Accueil > Chênes isolés > Le gros chêne de Veslon, Barlieu (Cher)

Le gros chêne de Veslon, Barlieu (Cher)

(Un article de Gilougarou, l’arpenteur des bois)

Le département du Cher est très largement inexploré, et il ne me semblait pas présenter d’arbres d’une grande remarquabilité. Après y être né et y avoir passé vingt ans de ma vie, je ne connaissais qu’un seul chêne vraiment imposant dans la forêt de Saint-Palais [1].  Alors, je vous laisse imaginer ma surprise incrédule et ma joie lorsque j’ai découvert cet été un individu aux caractéristiques tout bonnement impressionnantes.

Voici un chêne pédonculé qui croit sans entraves au milieu d’un pré qui borde l’amont de la vallée de la Grande Sauldre. Je l’ai aperçu depuis la route en descendant du bourg de Barlieu pour me rendre à l’aire de loisir de Badineau. (clic les photos)

Au retour, j’interroge mes hôtes qui ne semblaient pas le connaître. C’est vraiment étonnant que son existence soit ainsi ignorée de ses propres voisins ! Intrigué, je me rends sur les lieux, et plus je me rapproche, plus je prends conscience qu’il s’agit en fait d’un quercus exceptionnel.

Qu’on en juge plutôt : une circonférence de 6m80 à 1m30 et 20 mètres de haut pour une envergure encore supérieure ! A ma connaissance, il s’agirait donc là du doyen du département (ou presque).

Je dis « ou presque » et vous allez comprendre par l’estimation de son âge qui suit.

Si je le compare à d’autres chênes isolés que j’ai rencontrés, je peux encadrer son âge par une hypothèse haute et une hypothèse basse.  Pour la première, prenons le chêne à croissance lente de Bainville-aux-Saules [2]. En partant sur un âge de 350 ans pour celui-ci, notre chêne de Barlieu aurait, dans les mêmes conditions, tout juste 400 ans. Pour la seconde hypothèse, partons à Gorhey [3] vers un chêne bicentenaire déjà imposant. Dans ce cas-là, notre chêne aurait environ 320 ans. Si l’on considère les excellentes conditions de croissance qu’il a rencontrées, je pense que la deuxième estimation est la plus réaliste.

Maintenant, comparons-le à l’héritier du Chêne Saint-Étienne. En se basant sur l’âge avéré du prédécesseur de celui-ci, on arrive à environ 350 ans. Ainsi, les deux chênes seraient tout bonnement contemporains. L’un ayant cherché le soleil le plus haut possible dans la cathédrale de verdure d’une belle futaie, l’autre s’étant étalé en laissant ainsi gonfler son tronc jusqu’à atteindre de telles proportions. Voici une comparaison morphologique intéressante.

Le centre du département (la Champagne berrichonne) a été largement victime des divers remembrements, et je doute qu’il y subsiste encore un quelconque arbre suffisamment âgé pour être remarqué. Par contre, le nord et le sud du Cher sont encore des régions de bocage à l’abri de la civilisation, je pense donc qu’il est fort probable d’y découvrir encore de beaux arbres. Le Pays-fort ne nous a pas encore livré tous ses secrets … Avis aux explorateurs !

Catégories :Chênes isolés
  1. 4 janvier 2010 à 17:19

    Salut Gilles,

    je vois que tu maitrise maintenant parfaitement l’écriture sur le blog, félicitation pour ce nouvel article !

    Une bien belle découverte que ce gros chêne champêtre, et c’est vrai qu’il s’agit d’un département inexploré (comme tant d’autres), mais on peut espérer que des surprises arboricoles nous attendent tranquillement cachées sur ces terres. Reste plus qu’à trouver un reporter pour le Cher…

    – les tilleuls de l’abbaye de Noirlac,
    – le tilleul de Montroux,
    – le poirier de Montigny,
    – le châtaignier de Satagnat…

  2. Sisley
    4 janvier 2010 à 19:35

    Chapeau l’artiste, pour cet article fort dtaill !

    Un bien beau spcimen dans la verte pture.
    Il pourrait avoir eut un pass de trogne ?! Et de ce fait l’ge estim, collerait bien au contexte.

    Je sais que les remembrements ont t la cause de bien des mfaits, mais l’chelle d’un dpartement, on ne peut jamais imaginer les trsors cachs qui voluent dans l’anonymat le plus total.

