Accueil > Sapins Gogants > Les sapins Gogants

Les sapins Gogants

Un article pour réunir quelques documents sur les fameux sapins Gogants suisses.

« Les fameux gogants, surnom de sapins blancs isolés de taille exceptionnelle ayant pris avec l’âge, une taille, une ampleur que ne connaissent jamais les arbres des forêts ; les branches se détachant de la base du tronc ont souvent atteint la grandeur d’arbres véritables, et s’élancent vers le ciel, justifiant le nom de candélabres que l’on donne parfois aux gogants, d’autres branches très longues trainent très largement autour de la base énorme, donnant un abri aux touristes, au bétail ou au gibier d’où le nom allemand des gogants : Schirmtannen – sapins abris ou sapins de l’abri. Le terme gogant viendrait du patois, son orthographe n’est pas fixée (certain écrivent gogan). »

(Gilbert Künzi & Charles Kraege – Montagnes romandes : à l’assaut de leur nom)

Les gogants évoqués dans la revue La Nature (n° 3159 – juillet 1948)


____

Quelques cartes postales anciennes avec des Gogants suisses :

Catégories :Sapins Gogants
  1. 22 septembre 2010 à 11:27

    Quel bel article … Hommage et souvenir

  2. 22 septembre 2010 à 11:30

    Ah, il y en a un qui suit l’ouverture des nouvelles catégories !

    Un article anti-daté qui me permet de rassembler divers documents sur les Gogants suisses, d’autres reportages d’Agnès devraient bientôt arriver…

  3. Yanick
    22 septembre 2010 à 12:55

    Sans la liste des derniers commentaires, j’aurai eu du mal à tomber dessus.
    Vite , vite Agnès, on adore les Gogants.

  4. 22 septembre 2010 à 13:30

    Pour vous faire patienter, Agnès affiche des Gogants par ici.

  5. François Lannes
    29 octobre 2010 à 20:55

    .
    Ah je te rejoins, Arpenteur des bois : « quel bel article ! »

    Il a fallu un coucours de circonstances (heureuses) pour que j’arrive jusque là. Voyant la rubrique « sapins », puis « sapins gogants », j’ai feuilleté. Et là, chez les gogants, j’ai été émerveillé…

    Comme très souvent lorsque je feuillete les pages du blog, je découvre des choses nouvelles et, à chaque nouveauté, c’est un vrai bonheur…

    Les photos en sépia, et les autres photos (d’Agnès) en couleurs sont de toute beauté. Elles mettent bien en avant ces arbres si curieux et surtout si élégants.
    Et je n’ai pu m’empêcher de faire le rapprochement d’avec quelques cèdres du Liban que j’ai vu, dont la construction des branches, qui s’échappent du tronc dès la partie basse, forme comme une juxtaposition de plusieurs chandeliers. A titre d’exemple on pourrait revenir au cèdre de Hauterives – Drôme.

    J’ai été très intéressé à ce parallèle, et vais m’y pencher un peu plus dessus, car c’est vraiment intrigant.
    Et par ailleurs, un exploitant forestier avec lequel je discutais ce dimanche, m’a indiqué un sapin dont le tronc principal serait encadré de 2 branches basses, symétriques et grosses, partant elles aussi en forme de chandelier… ???
    Y aurait-il là une coincidence particulière ???

    En tout cas merci à Agnès pour ses magnifiques reportages.
    J’aimerais drôlement en trouver moi aussi, un sapin gogant.

  6. 30 octobre 2010 à 15:02

    Bonjour François,

    ainsi tu as découvert les Gogants suisses ? Je me souviens de mon émerveillement à la réception du premier reportage d’Agnès, ces sapins sont vraiment uniques & splendides ! Au fil du temps, j’avais collecté quelques documents anciens qui les présentaient, j’ai réuni le tout dans le même article pour les célébrer !

    Il existe de nombreux conifères qui, suite à un accident de parcours, se sont métamorphosés en « chandeliers », et je dois avouer que c’est assez bluffant et impressionnant ! Comme le célèbre « octopuss » en Orégon :


    Gilles avait croisé un Gogant dans les Pyrénées :
    https://krapooarboricole.wordpress.com/2009/09/02/sapins-de-montagne-vallee-de-lutour-cauterets-hautes-pyrenees/

  7. François Lannes
    30 octobre 2010 à 19:57

    Magnifique l’Octopus !!!
    Vraiment splendide !!!

    J’irai vérifier dans le fond du vallon de la Jarjatte, pour savoir si l’arbre du forestier n’en serait pas un…?!
    Des fois que…

    C’est le rêve qui fait vivre, n’est ce pas ?!

  8. 18 novembre 2010 à 17:57

    Qu’ils sont Beaux ces Gogants,
    Chandeliers d’autres Temps,
    Porte Branches, dans le Vent
    Qu’une Dame de Reflets,
    Prends le Jour, en Voguant.
    D’âme en Âme , Hors des Veines
    Sur un pré de Lumières.
    Portant l’Ombre d’une Peine.
    D’Être ainsi,Passagère,
    Sous une Onde d’Avants.
    NéO

  1. 23 novembre 2010 à 13:40
  2. 11 décembre 2010 à 23:00
  3. 4 août 2011 à 10:26
  4. 25 août 2015 à 18:19
  5. 23 avril 2016 à 21:27

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s