Accueil > Chênes de la Liberté > Chêne pédonculé, Saint-Ouen-les-Vignes (Indre et Loire)

Chêne pédonculé, Saint-Ouen-les-Vignes (Indre et Loire)

En Touraine, dans le village de Saint-Ouen-les-Vignes, un chêne pédonculé vit ses derniers jours devant l’église ; arbre de la Liberté planté en 1792 en souvenir de notre révolution, aujourd’hui vieux et malade… mais les habitants n’étaient pas près à le laisser tomber sous la cognée. Une pancarte raconte cette histoire, dont d’autres municipalités pourraient s’inspirer. Ce chêne mesure 15 mètres de haut et 3,83 m de circonférence à 1m de hauteur.

« Mon âge avancé et les modifications de mon environnement m’ont peu à peu affaibli. Il y a près de 20 ans que ma santé se dégrade. Inquiète, la municipalité a demandé à l’Office National des forêts (ONF) de m’ausculter. Hélas ! L’ONF préconisait de m’abattre immédiatement car mon affaiblissement est irréversible et je deviens dangereux pour vous… Le Conseil Municipal a décidé de tout faire pour prolonger ma présence parmi vous, a demandé un autre avis, celui du président du Groupement des Experts Conseil en Arboriculture Ornementale. Le premier verdict a été confirmé : un champignon bouche mes veines, des blessures au tronc et aux racines m’affaiblissent et font peu à peu mourir mes branches. Je dépéris inexorablement. Malheureusement aucun remède n’existe pour soigner les arbres… Le Conseil Municipal a mis en œuvre les solutions qui retarderont le plus possible mon abattage. »

« Le temps fuit l’éternité s’avance… pour les chênes pédonculés aussi. » (voir la photo, ici)

Merci pour cette découverte Christian, une belle réussite 20 ans plus tard ce chêne est toujours là, certes il est malade et a perdu de sa superbe… Mais quelle leçon d’amour nous donnent les habitants de ce village ! Cet arbre mémoire, témoin de l’histoire des villageois ; on sent bien qu’il était devenu un villageois à part entière… Et à ce titre hors de question de l’abattre, il faut juste faire attention les jours de grands vents et de neige…


____

Mise à jour janvier 2011, Christian est retourné voir ce chêne mort dans le courant de 2010.

Toujours debout, ce chêne semble encore vouloir porter bien haut l’étendard de la liberté.

Merci de nous avoir tenu au courant Christian, à bientôt pour de nouvelles aventures !

Catégories :Chênes de la Liberté
  1. gilougarou
    2 avril 2009 à 18:42

    Allez on fait un paris et on se donne rendez-vous quand on sera grands-pères !

    Ce chêne est malade et il va perdre ses grosses branches c’est sûr. Mais, on voit bien les branches basses jeunes et en forme. Il n’a que 217 ans et même si on doit lui couper la cime par raison de sécurité, je pense qu’il peut survivre et avoir dans 200 ans le look des chênes de Locmaria Berrien (ils en ont connus des déboires ceux-là ! Mais ils résistent quand même). Il sera alors le repère creux des bambins du village.

    Allez, je prépare mon pique-nique pour dans 30 ou 40 ans.
    Qui m’accompagne ?

    Gilougarou

  2. 2 avril 2009 à 19:54

    Bonjour gilougarou,

    ok pour un pic-nique dans 30 ans !

    Ainsi tu connais les chênes de Locmaria-Berrien ? Une vision fantastique…

  3. Sisley
    2 avril 2009 à 21:32

    Une effigie qui décline sous le poids de la civilisation.
    En tout je lui souhaite une belle fin.

    gilougarou :
    Va pour un pique-nique dans 30 ans !

  4. 2 avril 2009 à 22:52

    Salut Sisley,

    Un chêne qui va tranquillement finir ses jours sans craindre d’être abattu.
    Et tout comme toi, je lui souhaite une belle fin de vie…

  5. 2 avril 2009 à 23:01

    Dis-moi krapo, je ne vois pas d’abonnement à une newsletter sur ton blog… ou alors il faut que je porte des lunettes !

  6. 2 avril 2009 à 23:44

    Bonjour Françoise,

    désolé pour la Newsletter, ça n’existe pas…
    en revanche tu peux t’abonner à mon flux RSS :
    https://krapooarboricole.wordpress.com/feed/

    Et puis le blog est assez actif, avec plusieurs articles par semaine,
    alors il ne faut pas hésiter à venir régulièrement dans la forêt…

  7. 3 avril 2009 à 11:20

    S’abonner à la newsletter serait bien, on saurait quand un nouvel article paraît. Ça fait plaisir de voir quand dans certains coins, les gens ne sont pas des veaux. Car un vaste programme, il y en aurait un, pour rester dans la même référence…

  8. 3 avril 2009 à 11:47

    Bonjour Hacène,

    désolé pas de newsletter…
    en revanche tu peux t’abonner à mon flux RSS :
    https://krapooarboricole.wordpress.com/feed/

    Comme toi j’ai été ravi de lire cette histoire, l’affaire des tilleuls m’avait mis un gros coup au moral. Mais là, je reprends espoir dans l’humanité…

  9. Gaël
    6 avril 2009 à 19:31

    Bel exemple à propager dans toutes les communes de France, d’ailleurs j’ai envoyé un commentaire pour les tilleuls de Villers sous Chalamont.

  10. 6 avril 2009 à 22:14

    Salut Gael,

    c’est la raison pour laquelle je l’ai positionné ainsi dans le blog,
    juste après « chronique d’une mort annoncée », un exemple semblable,
    mais un Conseil Municipal respectueux qui a écouté ses concitoyens…

    d’autres pourraient en tirer une leçon

  11. 29 janvier 2011 à 23:09

    Flûte pour le pique-nique!
    Franchement je ne pensais pas que sa fin était si proche.
    Je serais la municipalité, je ferais venir un sculpteur comme pour je ne sais plus quel autre arbre de la liberté en touraine pour lui donner une autre vie.

  12. TRUET
    9 mai 2012 à 11:03

    Le chêne de la Liberté et son symbole ne disparaitront pas! Une association du village « Un Temps Cité » a pris les choses en main avec la municipalité. Il y a donc une volonté de valorisation par un appel à projet auprès d’artistes, sculpteurs, etc…pour prolonger le symbole de ce vieux chêne. Si vous êtes interéssés ou connaissez un artiste, contactez nous!

  13. TRUET
    9 mai 2012 à 11:08

    Voici un line vers un article récent du journal local.
    http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/communes/Saint-Ouen-les-Vignes/n/Contenus/Articles/2012/04/05/La-seconde-vie-du-chene-de-la-Liberte
    Si ça ne fonctionne pas, chercher avec la seconde vie du chêne de la liberté.

  1. 6 juin 2010 à 18:33
  2. 7 juin 2010 à 12:28
  3. 8 juin 2010 à 00:38
  4. 8 juin 2010 à 00:44
  5. 8 juin 2010 à 00:55
  6. 8 juin 2010 à 15:43
  7. 10 juin 2010 à 14:35

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s