Chêne millénaire, le Pas du cerf, La-Londe-les-Maures (Var)

Au cours de mes lectures, j’ai découvert un chêne liège millénaire caché dans le massif des Maures. Dur de vérifier son existence, à moins de s’y rendre… Je persévère et enfin un site de randonnée me donne la preuve de l’existence de ce vénérable chêne, je contacte l’auteur et c’est avec son aimable autorisation que je vous fait partager ce trésor. (clic les photos)

Un chêne majestueux, souriez à la vie, un millénaire vous contemple…

.
Merci à Jean-Paul pour ces photos, consultez donc sa fiche randonnée, un circuit facile de 9 km, qui vous mènera au grand dolmen de Gaoutabry et enfin au pied de ce chêne remarquable, Malheureusement, le site est dorénavant fermé et la galerie photo disparue…
.
« Le Massif des Maures, fort de ses 150.000 hectares, reste le plus important espace forestier du Var. La commune délimite les Maures Occidentales, entre la presqu’île de Giens à l’ouest et le cap Benat à l’est. La Londe-les-Maures a su, au fil du temps, préserver son environnement et son paysage, et le village offre aujourd’hui une extraordinaire palette végétale. »
____

Mise à jour novembre 2010 : François a rendu visite à ce vieux chêne-liège.

« Il est en manque d’entretien. Une grosse branche a été coupée et débitée, mais tout le pied de l’arbre est dans un état de semi-abandon. Cela m’a beaucoup attristé car cela donne le sentiment que rien n’est plus fait pour accompagner ce chêne-liège dans sa course au travers des siècles… Et pourtant Dieu sait que cela ne serait pas inutile de l’aider un peu, dans la mesure de nos moyens ! Il y a des fois où je voudrais être riche à millions pour pouvoir acquérir le terrain, e  entretenir ces arbres vénérables comme ils le méritent… »

« Je te joins aussi une photo de l’épaisseur de l’écorce de ce chêne. Comme te l’a dit Jérôme Hutin, elle fait plus de 20 cm d’épaisseur car l’empan de ma main mesure déjà 21 cm et il ne suffit pas à couvrir toute cette épaisseur. Il doit y avoir presque 25 cm au total. »

« 6,30 mètres de circonférence à 1,50 m du sol. »

« Les 2 plus grosses charpentières ont été mesurées 3,90 m et la dernière 3,20 m. »

34 réflexions sur “Chêne millénaire, le Pas du cerf, La-Londe-les-Maures (Var)

  1. En effet, c’est pas si loin de chez moi….je dois bientôt me rendre à Hyères pour une expo, mais… j’ai peur de me perdre ;-)) … j’aurais besoin d’un guide ?? t’en connais un? tu dois bien avoir ça ?? et puis pour les explications, et pour porter le sac à dos !! mdr!

    Bise et merci

  2. J’espère que tu feras un détour, un dolmen et un chêne millénaire…
    pas de guides à te proposer (je ne connais pas ce coin de France), mais pour ton sac… l’idéal serait d’emmener du monde dans la balade pour répartir l’eau et le pic-nic.
    Et puis 9 km, c’est juste 3 heures de marche en comptant la pause repas

  3. ….Hein’g!!!! 3 HEURES de maaaarrche!!!!!
    Mais t’as pas vu mon état de forme!!!
    Amener du monde!!!!!! pour quoi, pour les porter!!! MDR!!
    Non, je plaisante….mais en effet, je choisirai alors un autre jour….bon! tu passes quand?

    Merci pour tes commentaires!

  4. Merci pour votre passage sur mon blog
    en effet ici il y a des arbres magnifiques un vrai plaisir à regarder je vais me promener un peu ici pour découvrir un peu plus votre blog
    bonne soirée
    Bernadette

  5. Randojp

    Bonjour. J’étais l’administrateur du site randojp Caminaire et Gaudineto aujourd’hui supprimé de la toile. Désolé pour ceux essaieront d’accéder au site via les liens ci-avant.

  6. Salut lecteur anonyme…

    Si tu connais ce chêne liège, en te rendant auprès de lui tu as peut-être immortalisé la rencontre en photo ? Et si tu habites pas loin de ce vénérable, y retournerais-tu jouer les photo reporter pour ce blog ?

    Il s’agit du plus vieux chêne-liège de France, Jérôme Hutin m’a raconté que son écorce de liège dépasse les 20 centimètres ! Un vrai colosse à rencontrer absolument ; de plus la campagne alentours est magnifique, alors si cela vous tente faites une balade !

