Accueil > Tilleuls colosses > Tilleul de Schœnenbourg (Bas-Rhin)

Tilleul de Schœnenbourg (Bas-Rhin)

Lorsque Sisley a découvert les ormes de Walbourg [1], ses pas l’avaient mené jusqu’à un bon vieux tilleul de village qu’il nous dévoile aujourd’hui.

« Et c’est dans un printemps en plein cours d’installation que je sillonnais sur les petites routes alsaciennes, j’arrivais à destination sous les 12 coups de midi dans le charmant petit village de Schœnenbourg. Un doux soleil éclairait à merveille les maisons à colombages, si typiques par ici et je me frayais un chemin, jusqu’à l’église que je devinais sur les hauteurs. Quel bonheur d’évoluer tranquillement dans les rues désertes et s’attendre à voir apparaître un individu pas comme les autres. » (clic les photos)

« Quelle surprise quand je vis enfin cette relique de tilleul, si bien situé et ainsi mis en valeur, pour la contemplation de tous. Une forte impression de pouvoir l’admirer enfin dans ce cadre rural et ce calme propre à cette période de la prise du repas. Un arbre qui à première vue n’est plus tout à fait d’origine, en effet mis à part le bas tronc sur environ un peu plus de 2 m, le reste résulte d’une ancienne taille, puis d’une coupe plus récente qui a provoqué avec quelques décennies une formation d’un houppier de substitution. Si on l’observe de plus près, on constate qu’il n’est pas aisé d’y voir très clair : un enchevêtrement de rejets anciens, une partie d’un tronc noueux plus vieux et le tout unit dans un amas de bois qui avec les siècles s’est creusé dans une sculpture difforme. »

« Il fait l’objet d’une attention bienveillante, car on lui a légèrement élagué des branches sollicitant son équilibre et l’endroit est relativement bien conservé. Quelques 8,07 m de tour à 0,6 m de hauteur et plus de 14 m de hauteur, son âge peut s’estimer entre 350 et 500 ans. Car bien qu’il paraisse peut-être plus vieux, le tilleul à une croissance rapide et une capacité à se régénérer qui va de paire, de plus beaucoup d’exemples situent ces dimensions dans cette tranche d’âge et il y a très bien pu avoir un autre à la place avant celui-là. Les arbres subissent l’histoire et des fois sont remplacés. »

« Le tilleul de Schœnenbourg est millénaire : du moins c’est la légende que l’on raconte au village. Aucune analyse scientifique n’a jamais été faite sur cet arbre qui fait partie des arbres remarquables de France et qui est classé à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. Les spécialistes pensent qu’il a entre 800 et 900 ans. Il est majestueux et impressionne le visiteur. »

L’histoire de Schœnenbourg commence certainement avant le 13è siècle ; mais la première mention écrite du village ne date que de 1277.

« Une des histoires que l’on aime raconter est la suivante : le Seigneur de Schœnenbourg partit pour les croisades. Un tilleul fut planté à l’occasion de ce départ. Sa dulcinée ne supporta pas cette séparation et arrosa de ses larmes ce petit arbre en souvenir de son bien-aimé. Cette fiancée éplorée ne fut jamais consolée et ses larmes permirent au tilleul de prendre la vigueur qu’il montre encore aujourd’hui. »

« L’autre version, s’inscrit plus dans l’histoire de l’Alsace : en effet Richard Cœur de Lion passa par Schœnenbourg afin d’assister à son procès à Haguenau. Il fut arrêté pendant la deuxième croisade par Barberousse, puis emprisonné au château du Trifels à Annweiller dans le pays de Bade (à 40 km de Schœnenbourg). Après plusieurs mois de détention, il fut conduit à Haguenau pour jugement ; il fut acquitté, libéré, s’en retourna vers son royaume en repassant par la belle colline. Afin de remercier le ciel de rendre un dénouement si heureux au triste épisode qu’il vient d’endurer, il planta un petit arbre. » [2]

« Peu d’écrits le mentionnent, malgré les histoires qui lui sont liées. En tout cas, je suis satisfait d’avoir pu lui tirer le portrait et ainsi le dévoiler sur la toile, car il mérite bien cela, après avoir enduré les épreuves de la civilisation. »

Alors là, merci pour cette belle découverte Sisley. J’adore ces vieux tilleuls torturés qui ont vaillamment traversé les siècles, celui-ci est un sacré phénomène ! Une sacrée circonférence et un tronc vraiment intriguant ; et le tout s’insère parfaitement dans ce village à colombages. Ton estimation de l’âge semble raisonnable, encore un vétéran qui ne peut – ou ne veut – avérer son âge ! Ces histoires d’arbres séculaires rappellent les vieillards du Caucase dont l’âge, impossible à vérifier dans un état civil, était systématiquement exagéré. Sans doute parce qu’il y a un moment où, humain ou arbre, vous rentrez dans la légende et que ni les comptes d’épiciers ni même les techniques modernes de datation ne peuvent vous concerner.


____

Catégories :Tilleuls colosses
  1. gilougarou
    23 novembre 2009 à 16:04

    Wie schön !!
    Que bello questo vecchio !!
    Si son creux s’étire vers le bas dans l’avenir, alors son tronc aura l’allure de l’arbre aux épousailles.

  2. Francis
    23 novembre 2009 à 16:37

    Je dirais même plus, Wonderschön!
    J’adore son allure. Il épouse à merveille le lieu.

  3. 23 novembre 2009 à 20:46

    Salut les amis,

    un sacré gaillard ce tilleul ! Tout bossu avec une forme vraiment unique,
    de belles racines qui courent au sol, c’est une belle découverte !

  4. 28 novembre 2009 à 18:32

    Je suis tombée par hasard sur ton blog en cherchant le peuplier de Montpellier et je suis très agréablement surprise par le fond documentaire et les photos, souvent surprenantes. On voit que tu aimes vraiment les arbres. Bravo !

  5. 28 novembre 2009 à 19:16

    Bonsoir et bienvenue dans la forêt Bé@,

    merci de ton commentaire chaleureux et enthousiaste !

    Une réelle envie de communiquer et de partager l’amour que j’ai pour les arbres. Mais pour ce faire, il était indispensable de mettre à disposition beaucoup d’images, de qualité et surtout en grande taille. Bien souvent les clichés disponibles sur le net n’étaient que trop petits, parfois ne montraient pas l’arbre entier. C’était réellement frustrant de ne pouvoir s’approcher au plus près, ni de voir ce qu’il y a de l’autre côté…

    Le blog est collaboratif, alors si tu remarques des arbres…

    ps: le peuplier que tu cherches se situe à Montpellier-de-Médillan en Charente-Maritime https://krapooarboricole.wordpress.com/2009/02/01/venerables-peupliers-montpellier-de-medillan-charente-maritime/

  6. 4 août 2011 à 12:57

    Merci pour les documents Sisley !

  1. 6 juin 2010 à 22:38
  2. 7 juin 2010 à 21:59
  3. 18 décembre 2010 à 18:53

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s