Les vieux arbres en Bourgogne…?

La Bourgogne est une vaste région du centre de la France regroupant quatre départements, et chose étonnante très peu d’arbres bourguignons ont été présentés sur le blog. Ayant passé mon enfance dans un petit village de l’Yonne, cela me plairait assez de vagabonder avec vous à la rencontre des vieux arbres qui peuplent ces campagnes.

Voici quelques pistes à explorer :

Yonne :
– Cézy, platane cépée de 6 brins (circ 10,45m / 45m haut),
– Champcevrais, vieux chêne de la Maison de retraite (circ 6,32m / 20m haut),
– Dicy [47°56’080N-3°05’634E] orme lisse têtard (circ 6,66m / 8m haut),
– Fontenay-sous-Fouronnes, vieux marronnier (circ 5,18m / 20m haut),
– La Postole, tilleul de l’église (circ 6,18m / 15m haut),
– Magny, allée de charmes  devant la mairie,
– Merry-la-Vallée [47°46’146N-3°18’827E] Chêne forestier (circ 7m / 25m haut),
– Merry-la-Vallée [47°46’150N-3°18’505E] vieux cormier (circ 2,50m / 15m haut),
– Perceneige, tilleul de l’église (circ 5,86m / 12m haut),
– Saint-Léger-Vauban [47°22’950N-4°02’164E] chêne Vauban (circ 5,90m / 32m haut),
– Saint-Moré, le Gros chêne de la Malpierre (circ 2,65m / 8m haut),

Côte d’Or :
– Argilly [47°03’764N – 5°03’138E], chêne forestier (circ 5,50m / 40m haut),
– Bouix, [47°53’110N – 4°29’003E] vénérable tilleul (circ 7,60m / 16m haut),
– Chambolle-Musigny, vieux tilleul (circ 7,30 / 12m haut),
– Foissy, vieux chêne têtard (circ 5,60m / 8m haut),
– Bures-lesTempliers [47°43’626N-4°53’189E] hêtre tortueux pleureur,
– Lacanche, chêne pédonculé (circ 5,73 / 15m haut),
– Molphey [47°20’17N – 04°12’790E] houx centenaire(circ 2,40m / 10m haut),
– Molphey [47°20’229N- 4°12’948E] charme têtard (circ 4,12m / 8m haut),
– Cessey-sur-Tille [47°17’274N-5°14’968E] chêne les six filles (circ 10,14m),
– Ladoy-Serrigny [47°03’269N-4°55’311E] le chêne Buffon (circ 4,71m / 30m haut),
– Vievy [47°02’247N – 14°28’098E] chêne du Thillot (circ 5,55m / 20m haut),
– Villers-Rotin, tilleul de l’église (circ 4,10m / 10m haut),
– Longchamp [47°15’006N-5°17’562E] berceau du roi de Rome planté en 1811,

Saône-et-Loire :
– Cuzy [46°46’270N-4°02’933] vieux châtaignier (circ 11m / 12m haut),
– La Truchère [46°30’911N-4°56’628E], vieil orme (circ 3,90m / 20m haut),
– Lessard-en-Bresse [46°44’410N-5°05’386E] chêne champêtre (circ 7,43m 15m haut),
– Mancey, le Gros Chêne (circ 4,25m / 8m haut),
– Marmagne [46°50’544N-4°22’240E] vieux châtaignier (circ 9,70m / 12m haut),
– Martailly-les-Brançion, Mauchamp, vieil orme (circ 4,42m / 12m haut) [2],
– Montcenis, le chêne des Minots (circ 5,44 / 15m haut),
– Forêt de Pourlans [46°58’599N-5°14’528E] chêne Borgeot (circ 4,87m / 38m haut),
– Sagy, tilleul planté en 1551 (circ 9,13m / 12m haut),
– Saint-Eugène [46°45’873N-4°15’598E] vieux châtaignier (circ 10,10m / 12m haut),
– Saint-Léger-sous-Beuvray [46°54’862N-4°05’004E] vieux châtaignier (circ 8m),
– Saint-Léger-sous-Beuvray [46°55’227N-04°07’551E] cèdre de l’Atlas (circ 8,80m),
– Tournus [46°34’792N-4°54’154E] vieille aubépine avec gui (circ 1,95m),