    Au plaisir

  7. François Lannes

    C’était il y a un peu plus d’une dizaine d’années en arrière, alors que je passais des vacances d’été avec ma famille sur la côte méditerranéenne (entre 1996 et 1998, je crois ?).

    Sur la carte Michelin, j’avais noté une petite étoile rouge signalant une curiosité à voir. Il me semble me souvenir que l’inscription à chêne millénaire était même notée à côté de l’étoile. Cela a suffit pour que je décide d’aller voir sur place.

    Tôt le matin, avec mon fiston alors âgé d’à peine dix ans, nous sommes partis jusqu’à Londe-les-Maures, puis sur cette petite route départementale qui file vers le nord de la ville. La précision d’une carte au 1/200 000ème n’est pas bien fameuse pour retrouver un arbre dans la campagne ! Et je ne savais pas si j’allais y arriver.

    Toutefois, la proximité d’un pont sur une petite rivière donnait une indication qui fut déterminante et, presque sans hésiter, nous sommes arrivés au bon endroit. Un chemin, qui n’était pas goudronné, partait vers la droite et signalait que nous rentrions probablement dans une propriété privée ! Aucun panneau n’indiquait pourtant explicitement une quelconque interdiction. Du coup j’ai osé avancer, tenant mon fils par la main, et nous approcher.

    En peu de pas, nous avons tourné un angle du chemin, et c’est alors qu’IL nous est apparu !

    Franchement, ce souvenir s’est gravé dans la seconde même, tellement l’impression a été forte. Nous étions encore assez loin, peut-être une centaine de mètres, mais cet arbre paraissait être là, tout proche ! Si proche même ! Comment était-ce possible ??

    Jamais encore je n’avais vécu cette sensation.

    Les proportions complètement hors norme de ce chêne faisaient que l’on avait le sentiment de le toucher bientôt, de la main, alors qu’il fallait avancer encore, et encore, seulement pour arriver sous sa frondaison.

    Inquiets de savoir que nous rentrions chez des gens, nous faisions comme les sioux : le moins de bruit possible et sur la pointe des pieds. Comme il était à peine huit heures du matin, aucun son n’est venu perturber notre approche : pas d’aboiement de chien, aucun appel, pas de voiture qui passe.

    Et c’est grâce à tout cet enchaînement de circonstances favorables que nous sommes enfin parvenus à toucher de la main cette écorce de liège.

    Quel bonheur !

    Quelle merveille ! !

    Les creux et les pleins des rainures étaient énormes. Peut-être que le souvenir qu’il m’en reste aujourd’hui me trompe t-il, mais en tout cas, ces rainures étaient bien plus grosses qu’aucune autre vue auparavant. L’information donnée par la carte, chêne millénaire, me permettait de répéter à mon fils : Regarde bien ce que tu vois là. Cet arbre, vieux de mille ans, est une exception ! Il te faut regarder cela avec respect, et en profiter ! Ce ne sera pas souvent dans ta vie.

    Nous regardions les branches au-dessus de nos têtes. Elles étaient, chacune, plus grosse que les arbres que nous connaissions. Il faut dire qu’à cette époque (bien ancienne déjà) je ne connaissais pas cette notion d’arbres remarquables, ou vénérables. Et c’était vraiment une découverte complète.

    Sentant confusément que nous risquions de déranger, même si personne ne venait à qui nous aurions pu demander l’autorisation, il nous fallait quand même partir bientôt.

    Et ce fut difficile, de s’y décider.

    Finalement, après un énième tour autour du tronc, une dernière caresse sur le liège, après un dernier regard vers les branches et la cime, nous nous sommes en allés, enchantés de cette vision magnifique.

  8. Ping : Merci aux reporters arboricoles… « Krapo arboricole

  9. Ping : Chêne liège, Montagoudin (Gironde) « Krapo arboricole

  10. Ping : Index pour les chênes « Krapo arboricole

    1. cyberphil

      +43° 10′ 17.24″, +6° 12′ 58.94″ (sur google maps)

      La route passe à 100m . mon grand-père me disait que ce chêne était classé monument historique. A vérifier car c’est vrai qu’il à l’air très malade et sans entretien.

  11. Fishbi

    Et là, ce fut comme un irrésistible appel…Je suis trop contente…enfin une bonne idée pour demain ou ce week…non, j’appelle un pote…c’est fait…aller salut !!!

