Accueil > Chênes de la Liberté, Chênes villageois > Chênes vosgiens bicentenaires

Chênes vosgiens bicentenaires

“Aujourd’hui, je t’envoie un duo de chênes bicentenaires découverts dans les Vosges au cours de mon road trip de l’été dernier. Tous deux présentent une circonférence à 1m30 de 4m90 pour une hauteur similaire qui se situe entre 15 et 20 mètres. Malgré ces caractéristiques qui les classeraient dans la catégorie « jumeaux », on peut voir malgré tout qu’ils se distinguent très nettement l’un de l’autre.”

“Le premier a un âge avéré, puisqu’il s’agit du chêne de la liberté qui trône sur la place du village de Gorhey. Il est mis en valeur, entretenu et déploie au-dessus du monument au mort des charpentières bien développées ; et déjà lourdes de toute l’histoire révolutionnaire que l’arbre a pour rôle de commémorer.” (clic les photos)

“Son écorce possède des rides régulières et profondes qui lui donnent un aspect vénérable mais aussi bien vivace. Un arbre sans doute sélectionné pour l’occasion, vraisemblablement de souche noble.”

“Le second, quand à lui, se terre en bas du village de Nomexy en bordure d’un pré humide.”

“Son tronc paraît plus noueux et tourmenté même si son écorce est plus lisse. Il peut très bien avoir été taillé dans sa jeunesse ce qui expliquerait le bouquet de branches  qui forme son large houppier. En tout cas, j’ai trouvé que sa silhouette s’accordait parfaitement avec le vieux camion garé près de lui et avec la grisaille pour fond.”

“Je me suis trouvé là, devant un tableau impressionniste livrant le charme désuet  de cette Vosges post-industrielle retournée dans l’oubli.”

Merci pour cette découverte groupée Gilles, le chêne de la Liberté est vraiment magnifique : une circonférence plus qu’honorable et un port harmonieux ; et tu as surement raison il s’agit d’une “souche noble”, le plus beau chêne de la Liberté présenté jusqu’à présent. L’autre chêne découvert est aussi un vaillant bicentenaire, j’aime bien ce bouquet de branches jaillissant, et le tableau composé avec le camion.

Les villages de Gorhey et Nomexy se trouvent tous deux à 18 km d’Epinal.

  1. 2 décembre 2009 à 12:54

    Dernière minute :

    l’article chêne vert des Garrigues a été mis à jour avec de vieilles photos :
    https://krapooarboricole.wordpress.com/2009/11/26/venerable-chene-vert-de-poulx-gard/

    d’autres clichés arrivent car une tempête a frappé durement ce chêne,
    et le poids de sa frondaison a fait tomber une partie de l’arbre.

  2. 2 décembre 2009 à 14:19

    C’est terrible cette tempête😦
    Bisous à toi
    Jade

  3. 2 décembre 2009 à 14:22

    Bonjour Jade, merci de ta visite
    passe un bon week-end, et surtout reste au chaud !

  4. Sisley
    2 décembre 2009 à 23:57

    Beau doublé en effet !!

    Encore une fois les Vosges profondes se dévoilent afin de nous exposer des antiquités inestimables. (Un camion pour échelle ? Pourquoi pas ! (lol)

    (Une évolution bien déclinante pour le chêne vert ! Fort dommage qu’on l’ait intoxiqué de la sorte…)

  5. 4 décembre 2009 à 09:29

    Salut Sisley,

    bientôt d’autres photos, il semble qu’elle soit très mal en point, une tempête est passée depuis la publication de l’article. Bientôt de nouvelles photos.

  1. 7 juin 2010 à 22:28
  2. 9 juin 2010 à 04:19
  3. 10 juin 2010 à 14:35
  4. 15 juin 2010 à 13:30
  5. 23 avril 2011 à 13:13

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s