Accueil > Y'a de l'espoir ! > L’Homme qui arrêta le désert

L’Homme qui arrêta le désert

Film documentaire de Mark Dodd (50 minutes) – Production 1080 Film and Television Ltd.

Yacouba est né au Burkina Faso, dans la région semi-désertique du Sahel, où l’agriculture semble impossible. Il décide de stopper l’avancée du désert et de rendre le sol fertile pour permettre à la population qui a fui la famine de revenir. Patient et persévérant malgré la méfiance des villageois, Yacouba cultive sa terre en améliorant une ancienne technique nommée Zaï : il retient l’eau de pluie et utilise les termites pour enrichir la terre…

Au Burkina, il existe une technique traditionnelle de fertilisation des sols, qui s’appelle le zaï. Cette technique consiste à semer dans des trous creusés mètre après mètre, lors de la saison des pluies. Yacouba s’est appuyé sur cette technique, et l’a perfectionnée.

  • D’abord, il a creusé ces trous avant la saison des pluies. Cette initiative lui a immédiatement valu l’animosité de ses voisins. Ce timing inhabituel allait à l’encontre des traditions et les traditions. Pour se rassurer, on le traita de fou.
  • Ensuite, il s’est dit qu’ajouter du compost dans les trous en question serait une bonne idée. Pour faciliter l’aération de l’ensemble, il y a « invité » des termites.
  • Enfin, suite à une expérience menée par l’ONG Oxfam, il a mis en place des systèmes de mini-digues afin d’éviter l’écoulement trop rapide des eaux de pluie

De surcroît, Yacouba avait compris l’importance de la présence de forêts pour protéger les cultures vivrières. Là encore, son point de vue était nouveau : une forêt, dans la vision traditionnelle, ne pouvait servir que de réserve de combustible ou de matériau de construction. Ce « zaï amélioré », il l’appliqua donc non seulement à ses cultures, mais également à la création, d’année en année, d’un ensemble forestier, là où il n’y avait que le désert. Ça a marché. Les rendements des cultures des terres de Yacouba se sont avérés bien meilleurs que celles de ses voisins, grâce notamment à la présence de sa forêt.

Les spécialistes de l’agronomie ou de la botanique, comme le professeur Chris Reij de la Vrij University d’Amsterdam, qui suivent le travail de Yacouba depuis des années, sont formels : ils en sont comme deux ronds de flan. « Yacouba, à lui tout seul, a eu davantage d’impact sur la conservation que tous les chercheurs nationaux et internationaux réunis. Dans cette région, des dizaines de milliers d’hectares qui étaient devenus improductifs sont redevenus fertiles grâce aux techniques de Yacouba », affirme Chis Reij.

Yacouba ne s’est pas contenté de reconstituer une forêt et d’améliorer les rendements agricoles: il s’est efforcé, ces dernières années, de transmettre son savoir. Tant et si bien que le « zaï amélioré » de Yacouba s’est diffusé dans tout le Yatenga et au delà, pour les cultures vivrières comme le mil ou le sorgho.

Catégories :Y'a de l'espoir !
  1. 30 septembre 2011 à 09:37

    Extra cuisine – pas de publication d’arbre aujourd’hui.

  2. 30 septembre 2011 à 09:58

    Regardez à partir de 39’45 mn ou même l’intégrale qui est pas mal du tout :

    http://www.pluzz.fr/des-racines-et-des-ailes-2011-09-28-20h35.html

  3. 30 septembre 2011 à 09:58

    merci pour ce document qui est innovant et procure beaucoup de joie !

    • ouidah benin
      18 décembre 2011 à 20:47

      Bonjour,
      je viens de regarder le documentaire grand bravo à Yacouba et ses collaborateur.
      Je compte allé au Burkina dans 2 ans il y a un moyen de le contacter.
      Merci

  4. 30 septembre 2011 à 16:02

    Superbe !
    Merci pour l’Afrique, les africains….l’Humanisme !

  5. 30 septembre 2011 à 18:40

    Une Juste à l’Hors Reconnaissance ,
    A Force de Faire comme il se Doit ,
    Du Bien en l’Onde au Fil d’Essences ,
    Un Fils de Mère en semant sa Voie ,
    A Donner Corps à l’Espace Vert .
    NéO~
    Belle Cuisine que ces Choses Là😉
    A demain Christophe ,
    Dur dur en Soie d’être d’Etoffes ,
    T’es un Hérault au Coeur des Bois.

  6. 30 octobre 2011 à 09:38

    Quel beau film, quelle belle oeuvre ! un peu d’espoir enfin !

  7. 3 novembre 2011 à 13:01

    Bonjour et bienvenue dans la forêt Amaeta,

    bien content que tu aies apprécié ce film,
    sur le blog d’autres docs qui donnent de l’espoir :

    https://krapooarboricole.wordpress.com/2011/02/21/david-sans-frontieres-web-reportages/
    https://krapooarboricole.wordpress.com/2011/02/21/gilles-lhomme-qui-plantait-des-arbres/
    https://krapooarboricole.wordpress.com/2011/01/03/la-foret-pour-les-communautes/
    https://krapooarboricole.wordpress.com/2010/12/20/jai-achete-une-foret-tropicale/

    à bientôt

    ps: depuis quelques jours vous êtes une centaine à venir vous faire une toile,
    vous arrivez d’où sur le net ?

  8. Audain Vinciane
    11 novembre 2011 à 19:10

    Comment l’aider? C’est magnifique….

  9. 12 novembre 2011 à 15:49

    Bonjour,

    peut-être via le site du producteur ?
    http://www.1080films.co.uk/yacoubamovie/

    je ne retrouve plus le lien, mais il me semble que les autorités ont compris l’importance du travail de Yacouba, sa situation s’est « arrangée ».

  10. Cupic Newton
    4 décembre 2011 à 11:24

    Merci pour ce poignant témoignage.Nous attendons la suite.En espérant que Yacouba
    aura gains de cause.

  11. Valentin
    14 juin 2013 à 01:42

    Ce film à été rediffusé sur fr5 cette nuit et m’a donné une bouffée d’espoir : les Hommes ne sont finalement pas tous fous !
    Quelle est la situation de ce projet aujourd’hui ?
    Quelle que soit la réponse, j’espère que de nombreux cultivateurs ont pu suivre cet exemple.

  12. Johne224
    24 juillet 2014 à 09:43

    Thank you for your blog article. Great. beddedgfaddd

  1. 24 novembre 2011 à 16:14
  2. 21 février 2012 à 12:17
  3. 22 février 2012 à 20:35

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s