  3. 4 janvier 2010 à 21:36

    Merci les compagnons, ce chne me tient particulirement coeur, car il fait partie du top 5 des chnes que j’ai eu la chance de rencontrer et je l’ai dcouvert proximit de la maison d’amis trs chers.
    Sous un certain angle, je lui trouve un faux air du bouquet (http://chenes-troncais.ifrance.com/aaa-troncais.htm).
    Je pense qu’il a effectivement un pass de trogne car on aperoit nettement des cicatrices la base des plus grosses branches. Comme on peut le voir, des branches lui sont encore rgulirement prleves de manire mesure ce qui permet la formation sereine de bourrelets de cicatrisation.
    Etant donn que j’ai pas mal d’attaches dans le Cher et que j’y retourne rgulirement, j’avais prvu d’aller voir l’abbaye de plus prs, par contre, j’ignorais l’existence des autres, alors si vous avez plus de dtail sur leur localisation, je suis preneur😉

  4. 6 janvier 2010 à 15:16

    encore un bel arbre
    il figure dsormais la bonne place
    merci pour ce partage

  5. 6 janvier 2010 à 16:09

    Merci de ta visite Booguie !
    Et oui, tout arbre remarquable a sa place chez Krapo.
    C’est bien vrai qu’il est beau, mais il est galement rare.
    Pratiquement 7 mtres de circonfrence, tu te rends compte !
    Les chnes de ce gabarit l, il n’y en a pratiquement qu’un ou deux par dpartement en moyenne. Ce sont des individus classer et sauvegarder absolument !
    A mon niveau, j’essaie dj d’en parler et de les faire dcouvrir au plus grand nombre. Souhaitons que a lui porte chance !

  6. julien46
    6 janvier 2010 à 16:42

    Salut je pense qu’il y en a un autre encore plus gros dans le Cher, tape sur google dans image le chne de Sainte Montaine d’aprs une photo rcente il est encore vivant et pourrait bien mesurer 9 mtres de circonfrence d’aprs une carte postale.
    Voil c’est tout
    A+

  7. julien46
    6 janvier 2010 à 16:47

    Je viens de trouver une autre photo : http://www.panoramio.com/photo/14751937
    Il a l’air vivant mais comme qui dirait c’est pas la grande forme pour lui …

  8. julien46
  9. 6 janvier 2010 à 19:09

    Merci pour ces liens, Julien !
    En fait, j’tais dj sur la piste de ce chne, mais je n’avais pas encore eu l’occasion de m’y rendre.
    Il faut que je me dpche car d’aprs tes photos, son tat se dgrade bien vite…
    http://www.philippemorize.com/frontoffice/index.asp?id=1069
    D’aprs ce lien, il s’agit de 9 mtres la base… A vrifier donc.🙂

  10. Sisley
    6 janvier 2010 à 19:34

    Fort dommage, qu’il ait si vite dclin !
    La photo sur le site de P.Morize le montre avec une belle allure, et quelques annes aprs, des branches sches, un lagage dnaturant,….

    Pourvu que tu le trouves un de ces jours !
    (ce serait bien que quelqu’un figure avec le tronc sur une photo)

  11. Francis
    6 janvier 2010 à 20:28

    Salut la Kompagnie ! Magnifique ce chne ! a fait plaisir de voir encore de tels monument vgtal sur pied et arborant firement leur belle ramure.
    Le Sisley raison, des fois on ne souponne mme pas la richesse qu’il y a pas loin de nous.
    Quand j’ai fait mon priple de la travers de la France pour passer Nouvel An Toulouse, j’ai pu dcouvrir de magnifiques paysages avec notamment de nombreux coins intressant arboricolement. Notamment le coin de Geugnon, Le Creusot, Monceau-les-mines (si quelqu’un habite dans ce coin) avec de nombreux vieux chnes dans des haies tailles, mais aussi le Nord du dpartement des Hautes Pyrnes et le dpartement du Gers. J’ai dgot un chne de 6m08 Lasalles (65). Aussi un Pin maritime de 3m91 Poursiugues (64). (pas d’appareil photos! dg)

  12. 6 janvier 2010 à 20:48

    Oh non, trop dur de ne pas avoir de photos !
    Mais tu te rattrapperas sur d’autres dcouvertes🙂

  13. Sisley
    7 janvier 2010 à 00:00

    La nouvelle de ce dbut d’anne :

    http://becque.blogspot.com/2010/01/13-000-ans.html

    Avec un peu de chance, celui de St Montaine a un ou deux drageons, qui vont lui assurer une seconde vie ! (lol)

    C’est grce de telles adaptations, que les espces ont franchies les grandes priodes et qu’on peu encore les admirer l’heure qu’il est.
    Un vrai leon de patience et d’anticipation !

    (Francis : j’croyais que c’tait du parasol ! et le chne qu’elle espce ? t’avais pas ton numrique, pourtant tu sais dessiner (lo) )

  14. 7 janvier 2010 à 10:50

    Perso je me mfie toujours de ces annonces « extraordinaires » car si l’on se souvient bien, au XIXe le chne de Pessine tait valu entre 1800 et 2500 ans en se basant sur les cernes les plus rcents que l’on avait pu observer sur la tranche de l’arbre. C’tait en oubliant que le chne se trouvait dans une priode de scnescence avance, d’o la faible croissance (en plus, les cernes observs taient sur la partie morte de l’arbre et avant de mourir, cette partie avait sans doute vivot un long moment) ce qui n’exclue en rien un pass avec une croissance forte (invrifiable puisque l’arbre tait creux). On a rvalu largement la baisse l’ge de ce doyen depuis mais a n’enlve rien au srieux de nos ans qui avaient mis tout leur coeur et leur intelligence pour tudier les vieux arbres. La connaissance des arbre et des sciences a fait d’normes progrs depuis, mais les rsultats annoncs n’en restent pas moins des interprtations bases sur des observations concrtes mais peut-tre partielles…
    En tout cas, si c’est vrai, c’est phnomnal, a c’est sr !

