Accueil > Tilleuls colosses > Les tilleuls de Montandon (Doubs)

Les tilleuls de Montandon (Doubs)

Les tilleuls sont historiquement bien souvent les compagnons des églises [1][2][3][4][5][6]. Retrouvons François et laissons-le nous conter sa rencontre avec deux nouveaux monuments végétaux du Doubs [7]. (clic les photos)

« A Montandon, dans le matin calme et ensoleillé, deux tilleuls aussi impressionnants que discrets attendent derrière l’église. Pour le plus gros et aussi manifestement le plus vieux, j’ai mesuré 830 cm de pourtour à 130 cm du sol, et 20-22 mètres de hauteur. Comme c’est presque toujours le cas pour les très vieux tilleuls, son tronc est partiellement évidé à sa base. Mais il est encore vigoureux, lançant presque à la verticale des branches relativement jeunes et très fortes. »

« Son jeune frère se fait remarquer surtout par sa hauteur (33-35 mètres selon ma mesure) et sa prestance générale. Il affiche 643 cm de pourtour du tronc à 130 cm du sol. Deux très beaux sujets formant avec l’église un ensemble qui vaut le détour. »

« Et puis, comme on ne voit pas pourquoi nature devrait s’opposer à culture, on ne manquera pas, dans la foulée, de faire un saut jusqu’à l’église des Bréseux, à un vol de corneille au Nord de Maîche, pour y admirer les magnifiques vitraux non figuratifs d’Alfred Manessier , installés en 1950 et qui n’ont pas pris une ride. »

Merci beaucoup pour ce nouveau reportage François. Un vieillard courbé et un arbre d’âge mûr bien fringuant : ce couple de tilleul est vraiment formidable. Décidément, tu nous gâtes avec toutes ces merveilles de la zone frontalière. J’ai aussi apprécié la parenthèse culturelle qui m’a permis de découvrir ces vitraux de toute beauté.

(Un article de Gilougarou, l’arpenteur des bois)

Publicités
Catégories :Tilleuls colosses
  1. Sisley
    28 janvier 2010 à 12:40

    Belles photos, beaux arbres avec une météo radieuse.
    Deux patriarches, comme on aimerait en voir plus fréquemment près des lieux de culte.

    L’un est massif de par son tronc court et large et l’autre superbement élancé tel un tilleul de parc. Ce n’est d’ailleurs plus très courant d’en voir avec la totalité de leur houppier et une tel hauteur.

    Sous la neige :
    http://www.cancoillotte.net/spip.php?article470

    On leur attribue un âge allant de 600 à 800 ans d’après une légende locale, mais je crois que d’après beaucoup d’estimations consultées sur les tilleuls en général, > 350-400 ans serait plus raisonnable. (de plus une bonne partie de l’église date de 1573)

    Merci.

  2. 28 janvier 2010 à 16:48

    Salut Gilles,

    enfin on découvre ces tilleuls évoqués en février :
    https://krapooarboricole.wordpress.com/2009/02/22/arbres-remarquables-de-franche-comte/

    Un vieux comme je les aime : cabossé et creusé par le temps, et qui pourtant veille encore sereinement sur l’église. Le plus jeune se montre un peu plus fringant, et monte fièrement vers le ciel avec un port élégant. Souhaitons-leur longue vie !

    (le marquage sur les photos est peut-être un peu gros ?)

  3. 28 janvier 2010 à 17:06

    Ah oui, tiens c’est vrai qu’il est un peu gros.
    C’est parce qu’à la base ce sont des photos en 14 millions de pixels, donc j’avais monté la taille de police au maximum pour que le marquage soit visible avant de les réduire à la taille 1200X800.
    Du coup, j’ai un peu trop forcé là… lol

  4. 28 janvier 2010 à 17:51

    Ça m’était arrivé au début,
    maintenant je redimensionne et ensuite je marque

  5. Francis
    28 janvier 2010 à 20:59

    Incroyablement impressionnant ces deux tilleuls !

    Le deuxième cliché ma littéralement scotché. Bon nombre d’Arbres Sacrés ont été détruit au nom de la religion, mais celle-ci peut des fois être à l’origine d’Arbres Remarquables comme ces deux tilleuls multi-séculaire.
    François, je sais pas si t’es du Doubs où des environs, mais ayant travaillé sur le recensement du Patrimoine Fruitier du Pays de Montbéliard, si mes souvenirs sont bons, je connais quelques coins où il y a du gros fruitiers. Si tu peux te rendre sur les lieux pour confirmer, ce serait génial.
    Pas loin de Montandon, à Hérimoncourt (à la sortie, sur la route menant à Vandoncourt) il ya quelques gros cerisiers sur la droite.
    A Vandoncourt, gros peuplement de fruitiers.
    Également, de vieux poiriers en zone de friche à la sortie d’Hérimoncourt en direction d’Abbévillers.
    Sur la commune de Nommay également il y avait pas mal de fruitiers intéressants.
    (Bref secteur à explorer car si je me rappel bien y a des petits bijoux ! Y a de quoi faire dans cette région-ci du 2.5!).
    L’association Vergers Vivants basé à Vandoncourt peut être renseignée, mon patron m’avait parlé d’une très belle haie d’aubépiniers sur la commune. A voir.

  6. Les têtards arboricoles
    15 octobre 2014 à 20:45

    Le plus gros de ces deux tilleuls a perdu la tête, ne reste que le tronc surmonté de jeunes rejets. Peut-être aura-t-il une nouvelle cime d’ici quelques dizaines d’années, si son tronc est en mesure de la supporter…
    A voir un autre tilleul à la sortie du village en bord de champ de 5.40 m.

  1. 11 juin 2010 à 12:44

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s