Nièvre :
– Beaumont-Sardolles [46°55’245N – 03°21’318E] chêne forestier (circ 4,50m / 28m haut),
– Biches [46°58’842N – 3°38’640E] chêne forstier (circ 5,60m / 35m haut),
– Coulanges-les-Nevers, lieu-dit Forge Neuv, platane géant (circ 8,84m / 30m haut),
– Donzy tilleul de Sully (circ 6,46m / 10m haut),
– Giry [47°13’230N – 3°21’373E] chêne forestier (circ 6,10m / 20m haut),
– Jailly, tilleul devant l’église (circ 6,29m / 18m haut),
– Larochemillay (46°53’702N – 3°58’013E] frêne têtard (circ 7,68m / 10m haut),
– Forêt des Bertranges [47°11’477N-3°06’594E] et [47°11’572N-3°06’596E]
_deux chênes forestiers imposants (circ 4,60m et 4,28m)
– Saint-rmand-en-Puisaye, allée de trognes de charme,
– Saint-Hilaire-Fontaine [46°45’311N-3°38’360E] chêne splendide (circ 6,50),
– Sainte-Colombe-des-Bois, tilleul de Sully (circ 5,84m / 8m haut),

Note : les données proviennent de l’inventaire réalisé par Alain Desbrosse [1]

Pour vous aider à situer les lieux, quelques arbres sont pointés sur une carte.

25 réflexions sur “Les vieux arbres en Bourgogne…?

  1. Sisley

    Salut,

    C’est bien vu, les listes par secteur en ligne, rien de tel, pour amener le promeneur à faire un petit détour, non loin de chez lui pour un tirage de portrait.

    J’ai vraiment été étonné par les arbres présentés dans le livre de Bourgogne.
    Une flopée de chênes supérieurs à 6-7 m de tour, et des sujets secondaires (alisier de Fontainebleau, érable de Montpellier, cornouiller de 150 ans, et un super érable à feuilles d’obier de plus de 3 m de tour).

  2. Salut Sisley,

    des petites listes pour inciter d’éventuels randonneurs, vttistes et autres arpenteurs de campagne. Le livre d’Alain Desbrosse est vraiment très bien fait et invite à la découverte de tous ces ligneux.
    Je laisse de côté les essences plus discrètes pour l’instant, et si des reporters arboricoles se présentent, j’étofferai cette liste.

    bonne soirée

  3. gilougarou

    C’est clair ! Il y en a qui sont vraiment hors norme. On a hâte de voir de nouveaux reporters. Quelle foule au delà de 10 mètres de circonférence !

  4. gilougarou

    As tu des précisions sur le lieu exact où trouver le châtaignier de Marmagne (dans le Cher, donc en région Centre et pas en Bourgogne). Il est potentiellement dans mon rayon d’action.

  5. Je viens d’apprendre, il y a quelques jours la présence d’un arbre important près de chez moi. Il ne figure pas dans la liste « Nièvre » je vais aller voir ça dans quelques jours. Et puis si le courage me prends j’irais surement voir d’autres indiqués ici …

  6. Bonsoir Robert,

    enfin un bourguignon qui recherche des adresses branchées…

    Le blog est collaboratif, et c’est avec plaisir que je publie photos et mesures d’arbres remarqués. La liste d’arbres affichée sur le blog ne sont que quelques pistes, si tu le souhaites je peux te faire passer l’intégralité des données pour la Nièvre. Mais très intéressé par celui que tu évoques.

    Bonne soirée, et au plaisir d’avoir des nouvelles de la Nièvre,

  7. Je suis en train d’entrer les coordonées des arbres référencés dans la Nièvre dans Google Earth. Ne serait ce pas une idée de faire tous la même chose et de s’échanger les coordonnées par mail ou bien de mettre les fichiers « .kml » en téléchargement et ainsi faire la carte de France de tous les « vénérables » .

  8. Modif sur Larochemillay (16�53’702N – 3�58’013E] frêne têtard (circ 7,68m / 10m haut)
    il faut Larochemillay (46�53’702N – 3�58’013E] frêne têtard (circ 7,68m / 10m haut) sinon on est en plein désert du Mali et là bas pas un seul arbre !!

  9. Ping : Les arbres remarquables de Bourgogne « Krapo arboricole

  10. Ping : De l’aide est demandée ! « Krapo arboricole

  11. Ping : Allée de charmes, Magny (Yonne) « Krapo arboricole

  12. Je retranscris un mail avec des infos pour la Bourgogne :

    Bonjour,

    Félicitations pour votre site. Je suis un passionné d’arbres remarquables. Je réside actuellement en Ile de France mais suis originaire de l’Yonne. Je connais pas mal d’arbres que j’estime être remarquables dans ce département mais aussi en Côte d’Or.
    Dans le petit village de Bonnard (Yonne) sur la D5 juste à côté de l’église (route de la gare) dans une cour privée, un magnifique peuplier d’Italie, pas très haut (étété) mais dont le tronc n’a rien à envier à celui de Poyols (Drôme). Il est bien visible avec google maps (bien qu’on ne se rende pas compte de la circonférence).