  12. wim Brinkerink (Holland)

    with the help of this site, today I found this chêne liegeois millenaire. It is marvellous but dying. !! I met the owner of the grounds (it;s a wineyard) and he told me that it was a very equilibrate tree 10 years ago. Since then, three very big branches have broken off. The last one last year, 2010. Now he is forced to make some barriers to avoid that people get hurt when another branch breaks off.How sorry for such a tree. Is ARBRES or ONCE not capable of helping the owner and preserving the tree?. I am sure the owner is very coöperative. It is a very real natural monument and I thank this site for showing it to me.

  13. Yanick

    Voici une traduction du message de Wim. J’en profite pour le remercier de nous alerter sur
    L’état de santé de cet arbre.

    « Aujourd’hui, avec l’aide de ce site, j’ai trouvé ce chêne liège millénaire. Il est merveilleux, mais en train de mourir. ! J’ai rencontré le propriétaire du terrain (il est vigneron) et il m’a dit que c’était un arbre très équilibré il y a encore10 ans. Depuis lors, trois branches très grosses ont rompu. La dernière en 2010. Maintenant, il est forcé d’installer des barrières pour éviter que les gens ne se blessent lors de la chute d’une autre branche. Combien suis je désolé pour un tel arbre. Une association tel A.R.B.R.E.S. ou autre n’est-elle pas capable d’aider le propriétaire à la préservation de cet arbre? Je suis sûr que le propriétaire serait très coopératif. C’est sans aucun doute un monument naturel et je remercie ce site pour me l’avoir fait découvrir. »

    Like you Wim, i’m so sad. Thank you for alerting us about the health of the tree.

  14. Yanick

    MINISTERE DE LA QUALITE DE LA VIE
    ____________
    Décret du 23 juillet 1975 portant classement
    parmi les sites pittoresques (département du Var).
    ____________
    Par décret en date du 23 juillet 1975, est classé parmi les sites
    pittoresques …………….de La Londe-les-Maures……………..
    tel qu’il figure sur le plan (1)………………….
    …………………_____________
    (1) Le plan peut être consulté à la préfecture de Var à Toulon

    voir: http://www.legifrance.gouv.fr/jopdf/common/jo_pdf.jsp?numJO=0&dateJO=19750724&numTexte=07525&pageDebut=07525&pageFin=

    Si une bonne âme pouvait aller vérifier sur ce fameux plan si ce chêne liège figure dans l’emprise du périmètre du site classé, ça aiderait à démarrer des démarches auprès des autorités locales pour la sauvegarde de cet arbre.

  15. Hervé

    A la londe, il y a un autre chêne fabuleux (environ 8 m de circonférence). Je ne sais pas comment mettre une photo sur ce site alors envoyez-moi un petit mail pour demander sa photo.

    1. wim Brinkerink

      HI. Some users have told me that there is no management on this site anymore. It’s a pity, because I like it very much. Until there is proper management, perhaps you would like to share this new tree with http://www.monumentaltrees.com . It’s a very good place for monumentaltrees, just like this one is. I have uploaded quite a lot of (French) trees there,m including this one.

      Wim Brinkerink

    2. Les têtards arboricoles

      Bonjour Hervé, le blog du Krapo est en dormance depuis 1 an, toutefois l’aventure continue avec plusieurs des contributeurs du blog sur les têtards arboricoles :
      http://lestetardsarboricoles.fr/wordpress/
      nous serions content d’y publier tes photos, comme je n’ai pas accès à ton mail utilise la page de contact sur l’autre blog!
      A bientôt
      Yannick

    3. Lerch

      Bonjour, je serais bien heureux si vous m envoyez la photo du chêne, votre message est de janvier, j espère que vous lirez mon message tout de même.

    4. Didier

      Je connais effectivement un autre chêne liège remarquable à La Londe, situé d’après Google 43°07’52.51″ N; 06°15’01.82E. Je ne connais pas sa circonférence de tronc, mais son ombre portée au sol dépasse les 30m de diamètre.

  16. Ping : Le chêne liège de Pluduno, Côtes d’Armor | Les têtards arboricoles

  17. Ping : La colline de la Villa Aurélienne à Fréjus, Var | Les têtards arboricoles

  18. Ping : « Le St Georges », l’autre chêne liège de La Londe-les-Maures (Var) | Les têtards arboricoles

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s