Accueil > Europe, Sapins Gogants > Sapin Gogant, la Rondenoire (Suisse)

Sapin Gogant, la Rondenoire (Suisse)

Partons avec Agnès explorer encore une fois les montagnes suisses,  direction le « Val de travers », proche de la commune de Môtiers (canton Neuchâtel). La région est connue pour sa production légendaire de la « Fée verte », une boisson alcoolisée à base d’absinthe. Cette boisson fut longtemps interdite à cause de sa teneur en thuyone qui peut rendre fou si le dosage n’est pas maîtrisé… [1].

« Pour accéder à l’alpage ‘La Rondenoire’ où se trouve ce vénérable Gogant, il faut emprunter les impressionnantes et mystérieuses gorges de la Poëta-Raisse : un véritable trésor caché de la nature [2]. » (clic les photos d’Agnès & de Bernie)

« Le gogant de la Rondenoire se trouve à une altitude de 1270m au sud de la maison d’alpage, dans le canton de Vaud (en montant les gorges on passe la frontière cantonale). »

« Il mesure 7,50 mètres de circonférence à 1m30 de hauteur, le diamètre de la couronne est de 20 mètres. Un des bras principaux à un circonférence de 4 mètres, il y a des gens qui estiment son âge à 350 ans, mais je pense qu’il a certainement bien plus… »

« Le mot gogant provient des langages d’autrefois, il désigne un sapin blanc énorme et souvent à troncs multiples. Les gogants étaient bien plus connus et appréciés, il y a 80 à 100 ans, qu’aujourd’hui. Suite à  mes nombreux contacts avec les gardes forestiers de ma région,  des responsables des communes et des dendrologues que j’ai pu interroger à ce sujet,  j’ai dû prendre note que les gogants étaient complètement tombés dans l’oubli et presque  personne ne parlait d’eux jusqu’à ce que je commence à faire des recherches et de rendre les gens attentifs à ce patrimoine inestimable. Je comprends aujourd’hui, que c’était un réaction à une époque pas si lointaine où beaucoup de vieux gogants ont été coupés pour faire place à la construction de nombreux chalets. Tout un quartier a perdu ainsi ses gogants..! Les quelques gogants connus qui ont survécu aux intempéries, aux interventions des animaux et des humains peuvent être comptés sur une main,  mais j’ai eu la chance de pouvoir découvrir encore bien d’autres, ceux qui étaient pas ou moins connus à l’époque et qui se portent à merveille ! Qu’est-ce que j’étais heureuse quand je m’en suis aperçu – tu peux me croire ! »

Un grand merci pour la découverte de ce gogant Agnès (et merci à Bernie pour les clichés supplémentaires) quel sapin blanc magnifique, un port somptueux et un tronc vraiment impressionnant ! Je comprends maintenant ton engouement pour le sapin pyrénéen présenté par Gilles [3] à nous de jouer, retrouvons ces sapins oubliés… L’histoire ne s’arrête pas là car Agnès continuera à nous faire découvrir ses gogants, si chers à son cœur…

Catégories :Europe, Sapins Gogants
  1. 8 septembre 2009 à 15:18

    Et bien là, je suis soufflé !

    En voilà du vénérable. Tu imagines que celui que j’ai trouvé n’est guère plus gros qu’une branche de ce gogant là ?
    Ça me laisse songeur… Ma-gni-fi-que.

  2. 8 septembre 2009 à 15:34

    Salut Gilles,

    ah t’as vu ce sacré bonhomme ! plus de 7 mètres de circonférence…
    tu as raison il s’agit bien d’un vénérable montagnard, et ce n’est pas fini, il y aura encore de belles découvertes suisses à venir…

  3. Sisley
    8 septembre 2009 à 19:23

    Également bluffé !!

    Pas seulement par l’impressionnante carrure de ce sapin, mais aussi par le fait que j’ai essayé sans relâche il y a quelques mois de le trouver sur internet, mais en vain. Pour résultat une unique photo miniature sur un site de randonneurs.

    Celui-ci rafle tout bonnement le prix, en se classant dans le top 10 des sapins blancs !

  4. 8 septembre 2009 à 21:32

    Salut Sisley,

    idem pour moi, les recherches sur le net n’avaient rien donné…
    Mais l’an passé rencontre avec Agnès qui m’avait promis de me faire parvenir quelques reportages sur ces fameux gogants du Jura suisse. Et je dois avouer que ce sont vraiment de très beaux arbres, le sujet présenté est terrible !
    Mais tu verras, les autres gogants sont tout aussi honorables…

    à suivre

  5. 9 septembre 2009 à 15:05

    Là je suis baba, je connaissais pas, encore un arbre vénérable en espérant qu’il aura le droit de poursuivre sa vie. Merci pour le partage

  6. 9 septembre 2009 à 15:14

    Bonjour Booguie,

    ah je suis bien content de te faire découvrir les sapins gogants,
    je souhaite que cet article les fasse re-découvrir du grand public, de très beaux arbres qui méritent d’être protégés et visités,
    souhaitons-leur longue vie !

  7. lejura.ch
    10 décembre 2009 à 19:54
  8. 10 décembre 2009 à 19:58

    Hé bonsoir !

    il est superbe ce gogant et ravirait certainement Agnès, si ça te dit de le présenter un peu plus, je publierai photos & mesures sur le blog avec plaisir

  9. lejura.ch
    10 décembre 2009 à 20:19

    je laisse un peu de secret… jusqu’à la fin du moi ! Mais c’est avec plaisir que je donnerai les infos sur ce gogant.

    Je connais quelques anecdotes sur celui-là !

    http://www.lejuravaudois.ch/Arzierautrefois/M.%20Les%20Gogants/index.html

    A bientôt

  10. 10 décembre 2009 à 20:52

    Cela fera un super article ! J’ai hâte de le présenter.

    à bientôt

  1. 7 juin 2010 à 20:40
  2. 8 juin 2010 à 01:14
  3. 8 juin 2010 à 15:16
  4. 14 octobre 2010 à 18:59

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s