  15. Francis
    7 janvier 2010 à 22:22

    Maritime, parasol…o est la diffrence! tu chipote l Sisley! En fait jer sais plus trop, vu que ya pas mal de pin maritime dans les plantations landaises, et vu que les Landes c’est pas trop loin…J’ai un gros doute, mais mon amie m’a assur que c’tait un pin Maritime…nan! Parasol!!! en fait je sais plus!
    J’ai vu un article dans le monde o il ya un chne de 13 000 ans qui t dcouvert en Californie! Il aurait l’alllure d’un arbuste. Et un systme racinaire de faux peupliers trembles vieux de 80 000 ans toujours chez les Ricains! Tout est toujours XXL aux States!

  16. Sisley
    7 janvier 2010 à 23:12

    Je pencherai tout comme ton arbre (lol) pour un parasol, certes il y a bcp de maritimes par l-bas, mais lui, la silhouette conforme.
    Si j’arrive un jour mettre la main, sur celui de 37 m Opio (06) ce serait un scoop..

    Oui, impressionnant les vgtaux d’outre atlantique, comme le dis Gilles, des erreurs peuvent tre faites sur l’estimation, mais dans des cas comme cela, on n’est pas 1000 ou 2000 ans prs (lol) !

  17. Francis
    7 janvier 2010 à 23:18

    lol Ou mais aux U.$.A ils font pas les choses moiti quand ils calculent l’ge d’un arbre! Les experts Las Vgas ont t sur le coup, ils ont sorti le matos! La loupe pour compter les 13 000 cernes! Ah mon avis le mec qui d faire sa il d faire une dprssion !

  18. 8 janvier 2010 à 12:58

    Saut les copains !

    vu ce que je lis, la causerie bat son plein par ici !
    De beaux arbres recherchés, faudrait immortaliser le vieux chêne de Sainte Montaine avant sa fin. Francis on explore pas sans appareil photo !

    Mais j’y pense, avec toutes les données que nous avons tous sur nos carnets, nous pourrions tout mettre en commun, qui sait l’un de nous ou un lecteur habite juste à côté sans le savoir… Alors j’ai créé un article qui servira a rassembler tout ça :
    https://krapooarboricole.wordpress.com/2009/01/08/quelques-pistes-a-explorer/

    il suffit d’y indiquer en commentaire toutes ces pistes à explorer, et ensuite je les inclurais dans l’article, ainsi de nouveaux ligneux pourront peut-être se dévoiler ? Alors si ça vous dit…

    Je dévoilerais un sacré bonhomme ce week-end…
    ____

    « Les scientifiques ont fait l’hypothèse que l’ensemble des repousses émanait d’un clone unique. Une analyse génétique a montré que c’était bien le cas. Restait à déterminer son ancienneté. Impossible d’utiliser la datation au radiocarbone : les termites avaient dévoré tout le bois mort. Mais, en évaluant sa croissance annuelle à partir de cernes de branches, les chercheurs ont estimé à au moins 13 000 ans le laps de temps qui lui a été nécessaire pour coloniser le fragment de colline où il a pris racine. »

    Un âge vertigineux qui me rappelle les mots de Francis Hallé :
    « L’immortalité potentielle ajoute encore à la dignité de ces gardiens du temps. Près d’eux, nous sommes tous des gamins. »

  19. Sisley
    9 janvier 2010 à 00:28

    Salut tous,

    Krapo : que penses-tu du fichier arbres et dimensions ‘requises’ ?

    Sinon, aux autres, je pensais, mettre disposition des lecteurs, un doc montrant les diffrentes dimensions de base afin qu’un arbre soit considr ‘remarquable’. Celui-ci, dtaille au cas par cas, les essences et donne des indications selon plusieurs critres (dimensions, environnement : forme, varit, raret,.., historique, lgende,.. )

    C’est plus pour cibler des individus dans la large verdure qui nous entoures, et ainsi donner des conseils aux nouveaux dendro-reporters qui veulent nous montrer des nouveauts.
    a servirait aussi d’un recueil annexe l’inventaire, car beaucoup d’espces sont jusqu’ lors ignores, soit par non connaissance, soit par manque de donnes.

    A vous,..

  20. Francis
    9 janvier 2010 à 12:16

    Pour le problme de l’appareil photo, j’ai pens lancer un FrancisTon! Donnez la recherche Dendrologique! Cotisez-vous, histoire que je puisse au moins m’acheter un Kodak jetable, sa fera l’affaire.
    Krapo si jme souvient bien t’es dans le coin du Tarn! parce que j’ai vu sur l’Autoroute entre Albi et Toulouse un Chne (vert? il avait ses feuilles!) isol en plein champ qui avait l’air pas mal.

  1. 7 juin 2010 à 22:28
  2. 10 juin 2010 à 17:00
  3. 3 juillet 2010 à 16:54
  4. 21 avril 2016 à 20:14

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s