Accueil > Chênes colosses > Le vénérable chêne de la Salmonière (Maine-et-Loire)

Le vénérable chêne de la Salmonière (Maine-et-Loire)

Repartons avec Gilles, car il a fini par retrouver la trace d’un chêne fantastique, découvert dans le livre consacrés aux arbres remarquables du Maine-et-Loire [1] – pas d’indices pour la localisation car ce chêne se trouve au coeur d’une propriété privée, mais le proprio sympa a laissé notre reporter s’approcher… (clic les photos)

“Encore un chêne ! Mais pas n’importe lequel. Après celui de Villedieu-La-Blouère [2], c’est sûrement le plus ancien du département, le plus gros qu’il m’ait été donné de mesurer.”

“Je me suis bien appliqué et j’ai trouvé 8,30 mètres de circonférence à 1m30 de haut. Un vieillard sans aucun doute qui présente la particularité de former une arche de 4 mètres de haut autour du creux qui le traverse de part en part.” (clic pour agrandir)

“Ce chêne pédonculé au port champêtre s’élève encore sur une quinzaine de mètres de haut, mais pour combien de temps ? En effet, s’il présente une face bien vivante garnie de feuilles d’un vert franc, signe de bonne santé, l’autre côté n’est que bois mort et son vestige de tronc principal chutera immanquablement dans les années qui viennent. Pour l’instant, cela accentue surtout son aspect vénérable qui impose le respect.”

“Il a été dit au propriétaire des lieux que ce chêne aurait trois siècles d’existence ce qui est rare dans ce terroir où les chênes, paraît-il, ne vieillissent pas. Cette estimation n’est pas impossible car il s’agit d’un chêne pédonculé 100% champêtre, en station isolée et à proximité d’une pièce d’eau. Toutes les conditions, si l’on rajoute le climat angevin, sont donc remplies pour favoriser une croissance en diamètre des plus rapides.”

“Pour ma part, je lui ai indiqué qu’au vue de la circonférence mesurée un âge de 500 ou 600 ans serait tout de même à envisager.”

“Dans tous les cas, il semble qu’il lui reste bien moins de temps à vivre que d’années passées sur cette Terre car ces 10 dernières années mon hôte l’a très nettement vu décliner. En prévision, il a donc planté de tous jeunes chênes de part et d’autres de l’ancêtre pour prendre la relève en cas de défaillance de ce dernier.”

“Je tairai l’adresse exacte du lieu à la demande du propriétaire car, même s’il m’a accueilli le plus gentiment du monde, il ne souhaite pas voir la cour de sa maison, dans laquelle trône cette merveille, envahie par des visites aussi inopinées qu’inopportunes (on le comprend aisément). Il a cependant accepté avec la plus grande simplicité de partager les photos  afin que tout le monde puisse quand même profiter du spectacle si rare qu’offre cet arbre qui restera comme l’un de mes favoris.”

Génial ! Ben dis-donc quel chêne ! Cette arche est vraiment impressionnante, encore plus que dans le livre, merci pour toutes ces photos. Que j’aimerais le rencontrer, passer cette porte comme toi et me tenir au creux… je t’envie sur ce coup là… Ton estimation d’âge ne semble pas exagérée, vu la circonférence de 8 mètres, et l’allure générale, cinq siècles d’existence pour ce chêne semble honnête… Et enfin, merci à ton hôte qui nous a laissé contempler ce chêne inaccessible…

Catégories :Chênes colosses
  1. 8 juillet 2009 à 13:30

    24h plus tard, toujours pas de commentaires pour ce chêne…

    Bon, ça doit être les vacances, tout le monde est parti…

    Je risque de faire de même très bientôt pour me rendre à l’océan.

  2. Sisley
    9 juillet 2009 à 15:18

    Je cours envoyer un commentaire :

    On dépasse franchement la norme en chêne avec la barre des 8 m !
    C’est un peu l’arche de la temporalité qui est incarné par ce tronc morcelé.

    Pour l’instant j’ai une douzaine de sequoiadendron. Peut-être que je trouverai des espèces endémiques tels que sorbier,érables et résineux.

    A +

  3. gilougarou
    9 juillet 2009 à 22:38

    Coucou, moi aussi je suis en train de faire le plein d’arbres dans les Vosges (pleins !…). Vraiment super ce chêne. As-tu remarqué cette autre particularité ? : Deux branches croisées se sont soudées ce qui semble profiter aux deux car elles semblent plus vives après qu’avant.

  4. 10 juillet 2009 à 14:04

    Bonnes vacances les amis,
    et à bientôt pour de nouvelles aventures arboricoles !

  5. Sisley
    10 juillet 2009 à 15:55

    Salut Gilougarou !

    Tu vas en trouver de beaux dans le massif vosgien, j’en doute pas. Entre sapins rois, épicea de la Straiture, érables et alisiers, il y a de quoi étayer les galeries.

  6. Kevin
    10 août 2009 à 18:44

    Bonjour à tous

    Je viens de découvrir ce blog super et j’aurais voulus savoir comment contacter son créateur afin de lui envoyer des photos et des renseignement sur un Chêne magnifique prêt de chez moi.

    Cela me permettrais de vous faire partager quelques photos

    Merci et bonne continuation ^^

  7. 15 mars 2017 à 15:23

    Salut Gilles
    Je suis passé le voir la semaine dernière. Pas facile à trouver la Salmonière. Le chêne est toujours debout sur ses deux pattes et il semble vouloir rester là encore longtemps.

  1. 7 juin 2010 à 22:26
  2. 8 juin 2010 à 01:27
  3. 8 juin 2010 à 22:05
  4. 10 juin 2010 à 14:09
  5. 17 avril 2016 à 15:59

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :