Un tilleul mystérieux, le Bois Ricard, Heudreville-sur-Eure (Eure)

Il y a peu, rencontre avec deux blogueurs passionnés par les arbres. Tous deux explorent la Normandie, et mettent leurs découvertes en photos sur leur blog “Histoire d’arbres” [1]. Comme nous n’avions pas encore recruté de krapo reporter pour la Normandie, je leur ai demandé si une collaboration était possible, forcément ils étaient d’accord !

« Sur la commune d’Heudreville-sur-Eure et plus précisément dans le Bois Ricard se trouve un arbre atypique, hors norme. Son caractère singulier ne lui vient pas de son âge avancé, ni de sa taille ou de son espèce, mais de sa forme et de sa situation. C’est un tilleul qui pousse en solitaire dans une petite clairière au sein d’un bois majoritairement composé de résineux, et se dévoile subitement au regard du promeneur au détour d’un virage. Il semble alors que l’on entre dans un monde différent et mystérieux, un monde mystique, à mi chemin entre Sleepy Hollow et le Seigneur des Anneaux. » (clic les photos)

« S’il est courant que les arbres influencent et définissent les ambiances des lieux où ils croissent, inspirant à qui les contemple tantôt le recueillement et tantôt l’émerveillement ou le respect ; celui ci, par ce qui transparaît de sa forme, dépasse de loin tous ceux que je connais. Cet arbre, j’en jurerais, est alimenté par quelque source magique, et il est d’ailleurs connu dans la région sous le nom d’arbre aux sorcières. »

« Je ne connais pas son âge, ni son histoire, mais il est sur qu’elle fut tourmentée, comme en témoigne l’entrelac de branches mortes et boursouflées qui constituent l’essentiel de sa ramure.. On peut imaginer qu’il a subi des tailles répétitives pendant un laps de temps assez long, ce qui expliquerait la formation de moignons aux extrémités de ses branches et que ceci a cessé, permettant a des rejets vigoureux et d’apparence normale de se développer comme on le voit aujourd’hui. Cette hypothèse est intéressante mais ne suffit pas à dissiper le mystère qui l’entoure… Pour mon plus grand plaisir d’ailleurs. »

« L’existence de cet arbre a été portée à ma connaissance par l’intermédiaire de l’Association Culture et Loisir de Saint-Pierre-les-Elbeuf, qui a édité il y a quelques années deux numéros de son journal (le Petit Pierrotin) sur le thème des vieux arbres de Normandie. Ses membres ont à cette occasion réalisé une reconduction des photographies de Henri Gadeau de Kerville, ce qui a permis de mesurer l’évolution des arbres qu’il avait photographié et d’en dresser un inventaire actualisé. Un concours a aussi été lancé pour recenser des arbres remarquables locaux, catégorie dans laquelle figurait ce tilleul exceptionnel. Je leur tire mon chapeau pour ce travail qui m’a servi de base pour mes pérégrination arboricoles en Normandie. »

Un grand merci à Bertrand & Alexis pour la découverte de ce tilleul fantastique, car bien qu’il ne soit pas très vieux, il offre néanmoins un spectacle vraiment saisissant. Je n’avais que l’embarras du choix parmi tous leurs reportages, et si j’ai choisi ce tilleul discret parmi d’autres  plus célèbres (chêne de Socquentot, aubépine de Bouquetot…), c’est qu’il témoigne de leur passion pour les arbres, et d’une envie de découverte et de partage.

Faites donc un tour sur leur blog et découvrez plein de vieux arbres, c’est par ici.

25 réflexions sur “Un tilleul mystérieux, le Bois Ricard, Heudreville-sur-Eure (Eure)

  1. Sisley

    Fort singulier ! Et le terme est faible.

    Dégénérescence, taille juvénile, un cas de tortillard, ou le tout en un ?!!

    Sleepy hollow, je suis d’accord.
    …………

    Heureux de savoir que l’Eure est en collaboration.

    Érable champêtre du grand val/ forêt de Monfort et hêtre de la Motte/ forêt de Lyons à tous hasards (lol)

  2. cheyenne

    … quelle drôle d’énergie doit circuler dans la terre…ou plutôt dans l’air…!
    Gouteriez-vous une infusion de ce tilleul aux sorcières… héhéhé…

  3. Bonjour Cheyenne,

    je savais bien que ce tilleul ne te laisserait pas indifférente !
    Au fait, je suis en train de recouper les infos pour la forêt d’Iraty. A priori, une partie est suffisamment escarpée pour avoir résisté à l’exploitation, ce sont les quelques hectares de la dernière forêt primaire européenne avec de vieux hêtres, et également des ifs montagnards séculaires…

    Fangorn nous attend !