    En Côte d’Or à Dijon, malheureusement disparu depuis longtemps, vivait un véritable monument naturel et probablement le plus gros peuplier noir ayant jamais vécu en France. Il se situait dans le jardin botanique (« peuplier noir de l’Arquebuse »). Sur des vieilles cartes postales sur internet on se rend compte de son gigantisme (12 m de circonférence, âge estimé à 500 ans). Malheureusement aucun ouvrage ne le mentionne.

    En Côte d’Or toujours, pleins de très vieux tilleuls peu connus. A Veilly déjà, un Sully du 17ème. Ensuite tout le long de la D70 entre la N6 et Vitteaux, une multitude de tilleuls séculaires, la plupart en bord de route. Dans le coin beaucoup de villages portent d’ailleurs le nom de « Thil » (tilleul en vieux français). Une terre de prédilection pour les tilleuls, qui y croissent lentement du fait du climat assez rude mais y atteignent un âge plus que vénérable. De très beaux spécimens taillés et creux sur la Butte de… Thil !
    Un peu plus loin, entre Vitteaux et Sombernon, perdu dans le minuscule village de St Anthot un autre tilleul remarquable, à côté de la mairie. Pas un Sully, mais de très belles dimensions, car jamais taillé. Bien visible sur google maps (bien qu’il ait l’air beaucoup plus petit qu’en vrai)
    Retour dans l’Yonne. A la sortie de Mézilles en direction de St Fargeau en bordure de la D965, on le voit de très loin, un cèdre du Liban au tronc rectiligne impressionnant (bien visible sur google maps mais là encore le rendu est plus petit que la réalité). De mémoire d’anciens il a toujours été aussi gros, ce qui laisse présumer un âge assez avancé.
    Toujours dans l’Yonne, juste à côté du village de mon enfance, un saule têtard complètement creux et que j’ai toujours connu abandonné, il se situe entre Chemilly sur Yonne et Seignelay sur la D48. C’est simple, je n’en connais pas de plus gros. Le rendu google maps n’est pas trop mal.
    Voilà un échantillon d’arbles remarquables bourguignons qui, je l’espère, auront suscité votre intérêt. Désolé je n’ai aucune image ni mensuration. N’hésitez pas à me demander des précisions sur ces arbres ou d’autres arbres de l’Yonne ou de Côte d’Or.

    Bonne continuation,

    Nicolas

    1. Seb

      Le peuplier de l’Arquebuse était vraiment géant mais ce qui m’étonne, c’est son âge estimé à 500 ans. En effet si on compare sa circonférence au sol de 12 m avec celle du peuplier de Boult-sur-Suippe qui est de 10,70 m au sol, l’écart n’est pas énorme. Pourtant l’âge estimé diffère de beaucoup. « Ce célèbre peuplier noir, planté au XVème siècle, a été abattu par une tempête en juillet 1917 ». http://1.bp.blogspot.com/_Ms1Q4OwSJcU/SjjTN_MbfbI/AAAAAAAACro/VWOXj-CU3hk/s1600-h/580_001.jpg

      1. La taille drastique qu’il avait subi ne la en rien aidé et je pense que l’origine de son déclin demeure dans les conséquences d’une telle taille sur son système racinaire affaibli par l’acte.

        Pour ce qui est des 500 ans, ce genre d’estimation est très évasive, quand on sait que le peuplier noir dépasse que très rarement les 200 ans…

  13. Ping : Les vieux arbres en Bourgogne…? | immobilier bourgogne | Scoop.it

  14. Alain

    Santenay (21) peuplier noir femelle avec une circonférence de 6m40 à 1m50.
    46°54’23.60 N / 4°41’15.48 E
    Arbre en pleine santé condamné à brève échéance pour la construction d’un centre thermal.

  15. Roussard philippe

    Bonjour
    Pour vous signaler un chêne
    Lieu dit champjean
    Brannay 89150
    11 rue de champjean
    Circonference : 5,8 m a 1 m du sol.
    Hauteur : 22 m

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s