Accueil > Chênes de futaie > Chêne le Patriarche, forêt de l’Hermitain, La Couarde (Deux-Sèvres)

Chêne le Patriarche, forêt de l’Hermitain, La Couarde (Deux-Sèvres)

Continuons nos incursions en territoire Deux-Sèvriens guidés par Yanick…

“On pourrait croire que j’ai hiberné tout l’hiver, mais non,je suis sorti de temps en temps de ma tanière, histoire de prendre un peu l’air. Quelle meilleure époque que celle-ci pour rendre visite à quelques géants ? Car il faut bien l’avouer j’ai horreur de prendre des photos en sous-bois quand le feuillage est de retour. Toujours des problèmes de cadrage, de recul ou de lumière, la galère quoi !” (clic les photos)

“Je vous emmène donc en forêt de l’Hermitain, non loin du chêne de la Pierre au Diable [1], découvrir le chêne “le Patriarche” baptisé ainsi par les enfants de l’école voisine de La Couarde. Arbre typique de nos forêts, long fût bien droit, son houppier culmine à une trentaine de mètre. Pauvre maman Lutin ne faisant elle qu’un petit mètre soixante se sent bien petite face à lui. Sa circonférence est de 5,26m. Non pas maman lutin, le chêne !”


.
Localisation chene le Patriarche - clic pour agrandirMerci pour la découverte Yanick, car c’est le premier grand chêne forestier que tu nous dévoiles en provenance des Deux-Sèvres. 30 mètres de haut et une belle circonférence qui font de lui l’hôte de ces bois, un très beau chêne avec de puissants contreforts. Les enfants du coin ne se sont pas trompés en le baptisant “Le Patriarche”.

Catégories :Chênes de futaie
  1. 15 mai 2010 à 12:36

    Pour ceux qui suivent,

    Yanick a déniché une vieille glycine au cœur de sa ville, à voir par ici :
    https://krapooarboricole.wordpress.com/2010/04/28/les-arbres-de-niort-deux-sevres/

  2. Sisley
    15 mai 2010 à 20:27

    Sublimissime !!!!!!!!

    Un équilibre parfait dans toutes ses proportions en fait un véritable chêne d’apparats.
    On pourrait penser que c’est l’arbre mère, à l’origine de tout ces jeunes fourrés. Encore un rescapé des sylves d’antan.

    Tu l’as dit, rien de tel que la morte saison, pour faire de la capture d’images en forêt.

  3. 16 mai 2010 à 09:18

    Le plus sympa avec ces arbres de futaies, c’est qu’ils se cachent parmi les jeunes pousses et qu’en général, même si on sait qu’ils sont là, on ne les découvre du regard qu’au dernier moment et ça crée toujours une réelle émotion.
    C’est bien vrai qu’il est photogénique!

  4. Yanick
    17 mai 2010 à 12:51

    Salut les amis,

    Très surpris et heureux à la fois que cet arbre vous plaise tant, il en existe un autre intéressant dans cette forêt, un peu plus haut mais moins gros. Malheureusement mes photos ne sont pas super. J’y retournerais et vous le présenterai prochainement.

  5. lidjoss
    10 janvier 2013 à 17:58

    bonjour,
    Il est beau!!! certes.
    Mais si j’ai découvert ce site, c’est parce que je voulais des infos sur un arbre qui de chez moi, (j’habite tout près de la forêt de l’Hermitain, à la règle de Romans) domine tous les autres arbres,a tel point qu’un de mes hôtes(Réunionnais, historien et amoureux de la nature ) à qui je montrais cette curiosité, lors de sa dernière visite m’a demandait si je pouvais avoir des renseignements sur ce géant qui l’intriguait. Je me suis donc adressé à la maison forestière où on m’a orienté pour que je puisse le voir de près.Et quelques jours plus tard, j y suis allé. Je l’ai vu de près, ai pris des photos(absence de feuillage, j’ai pu cadrer, mais j’ai quand même du prendre du recul tellement il est haut) il est vraiment impressionnant, peut-être moins que le patriarche, (à qui j’irais rendre visite). dommage la plaquette d’infos qui se trouve au pied de l’arbre est illisible, on distingue imperceptiblement que son nom: le chêne de Douault ». Et c’est certainement l’arbre dont veut parler Yanick.
    allez A+

    • 10 janvier 2013 à 21:57

      Salut,
      Oui, oui c’est bien le chêne de Douhault dont je parlais; et il est là:
      http://www.panoramio.com/photo/45788891
      Je dois avoir une photo de la plaquette à l’époque où elle était encore lisible. De mémoire la hauteur de ce chêne sessile devait être de 32 ou 34 m. Je retournerai en forêt de l’Hermitain bientôt. J’y avait aperçu un beau hêtre il y a quelques années mais je ne sais plus trop où. Et puis il doit y avoir quelques grands pins Douglas en allant vers Romans.

  6. Enkel
    21 novembre 2015 à 18:50

    J’habite près de la foret de l’Hermitain, et souvent je me dirige vers ces deux chênes que j’ai plaisir à contempler, mais quelqu’un pourrait me dire l’age de ses colosses merci

  1. 10 juin 2010 à 14:13
  2. 24 juin 2010 à 13:24

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s