Accueil > Chênes forestiers, Pins > Pin noir et chênes, forêt du Buchholz (Moselle)

Pin noir et chênes, forêt du Buchholz (Moselle)

Reportage de Sisley dans la forêt domaniale du Buchholz, forêt dont il a déjà eu l’occasion de montrer plusieurs beaux spécimens de cormiers [1] et hêtres [2], comme celle-ci regorge d’exemplaires très respectables, il nous propose d’en découvrir trois autres.

“En entrant par l’accès principal menant à une grande aire de jeux et un parcours de santé on passe tout bonnement devant le doyen de ce vaste domaine, il s’agit d’un chêne assez méconnu des visiteurs car non indiqué, un peu caché et pourtant proche de tout, il est dit borne car il délimite une parcelle ou la lisière, c’est surement cet usage associé au fait qu’il soit de gros gabarit qui a valu sa conservation (C: 4,90 m/ H:  19 m/ âge: > 250 ans).

On voit très bien que l’arbre à subit les assauts du temps et des météo venteuses, car il a perdu quelques grosses branches et a gardé un houppier du strict nécessaire.

En s’avançant sur le petit sentier, on rencontre à présent le prince au trident, un pin noir à la forme fourchue ; possédant un beau tronc droit qui se voit partagé en trois autres à une dizaine de mètres de hauteur (C: 3,05 m / H: 28 m / âge > 90 ans).

C’est un sujet fort peu commun qui, avec quelques autres confrères doit être issu d’une ancienne plantation ou de semis spontanés qui ont su franchir tous les pièges de l’évolution en sous-bois.

Je les quitte pour progresser de l’autre côté de la route forestière et prendre un autre sentier me menant tout droit dans une jeune parcelle en régénération, où subsistent tout de même quelques chênes solitaires disséminés sur l’ensemble de la zone.

Un attire mon attention, c’est le chêne que je surnommerai “chêne brosse”, ceci car vu sous un certain angle et distance, la limite supérieure de sa frondaison est d’une droiture parfaite et lui confère ainsi une silhouette un peu fantaisiste, surtout avant qu’un épais brouillard ne se dissipe, où tous les contours de branches sont mis en valeur par le contraste. (C: 3,50 m / H: 24 m / âge > 150 ans)

Voilà un nouvel épisode forestier qui s’achève avec le dévoilement de ces individus ayant maintenant une certaine notoriété. Cette forêt ne nous a pas encore tout dit et je pense que son prochain volet sera plus fruité !

Merci pour la balade en photo Sisley, de beaux spécimens, le pin noir a vraiment une drôle de forme ! Sympa ces chênes forestier, le chêne Brosse me fait penser à un balai de sorcière, surtout que dans cette parcelle en régénération, on pourrait presque croire que des fantômes vont sortir du bois… A bientôt l’ami, pour de nouvelles aventures !

Catégories :Chênes forestiers, Pins
  1. 14 février 2009 à 12:13

    Ils sont vraiment étonnants tous les trois, chacun à leur façon !
    J’aime tout particulièrement le pin trident, et l’ambiance fantomatique autour du chêne brosse…

  2. 14 février 2009 à 16:12

    Bonjour Lucie,

    Toujours aussi sympa les reportages de Sisley, et si les arbres présentés ne sont pas des « stars », ils n’en demeurent pas moins remarquables !

    bon week-end à Mercuès

  1. 7 juin 2010 à 21:56
  2. 10 juin 2010 à 15:06
  3. 15 octobre 2010 à 15:46

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s