souvenirs.

  3. 31 mai 2010 à 17:26

    Et oui, Gilles, c’est un peu grâce à toi,

    Mais j’espère qu’il va s’en dévoiler un peu partout et que ces 2,39 seront dépassés bientôt. Y’ a quand même pas qu’en Poitou-Charente qu’on doit rencontrer de belles plantes !!!

  4. François Lannes
    31 mai 2010 à 19:11

    Et bien  » Bravo !  » Yanick.

    Cette glycine est vraiment magnifique !
    Et en plus, elle doit bénéficier de bien des soins, sur cette terrasse de restaurant. La photo est peut-être un peu moins flatteuse que celle de St Loup, mais l’arbre en lui-même est vraiment splendide !
    Cela va devenir difficile de trouver mieux (même si à cœur vaillant rien n’est impossible…).

    Je suis intrigué par l’espèce de trou que l’on devine sur une photo : on dirait que le tronc est creux…!? … et qu’il a poussé depuis l’intérieur du mur..??
    Y a t-il vraiment une cavité, dans le mur, à l’intérieur de laquelle aurait poussé cette glycine ??

  5. 31 mai 2010 à 19:52

    Salut François,

    J’avais pas remarqué, mais il y a un effet d’optique.
    En fait le tronc ne sort pas du mur. Mais il est bien creux en partie à sa base, et l’on peut apercevoir trois beaux rejets qui poussent à l’intérieur. Espérons que ceux-ci prendront la relève quand le pied mère sera complétement pourri et soient encore là dans 200 autres années.

  6. Francìs
    8 juin 2010 à 15:05

    Ouaouh! vraiment magnifique! Jcommence à être fan de ces vieux spécimens, et comment ne pas être ébailli devant une telle floraison!
    J’en ai vu une à Bellegarde, au Mas des sources (tu en avait publier un reportage, mais je n’avais pas vu la glycine) il ya une semaine, le pied doit faire au moins 1m! Je vous en dirais plus qu’en j’aurais plus de renseignements.

  1. 24 juin 2010 à 15:00
  2. 21 avril 2011 à 12:45

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s