Accueil > Erables de Montpellier > Érable de Virollet, commune de Villiers-en-Bois (Deux-Sèvres)

Érable de Virollet, commune de Villiers-en-Bois (Deux-Sèvres)

Bien que l’érable de Montpellier soit plutôt méridional car exigeant en chaleur et en lumière, l’essence a remonté la vallée du Rhône, la moitié Est des Pyrénées, la périphérie sud-Ouest du Massif Central jusqu’aux Charentes… Et c’est là-haut que Yanick nous emmène.

« C’est en revenant de faire visiter l’église d’Aulnay (joyaux de la Saintonge romane) à mon lutin, que j’en profitais pour approfondir mes recherches en forêt de Chizé. Celle-ci bien qu’ayant énormément souffert de la tempête de décembre 1999, recèle encore bien des merveilles. C’est au lieu-dit Virollet sur la commune de Villers-en-Bois, non loin de « la baignoire de Mélusine » [1] que j’ai découvert cet arbre à la forme parfaite. »

« De loin je n’avais pas reconnu son essence mais je voyais bien que je n’avais pas affaire à un chêne. C’est en m’approchant que je reconnu ce bel érable de Montpellier à ses petites feuilles trilobées et ses petites samares. » (clic les photos)

« Mensurations : circonférence à 1,30m : 3,63m ; hauteur : 14,00m ; envergure : 20,00m. »

« On remarquera que comme celui découvert sur le Causse par Christophe [2], son tronc semble se fendre en deux. Est-ce une caractéristique de l’espèce dont les grosses branches maitresses se développent rapidement en bouquet ? Ceci reste à vérifier sur d’autres sujets. »

____

« Avant cela, j’avais pris quelques clichés des majestueux cyprès de Provence qui ornent le cimetière médiéval situé face à l’église Saint-Pierre d’Aulnay.

Pendant que j’y suis autant vous en faire profiter ! »

Quel érable splendide, merci de nous faire partager ce joyau Yanick. Encore une fois, un arbre avec une forme parfaite, quelle allure ! Un tronc semblable à celui que j’avais découvert (caractéristique de l’espèce ?), mais l’ensemble est moins ramassé, avec une ramure plus aérée, surement dû à une pluviométrie plus abondante et moins de sécheresse. En tout cas, il s’agit du plus gros spécimen recensé à ce jour, on bat des records en ce moment ! Merci également pour les clichés des cyprès, un très bel ensemble s’accordant parfaitement avec ce vieux cimetière. Si on ne regarde pas le titre de l’article, on pourrait facilement croire que tu étais en vacances dans le Languedoc ou en Provence…

Catégories :Erables de Montpellier
  1. Sisley
    16 septembre 2010 à 22:07

    Une perle !!!

    Un arbre en limite de zone qui a su s’imposer, c’est vrai que comparé à ceux des régions secs du sud qui ne peuvent aussi bien se développer, celui là a tout d’un champion.
    Mais maintenant les paris sont lancés, à qui le prochain ?! (lol)

    – – – –
    Au fait Yanick, tu parlais d’un manque d’arbres bretons, patientes encore un peu et vous ferez de grands yeux quand mon informateur se manifestera !!…

    Je vous dis juste que ça va de 7 à plus de 9 m. Dont un de 3 et quelques..

  2. Yanick
    17 septembre 2010 à 08:02

    Bretons, Auvergnats , Pyrénéens et j’en passe,
    mais c’est vrai qu’une si belle région si riche en trésors arboricoles est sous-représentée sur le blog. Je me doutais bien que ça se dévoilerait un jour ou l’autre .S’ils ont su préserver autant de perles c’est bien qu’il y a quelques amoureux des arbres dans le coin. Tu me vois ravi de savoir que tu nous en a dénicher un. J’attends avec impatiente son premier reportage.

    • Sisley
      17 septembre 2010 à 19:03

      En fait il s’est déjà manifesté sur le blog et comme il était 2 semaines en Bretagne, j’ai sous traité des recherches, comme un émissaire qu’on envoie dans les contrées avancées ! (lol)

      • Yanick
        17 septembre 2010 à 19:35

        Esclavagiste !!!

  3. Yanick
    17 septembre 2010 à 13:55

    En fait, il semblerait que les érables de Montpellier se reproduisent bien en Charente Maritime, j’en ai repéré de 2,44 – 2,72 et 3,10.
    Donc, qui sait peu être les 3,63 de celui-ci seront dépassés plus rapidement que ce que l’on pourrait croire !!!

  4. 17 septembre 2010 à 13:56

    Ça c’est une excellente nouvelle !

  5. Yanick
    17 septembre 2010 à 15:15

    Tu le croiras, pas apparemment, il y en aurait un qui dépasserait de vraiment très beaucoup et encore plus les 3,63m: je te dis pas combien tu vas tomber à le renverse.
    A vérifier, je le piste.

  6. 17 septembre 2010 à 15:26

    Y’en a qui vont devoir corriger leurs ouvrages…
    J’ai trop hâte de découvrir cet érable colosse,
    bonne chance pour la traque, espérons qu’il ne déplace pas trop vite !

  7. Yanick
    17 septembre 2010 à 15:33

    Ecoute, j’ai vraiment du mal à y croire.
    Je me demande si la circonférence à pas pas étée prise à la base. Et même si c’est le cas c’est énorme !!!

  8. 17 septembre 2010 à 15:44

    Excité comme un gamin avant noël !

    • Yanick
      17 septembre 2010 à 15:45

      En tout cas toi, ça t’a fait sortir du lit !!!

  9. 17 septembre 2010 à 15:46

    Nan, rallonge pour clavier et souris, j’suis sous la couette !

    au fait, t’as vu ce commentaire ?
    https://krapooarboricole.wordpress.com/2009/09/25/chene-du-parc-du-chateau-de-chambiers-durtal-maine-et-loire/#comment-7227

    • Yanick
      17 septembre 2010 à 16:00

      Oui et j’avais vu que tu avais répondu.
      Il est superbe avec cette écorce qui part en vrille un peu comme un châtaignier.
      Et t’as vu que Sisley recrute un reporter pour la Bretagne.
      Allez, soigne toi bien.
      At’chao

  1. 30 octobre 2010 à 14:37

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s