Accueil > Chênes sacrés > Chapelle Saint Joseph du Chêne, Villedieu-la-Blouère (Maine et Loire)

Chapelle Saint Joseph du Chêne, Villedieu-la-Blouère (Maine et Loire)

Et hop, on retourne dans le Maine et Loire, Gilles nous envoie un reportage sur le chêne chapelle de Villedieu la Blouère. Il s’agit d’un chêne sacré, un ancêtre vénérable : 14 mètres de hauteur, une circonférence de 9,30 mètres, et on présume son année de plantation au VIè siècle… Mais il est tellement protégé, qu’il est bien difficile de s’approcher au plus près.

« Le 24 août 1856, la jeune paroisse de Villedieu-la-Blouère rendit le culte à Saint-Joseph-du-Chêne, arbre millénaire au tronc monumental, évidé par le temps et au cœur duquel fut placé une statue de Saint Joseph, le Saint Patron des artisans de la commune. Le modeste autel fut remplacé par une chapelle inaugurée le 26 août 1859. Devant l’affluence de pèlerins, une seconde chapelle fut accolée à la première et consacrée en 1871. » [1]

« A l’entrée du village un panneau vante les mérites de celui-ci avec notamment une allusion au chêne qui aurait 16 mètres de circonférence à la base. Me rendant sur les lieux, j’ai bien vite vu que cette information était invérifiable, d’une part à cause de la grille autour, d’autre part à cause de la chapelle (évidemment!) mais aussi, et c’est plus surprenant, par le fait que la majeure partie du tronc visible de l’extérieur se trouve être une maçonnerie en béton imitation écorce de chêne. Y aurait-il tromperie ? » (clic les photos)

-

« Je ne le pense pas. Je crois surtout que ceci à été édifié en même temps que la chapelle pour protéger la zone morte du tronc initial qui contient la statue et pour rendre ainsi compte de l’aspect que devait avoir l’arbre du temps de sa splendeur. Du reste, c’est très bien réalisé car de loin on s’y méprendrait. »

-

« En observant le houppier de cet ancêtre, je n’ai noté aucun bois mort. Cet arbre est régulièrement entretenu et élagué voire même taillé à en juger par les grosses branches coupées au dessus du chemin latéral. »

--

Pour conclure je citerais Georges Feterman dans son commentaire sur le chêne d’Allouville (Arbres extraordinaires de France) mais qui s’applique très bien ici : « Lorsque l’on découvre l’ancêtre, près de l’église, on s’interroge. Monument historique, religieux, végétal ? ». En tout cas, à en juger par l’énergie que semble contenir la partie encore vivante de ce chêne, je pense pouvoir un jour lointain lui rendre visite avec mes petits enfants.

Génial, merci pour le reportage Gilles, je suis content de découvrir enfin ce chêne, souvent cité dans les bouquins mais avec peu de photos. Je te souhaite de pouvoir t’y rendre un jour avec tes petits enfants, peut-être feront-ils de même plus tard ?

-

About these ads
Catégories:Chênes sacrés
  1. Sisley
    6 avril 2009 à 14:15 | #1

    Intéressant !
    C’est dommage de ne pas pouvoir en voir plus et de pas en savoir vraiment plus sur l’histoire.

    En tout cas beau chêne et merci de nous avoir donné des infos sur cet oublié des temps passés.

  2. 6 avril 2009 à 19:34 | #2

    Salut Sisley,

    chouette série de photos de la part de Gilles, on ne voit pas bien le chêne, mais voici son explication : "Je n’ai pas pu prendre de photo de face comme lui car pour le faire il faut se poster dans une cour privée qui est garnie de panneaux "défense d’entrer". Les riverains doivent être lassés des visites continuelles. J’ai donc flashé tout autour avec le peu de recul dont je disposais."

    J’ai trouvé les infos dans le livre sur les arbres remarquables du Maine-et-Loire, mais pour l’instant je n’ai rien de plus. Mais nul doute que son histoire a commencé bien avant sa christianisation, un chêne sacré – païen ! Et qui sait, un jour prochain nous en saurons plus..?

  3. 6 avril 2009 à 21:54 | #3

    j’hesiterai pas a y faire un tour :)
    valentine

  4. 7 avril 2009 à 16:25 | #4

    Très beau cet ancien ! Mais je les préfère quand même au milieu des bois ou des champs…

  5. gilles
    2 juin 2009 à 19:28 | #5

    Salut tout le monde!
    Pour une vue de face de cet arbre cliquez ici : http://patrick.cuvillier.fr/v/Arbres-remarquables-de-France/album10/album42/
    Sinon pour vous donner une idée de son aspect avant l’édification des chapelles, c’est là : http://www.notrefamille.com/v2/services_cartes_postales/cartes-postales-detail.asp?cartepostale=373562&ville=71723&partner=patagos&emplacement=flux

    Ciao!

  6. De la provôté Marie-ève
    15 janvier 2014 à 20:46 | #6

    Salut Gilles. Tu demandais si le fait que le chêne était recouvert de ciment n’était pas une tromperie. En fait non il a été recouvert à cause de la superstition des pélerins qui prenaient pour se protéger d’éventuels dangers des morceaux d’écorce. C’est donc seulement pour préserver le chêne que les villageois ont recouvert l’arbre de ciment. Voilà. Merci quand même pour le reste du commentaire.

  1. 7 juin 2010 à 22:25 | #1
  2. 8 juin 2010 à 02:46 | #2
  3. 10 juin 2010 à 14:15 | #3
  4. 4 juillet 2010 à 09:49 | #4
  5. 20 septembre 2010 à 12:50 | #5
  6. 28 janvier 2011 à 16:13 | #6
  7. 2 avril 2012 à 16:51 | #7

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s