Accueil > Frênes > Frêne de la fontaine de Pétouze, forêt des Coulmes (Isère)

Frêne de la fontaine de Pétouze, forêt des Coulmes (Isère)

Si François avait commencé à nous dévoiler l’Isère par quelques célébrités [1][2] ; suivons-le aujourd’hui dans le Vercors, car maintenant qu’il est devenu reporter arboricole, les vieux arbres se montrent désormais à lui au cours de ses balades..

« Le reportage de Sisley, sur le frêne forestier de Heiligenwald [3], m’a donné l’envie de t’envoyer des photos faites sur le Vercors, au lieu dit de la fontaine de Pétouze. »

« Un climat plutôt maussade et une information récente, concernant une balme avec une grande arche rocheuse [4], m’avaient orienté vers la forêt des Coulmes. Ce vaste plateau calcaire du Vercors est entièrement recouvert de forêt, et les accès en voiture ne sont possibles que par de toutes petites routes, bien tortueuses, sur lesquelles il vaut mieux parler en heures de trajet qu’en kilomètres parcourus tellement la moyenne routière est faible. Au demeurant, cette façon de pénétrer les bois est tout à fait charmante, et favorise l’osmose avant même d’avoir commencé à marcher sur les chemins. » (clic les photos)

« La fontaine de Pétouze se trouve au beau milieu de la forêt des Coulmes. Elle en est l’un des rares points d’eau. Aussi un bassin a-t-il été construit, bien joli, dans lequel coule un filet d’eau fraiche, plutôt anémique bien qu’il soit écrit qu’il est permanent… ?! »

« A côté du bassin, sont plantés deux frênes, dont l’un est nettement plus gros que l’autre. C’est ce frêne-là, imposant, qui est présenté en photos. »

« D’un port très élégant, il domine le petit parking qui est aménagé ici, et dépasse sans difficulté les feuillages de ses voisins directs. Le tronc est très sain, bien moussu sur le côté au nord qui prend l’humidité. Les branches charpentières semblent être toutes là, et seules cinq branches secondaires ont été coupées, ou cassées, par le passé. Malgré une altitude assez élevée de 1 112 mètres, qui est peut-être un frein à la croissance, il est d’une taille très respectable avec 4.25 m de circonférence et 26 mètres de hauteur. »

« Passer un moment à son pied fut vraiment reposant, et l’association de l’arbre avec la fontaine qui coule est particulièrement agréable. »

« Le parc naturel régional du Vercors, le conseil général de l’Isère, l’ONF et la communauté de communes de « la Bourne à l’Isère » ont aménagé ce coin avec des tables et des panneaux présentant la forêt des Coulmes, panneaux qui sont très instructifs [5][6]. Si cet endroit n’est pas encore un coin de Paradis, il s’en approche, et mérite sans aucun doute que l’on vienne y passer quelques moments d’un après-midi d’été. »

C’est marrant que tu sois tombé sur ce frêne juste après que Sisley ait présenté son spécimen allemand… Merci pour la découverte de ce frêne François : il s’agit d’un très bel individu d’altitude en parfaite santé, installé près de cette source pérenne qui alimente en permanence ses racines gourmandes, et qui favorise l’épanouissement de toute la mousse accumulée sur ce côté du tronc. Oui, ça a dû être un bon moment.

Un circuit rando de 12 km passant par le frêne est disponible par ici (sans trop de difficulté).

Catégories :Frênes
  1. Yanick
    23 juin 2010 à 21:05

    Salut François,
    Effectivement ,après nous avoir présenté quelques arbres de renom tu nous fait le plaisir d’une de tes découvertes.
    Et pour une première, j’avoue qu’elle est réussie. Le site à l’air enchanteur et ces deux frênes encadrant cette fontaine ont tout à fait leur place sur le blog.
    Tu peux maintenant te considérer comme un vrai Krapo Reporter, car s’il est assez facile de présenter des arbres reconnus il est plus difficile de faire de nouvelles trouvailles . Je te souhaite donc d’autres nouvelles découvertes pour ton plus grand plaisir et pour le notre.

    • François Lannes
      23 juin 2010 à 22:13

      Merci beaucoup Yanick pour cet accueil chaleureux, et le titre de Krapo Reporter dont tu me gratifies me fait grand plaisir ! Je tâcherais de l’honnorer de mon mieux, par le biais de nouvelles présentations d’arbres issus des forêts.

  2. 23 juin 2010 à 21:05

    Ca doit être très agréable de profiter de son ombre et de l’eau douce…
    Promenade buccolique !

    • François Lannes
      23 juin 2010 à 22:15

      Oui, Gilougarou, c’est très agréable sous le feuillage de cet arbre. Mais ce qui est parfait, c’est de pouvoir boire un coup d’eau fraiche !
      Avec le soleil qui revient, c’est exactement ce qu’il faut.

  3. 23 juin 2010 à 21:33

    Vous habitez ensemble ? Les deux commentaires à la même heure..

    C’est chouette de pouvoir découvrir d’autres départements, et je sens qu’avec François il y aura de belles surprises vu qu’il aime bien vagabonder à la montagne, à la recherche de de formation naturelles surprenantes comme la grande arche présentée en début d’article :

    j’imagine que des arbres se tiendront sur son chemin.

  4. Sisley
    23 juin 2010 à 22:58

    Ah le Vercors !!
    Je pense que qu’après avoir sillonné sur les hauts plateaux, on peut dire que c’est un avant goût de paradis.

    Un frêne intéressant !
    Si t’es un jour dans le secteur, y a un tilleul de Sully sur la place de St Martin en Vercors.
    Il y aussi tant de vieux spécimens montagnards dont les pins à crochets, véritables représentants des arbres de milieu rude.

    • François Lannes
      24 juin 2010 à 07:45

      Oui, Sisley, le tilleul de St Martin en Vercors est sur ma « liste à faire » depuis le début. Mais l’occasion ne s’est pas encore présentée de circuler dans ce secteur du plateau. Mais rassure-toi, vous aurez des photos de lui !

      Et puis, pour voir quelques uns de ces arbres du Vercors, tu peux aller regarder ces pages-là :
      http://www.bivouak.net/forum/viewtopic.php?t=7752&id_sport=2

  5. 24 juin 2010 à 12:06

    Salut François,

    merci pour le lien vers cette galerie de photos de remarquables,
    peut-être que tu pourras en motiver pour devenir reporter ?

  6. Sisley
    24 juin 2010 à 21:39

    François Lannes :

    Et puis, pour voir quelques uns de ces arbres du Vercors, tu peux aller regarder ces pages-là :
    http://www.bivouak.net/forum/viewtopic.php?t=7752&id_sport=2

    Merci,

    Punaise, y a de vrais beautés dans ces post !!!

  7. 30 juin 2012 à 19:17

    Bel article, plein de passion !
    Je me suis permis de le relayer sur ma nouvelle page « Gorges en Vercors, Nan, Ecouges »
    http://www.gite-la-source.com/gite-activ-nanecouges01.htm

  8. François Lannes
    1 juillet 2012 à 20:40

    Bonsoir Alaing,

    Merci pour ton commentaire sur l’article,

    ainsi que pour la diffusion du blog du Krapo, un blog qui regroupe et développe cet attrait vers les arbres remarquables que nous éprouvons.

    A bientôt peut-être de passer par le gîte de la Source.

  1. 18 octobre 2017 à 13:29

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :