Accueil > Press-Book > Promenade sylvestre : des arbres remarquables en Lorraine

Promenade sylvestre : des arbres remarquables en Lorraine

Il y a quelques mois, j’avais été sollicité par un collaborateur de La Nouvelle Revue Lorraine, son souhait : réaliser un article sur les arbres remarquables de sa région. En fouillant le net, il était forcément arrivé jusqu’au blog… du coup il voulait utiliser les données dendrologiques et plusieurs clichés d’arbres pour illustrer son dossier.

Cela faisait beaucoup, mais comme cette revue a un petit tirage (environ 4000 exemplaires tous les deux mois), et qu’elle fonctionne sans publicité avec des collaborateurs bénévoles, j’ai laissé libre cours à Alain…
.

« Remerciements à Christophe Virat du site krapoarboricole.wordpress.com, qui nous a aimablement autorisé à publier les clichés d’arbres présentés dans l’article (merci aussi aux photographes Gilles Montavon et Sisley). Le site Krapo arboricole est collaboratif : il est ouvert à tous ceux qui veulent faire découvrir la richesse arboricole de nos régions. » (Alain Beaugrand – La Nouvelle revue Lorraine n°3, Août-Septembre 2010)

Catégories :Press-Book
  1. Le Lann
    3 septembre 2010 à 12:12

    La Lorraine porte fièrement sa croix(Croix de Lorraine) comme elle porte ses arbres que j’admire. Je me souviens des années 1940…, mes copains et moi nous fabriquions cette croix avec des perles ramassées un peu partout, là où nous en trouvions.

    Bravos à tous, Lorrains, Krapo Arboricole et ses photographes… Je me souviens de la voix du Général de Gaulle qui parlait avec amour de la Lorraine.
    Aimé…

  2. 3 septembre 2010 à 12:18

    La Voix des Chênes

    Quand le soleil s’enfuit à l’horizon,
    Semant la nuit sur les monts et la plaine,
    Le vent du soir fait passer un frisson
    Sur la forêt où sommeille le chêne.
    Et l’on entend monter comme un doux bruit
    Sous les rameaux au milieu du silence :
    C’est la chanson de l’amour qui commence,
    Hymne éternel qui vibre dans la nuit.

    Si vous rêvez d’amour
    Dans les forêts prochaines
    Écoutez au déclin du jour
    La voix des chênes :
    Elle vous parlera d’amour
    Elle vous parlera d’amour
    La douce voix
    La douce voix des chênes.

    Chez nos aïeux, les farouches Gaulois,
    Aux temps passés, on vénérait les chênes
    Et leurs guerriers, à l’abri des grands bois,
    Ont défié les légions romaines,
    L’arbre divin s’en souviendra toujours;
    Les soirs d’hiver, quand la rafale gronde
    Il semble encore vouloir jeter au monde
    Les fiers défis de ses anciens beaux jours.

    C’est du vieux sang Gaulois
    Qui coule dans ses veines
    Allez, le soir, au fond des bois,
    La voix des chênes
    Vous parlera des fiers Gaulois
    Vous parlera des fiers Gaulois
    La grande voix
    La grande voix des chênes.

    Il me souvient qu’un jour je parcourais
    Le beau pays de l’antique Lorraine,
    Je m’arrêtai près des vieilles forêts
    Pour écouter ce que disait le chêne,
    Un vieux géant, roi de l’immensité,
    Parla longtemps de notre belle France,
    Comme un clairon sonnant la délivrance,
    Enflant sa voix, il cria : « Liberté »

    Lorrains, la liberté
    Plane à travers vos plaines
    Écoutez dans l’obscurité
    La voix des chênes,
    Elle chante la liberté
    Elle chante la liberté
    L’immense voix
    L’immense voix des chênes.

    Francisque Borel, Stéphane Borel, Gustave Goublier – 1900

  1. No trackbacks yet.

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s