Accueil > Chênes pubescents, Exploration du Lot > Chêne du Bouyx, Saint-Pantaléon (Lot)

Chêne du Bouyx, Saint-Pantaléon (Lot)

Voici un chêne qu’un ami m’avait décrit cet été, mais allez savoir pourquoi nous n’avions jamais trouvé le temps d’y aller ensemble. Mais comme c’était dimanche, nous avions tout notre temps, alors en rentrant de chez une amie, nous avons fait un petit détour jusqu’à Saint-Pantaléon à la limite Sud-Ouest du département.

Partiellement caché par du lierre et d’autres végétaux, c’est sa ramure élevée qui s’est d’abord offerte à nous, de grandes charpentières qui ont déjà subit quelques tailles et laissent monter vers le ciel des branches jeunes et droites. Un fût puissant avec une écorce craquelée traduisant un âge avancé, mais le tronc commence à pourrir à la base ce qui l’amènera surement à se creuser dans les années à venir.

Une circonférence de 4,80 mètres à 1,50m, pour une hauteur d’environ 20 mètres.

Un très gros chêne pour le Quercy blanc, en grattant un peu les feuilles au sol, on se rend compte que le plateau calcaire est là, juste sous nos pieds. Un quercus dont les racines expertes ont réussit à trouver la faille jusqu’aux eaux souterraines.


Un vieux chêne pour le Lot, merci pour la découverte Modou ! Il m’a fait une forte impression avec son tronc étonnant qui semble s’être arrêté pour laisser la place à de belles charpentières. Il me fait penser à un têtard entretenu irrégulièrement… ?

Localisation chêne de Saint-Pantaléon - clic pour agrandirPour le retrouver : à la sortie de Saint-Pantaléon, sur la route en direction de Cahors, guetter un petit panneau annonçant Bouyx, passer le petit pont et poursuivre sur 300 mètres, le chêne apparaitra au bord de la route.

Une histoire à suivre, car il existe un autre chêne à visiter à quelques centaines de mètres…

  1. gilougarou
    2 novembre 2009 à 15:26

    Belle présence. J’aime bien la dernière photo. Quel look ! 4m80, ce n’est déjà pas anodin, mais lorsque en plus les branches on du volume, ça devient impressionnant.
    Effectivement, la forme générale en bouquet pointe vers un têtard irrégulier, mais je ne distingue aucun bourrelet ni de césure qui évoquent une ancienne taille…
    Peut-être un étêtage précoce pour cause de tempête qui a eu pour effet le développement accéléré des branches basses…

  2. 2 novembre 2009 à 18:41

    Salut Gilles,

    oui une belle prestance, et par ici 4,80m de circonférence, c’est pas mal !
    C’était dimanche et j’étais encore fatigué de la veille (rires) du coup je n’ai pas trop assuré les photos, j’y retournerais et je m’appliquerai à prendre les cicatrices de coupe et bourrelets.

    à plus

  3. Sisley
    2 novembre 2009 à 19:07

    Sympa ce vieux briscard qui se bat dans la roche, de plus sa dégaine est vraiment singulière !

    Voici, le maître des forêts d’antan (roulement de tambours,…..) :

    http://randorif.canalblog.com/archives/2006/10/22/2967944.html

  4. 2 novembre 2009 à 20:00

    Salut Sisley,

    Bien content que ce chêne du causse te plaise. Merci pour le lien vers les chênes de la forêt de Compiègne, j’avais essayé de récupérer les photos de Thérèse, mais aucune réponses (l’article date de 2006).

    Peut-être qu’un jour, le chêne de Saint-Jean se dévoilera sur le blog…?

  5. julien46
    2 novembre 2009 à 20:50

    Pas mal du tout ce chêne, peu à peu les arbres du Lot se découvrent…
    Si je peux me permettre je te propose d’autres arbres du sud du Lot :
    -le chêne dont je t’avais déjà parlé
    – deux autres chênes à Saint-Pantaléon justement
    http://pagesperso-orange.fr/saint-pantaleon/patrimoine.html
    – un micocoulier à Puy-l’évêque qui est répertorié sur un livre de l’association A.R.B.R.E.S
    – un chêne tricentenaire à Belfort-du-Quercy
    http://www.quercy-sud-immo.com/index.php?option=com_estateagent&act=object&task=showEO&id=81
    Voilà c’est tout
    A+

  6. 2 novembre 2009 à 23:47

    Salut Julien,

    tu n’as pas reçu ton mail pour le chêne de Calamane ? Le chêne de la légende mesure 3,20m et un autre à côté de 4,10m. Je ne crois pas du tout à l’année de plantation annoncée pour 1580… Je te renvoie les photos.

    Ça marche pour les deux autres chênes de Saint-Pantaléon,
    le deuxième, je m’étais déjà lancé sur sa piste, mais il était dans une propriété privée inaccessible. Je vais essayer à nouveau.

    Pour Puy-Lévèque, je crois savoir à qui demander,

    à suivre…

  7. Manuel
    22 novembre 2009 à 23:53

    Salut Krapo arboricole,

    et un ange passe très lentement, mais le courant passe.
    Il arrive, le chêne de Saint-Jean (+/-fin de semaine du 23 novembre)

    Manuel

  8. 23 novembre 2009 à 13:03

    Salut Manuel,

    en voilà une bonne nouvelle ! à bientôt alors…

  1. 9 juin 2010 à 15:48
  2. 10 juin 2010 à 17:01
  3. 17 octobre 2010 à 13:58

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s