Accueil > Z'autres... > Metasequoia glyptostroboides, Jardin Botanique de Tours (Indre-et-Loire)

Metasequoia glyptostroboides, Jardin Botanique de Tours (Indre-et-Loire)

Le Metasequoia glyptostroboides est un conifère à feuilles caduques d’un vert brillant qui prennent une belle couleur rouge cuivrée à l’automne. C’est un arbre que l’on croyait disparu à l’ère mésozoïque (une période démarrée à la fin du Permien il y a 245 MA, et qui s’est achevée avec le Crétacé il y a 65 MA).

En 1941, l’essence fut découverte au centre de la Chine, les évènements de la Guerre Mondiale empêchèrent son étude jusqu’en 1944, date à laquelle il fut décrit comme une espèce nouvelle. Dès 1948, des expéditions botanistes prélèvent des graines, et de jeunes plants furent ensuite donnés à des universités et des arboretums du monde entier.

Peu d’informations sur cet exemplaire situé dans le Jardin Botanique de la ville de Tours, l’arbre avait une circonférence de 2,40m à la base en 2006. Mais contact est pris avec les services techniques de la ville, peut-être en apprendrons-nous un peu plus ?

Merci pour la découverte de cet arbre rare Christian, car bien qu’il ne soit pas si vieux, son histoire est tout bonnement hallucinante. Un arbre à feuilles caduques qui offre un superbe spectacle à l’automne lorsque son feuillage vire au rouge avant de tomber.

Si vous visitez ce parc, ne manquez pas le splendide Ginkgo Biloba, à voir par ici.

Catégories :Z'autres...
  1. Sisley
    25 mars 2010 à 00:55

    Salut,

    Fort intéressant comme infos, j’ignorai totalement que le mélèze d’eau était si peu répandu.
    Ayant vu quelques individus de 3m et quelques je peux constater que la croissance selon l’endroit peut égaler de vigoureux résineux de plantation.
    Celui-ci pourrait donc avoir entre 40 et 60 ans.
    ………………
    ça me fait penser que pour le ginkgo indigène originel, vivant dans une petite partie de sud-est de la Chine, il est aussi question d’une sacrée rareté, bien qu’il fut largement importé par la suite dans bien des pays, il beaucoup question de clones et remaniements.

  2. 25 mars 2010 à 11:26

    Bonjour Sisley,

    j’aime bien l’aventure de cet arbre, comment l’espèce a-t-elle pu survivre tant d’années en cachette des hommes ? Une poche de résistance dans le Sichuan pour ces arbres surgis d’un lointain passé. Tu fais bien de rappeler qu’il existe aussi d’autres variétés rares comme certains Ginkgos, vivement qu’on trouve un reporter arboricole pour la Chine !

  3. 1 avril 2010 à 10:31

    Parmi les quelques 500 variétés d’arbres plantés depuis 9 ans dans notre jardin, il y a 27 variétés de ginkgos, une dizaine pour les métaséquoias, et bien d’autres. Si vous êtes intéressés pour échanger des mots, des idées sur les arbres etc., vous pouvez me contacter.
    ginkgos et métaséquoias, deux genres qui me fascinent !!! certainement de par leur histoire.

  4. courty francis
    20 juin 2010 à 08:24

    bonjour je viens d acheter un etang dans la marne .et la surprise un arbre que je n avais j amais vue et oui c etait bien un metasequoia d une hauteur de 30 metres que fait t il ici grosses question

  5. Sisley
  1. 6 juin 2010 à 18:34

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :