Ginkgo Biloba, jardin botanique, Tours (Indre-et-Loire)

Pour une fois partons dans un jardin botanique, car celui de la ville de Tours renferme un vieux Ginkgo Biloba, certainement le plus beau de Touraine. Les Ginkgos sont un de mes arbres “exotiques” préférés, ils peuvent atteindre des âges très avancés, et à l’automne leurs feuilles prennent une teinte dorée sublime.

jardinbotaniquedetoursgingkobiloba3.jpgjardinbotaniquedetoursgingkobiloba1.jpg

Il a été offert en 1845 au Jardin Botanique par le docteur Bretonneau (qui eut pour élèves les docteurs Velpeau et Trousseau). Au début du XXè siècle, un des jardiniers a greffé une branche femelle sur cet arbre mâle, qui dorénavant offre des fruits chaque automne.

jardinbotaniquedetoursgingkobiloba4.jpg

J’avais envie de vous présenter ce Ginkgo Biloba, il n’est pas le plus vieux de France, mais un des plus beau. (une circonférence de 6,70 m à 30 cm du sol)

Quel tronc étonnant, avec tous ces départs de branches ; et puis tous ces renflements lui donnent vraiment une assise exceptionnelle, un digne représentant de cette noble espèce. Merci pour les photos Christian, grâce à toi cet arbre découvert dans un livre, prend sa place dans la forêt avec tous les autres, cadeau pour les 200.000 visiteurs.
____

Christian tient un blog dans le « but de faire découvrir le patrimoine connu ou méconnu, grand ou petit, de la Touraine », faites donc un tour et découvrez toutes ces merveilles, c’est par ici.

19 réflexions sur “Ginkgo Biloba, jardin botanique, Tours (Indre-et-Loire)

  1. Bonjour Sisley,

    j’ai contacté le Jardin Botanique de Tours, et très bientôt je pourrais vous en dire bien plus, notamment sur les greffes et sa forme étrange.

    Introduit en Europe en 1727 aux Pays-Bas, les plus vieux représentants en France ont été planté en 1760-1780, et se trouvent au Muséum d’histoire naturelle de Paris, au Jardin Botanique de Montpellier.

    à suivre…

  2. Ah le gingko, l’arbre presque immortel ! Dommage que les fruits sentent si mauvais… Celui-ci est vraiment vieux et boursouflé, mais normalement, il a encore de beaux jours devant lui !

  3. Bonjour Lucie,

    le Ginkgo, un véritable fossile vivant, immortel…
    en Chine où ces arbres jouxtent des temples, ils deviennent si vieux…
    Depuis un jour d’automne, j’ai une véritable affection pour ces arbres d’or.

  4. Aimé Le Lann

    C’est la première fois que je vois un Ginkgo, je ne savais même pas qu’il existait. Il est magnifique et recèle une telle puissance ! Toujours un bon choix krapo…

    Aimé… qui voudrait tout décrire, dans ce blog, en notes de musique: harmonie, couleur et puissance …

  5. Bonjour Papi,

    les Ginkgos sont des arbres merveilleux, ils peuvent atteindre et même dépasser le millénaire ; en plus ce sont des arbres qui sortent d’une autre époque, des survivants d’un autre Age… Et pour la petite histoire, un ginkgo a survécu au bombardement d’Hiroshima…

  6. Ping : Les vieux arbres en Touraine…? « Krapo arboricole

  7. Ping : Merci à vous tous ! « Krapo arboricole

  8. Ping : Le chêne de Saint-Roch (Indre-et-Loire) « Krapo arboricole

  9. Ping : Des mises à jour ont eu lieu… « Krapo arboricole

  10. Ping : Metasequoia glyptostroboides, Jardin Botanique de Tours (Indre-et-Loire) « Krapo arboricole

  11. Ping : Chêne des Tesnières, Rouziers-de-Touraine (Indre-et-Loire) « Krapo arboricole

  12. Salut Christian,

    vu que les crédits photos étaient mentionnés avec un lien retour, je pensais que tu avais donné ton accord. De mon côté je n’ai rien autorisé…

    Mais dès qu’on met des photos sur le net, c’est difficile de contrôler leur usage. Mais ici ils l’ont fait dans les règles, les photos n’ont pas été modifiées et sur leur site elles ne peuvent être agrandies. Malgré tout c’est dommage qu’ils ne fassent pas le lien avec ton chouette blog : http://tourainissime.blogspot.com/

    à bientôt

  13. Ping : Le majestueux Ginkgo de l’hôpital de St Vallier, Drôme | Les têtards arboricoles

  14. proust

    Ce splendide Gingko a 2 particularités donc:
    – sa branche femelle greffée à une hauteur de 3m env. alors que le pied mère était âgé d’environ 50 ans.
    – une conduite en Cépée qui en fait un sujet tout à fait exceptionnel.
    Je recherche tous azimuths des informations sur la façon dont ce jardinier de génie a pu procéder, afin et en toute modestie, de tenter de reproduire cette technique à partir de jeunes plants obtenus par semis à partir de fruits de cet arbre (réussite à env. 80% sans technique particulière).
    Je reste convaincu que c’est par écussonnage que ces branches basses ont été implantées aussi régulièrement sur toute la circonférence et tout près du sol.
    Mais j’aimerais avoir confirmation ainsi que l’âge du pied mère au moment de l’écussonnage.
    (Je parle d’écussonnage pour cet arbre dit des 40 écus, c’est naturellement fortuit)

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s