  4. Francis

    Fantastique !
    J’viens d’aller faire un petit tour sur leur blog, il est vraiment super sympa ! Sisley, ça me rappelle un peu l’ambiance dans la PalmenBusch de Rettel !
    T’y es retourné cet hiver quand y’avait de la neige?

  5. Salut Sisley,

    cela fait tellement longtemps que je rêve de cette forêt…

    surement une marche en solitaire quelques jours fin avril, histoire de m’imprégner des lieux. Et ensuite un long week-end avec les amis, balades découvertes, tajines végétariens… et veillées au bord du feu sous les étoiles… quoi de mieux que de s’oublier dans la forêt ?

    J’en ramènerai des photos… hêtres & ifs montagnards séculaires…

  6. Aimé Le Lann

    Formes fantastiques !!!
    Aurait-il, par le passé eu a se défendre, tout seul, contre une armée entière ! Ce qui expliquerait ce nombre de bras… Aimé

  7. Ping : Le marronier de Villers-Ecalles (Seine-Maritime) « Krapo arboricole

  8. Ping : L’orme de Martailly-lès-Brancion (Saône-et-Loire) « Krapo arboricole

  9. Ping : Le chêne Leguay, les Régales – forêt de Bord-Louviers (Eure) « Krapo arboricole

  10. Ping : Le tilleul des Forgettes, Mauquenchy (Seine-Maritime) « Krapo arboricole

  11. Ping : Histoires d’arbres en Seine-Maritime « Krapo arboricole

  12. Ping : Le tilleul fantastique de Pâquier, canton de Neuchâtel (Suisse) « Krapo arboricole

  13. Ping : Le hêtre d’Anglesqueville-les-Murs, Saint-Sylvain (Seine-Maritme) « Krapo arboricole

  14. Bonsoir,

    Je suis venu voir l’histoire de cet arbre très étonnant grâce à un article d’un célèbre Copywriter.

    Dommage que l’on ai pas plus d’infos sur le pourquoi du comment de cet arbre.

    Thierry

  15. gomez

    bonjour, j’ai eu à plusieurs reprises l’occasion de me promener dans cette foret au pied de cet arbre « magique ». enfin, du moins c le ressenti que l’on a quand on est devant. je suis quelqu’un de très terre à terre, et j’ai rarement ressenti à d’autres occasions, ce sentiment de force, de peur, de magie, de… je ne sais pas cet arbre dégage de l’energie qui intimide et ca ma fait vraiment bizarre la 1ere fois. j’aurai vraiment voulu en savoir plus sur son histoire

  16. Alexis

    Salut JFF, Le tilleul se trouve dans le bois ricard, au dessus d’Heudreville et il n’est pas très facile à trouver.
    Je viens de jeter un oeil sur google map et ça donne à peu près ça, tu tapes « heudreville sur eure bois ricard » et tu arrives sur une carte ou tu vois le village et le bois.
    Depuis heudreville tu remontes vers la route de Pacy et quand tu y es tu tournes à droite.
    Tu roules quelques metres et tu prends la première à gauche (la petite route sans nom qui fait deux virages en lacet sur la droite du bois).
    Tu passes les lacets et tu arrives dans une ligne droite avec le bois sur ta gauche et un champ sur ta droite.
    A un moment il y a une ouverture sur ta gauche, genre chemin foretier sur ta gauche, c’est là qu’il faut se garer.Le chemin est assez large et débouche rapidemant sur une grande clairière, presqu’un champ, que tu traverses en tout droit.
    Arrivé au fond, là où le champ se rétrécit, il y a un autre chemin, plus petit, qui descend dans le bois en serpentant, tu le suis sur 200 m (à peu près) et tu y es.
    Avec ça normalement tu devrais y arriver.
    Dis lui bonjour de ma part,
    🙂
    A plus,
    Alexis

  17. emilie

    Bonjour à tous,

    J’habite au bois-ricard, et rend souvent visite à ce vénérable arbre… Je me souviens encore de la première fois ou je l’ai vu, au détour de ce chemin : quel rencontre, surtout lorsqu’on ne s’y attend pas, on en reste saisi.

    Au fil des saisons, et même d’un jour à l’autre, les ambiances se succèdent, avec toujours cette sensation étrange de force, tantôt mêlée de paix, tantôt au contraire de tourmente.
    Et le temps qui semble s’écouler autrement, si bien qu’il m’arrive de rester en sa compagnie bien plus longtemps que je ne l’aurais cru, adossée à son tronc, à songer, à partager son atmosphère (ses souvenirs ?)…

    Pour ceux d’entre vous qui ne le connaissent qu’en photos, je ne peux que vous inviter à le rencontrer (bien étrange de dire cela d’un arbre, mais il s’agit bel et bien d’une rencontre…)

    Emilie

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s