Accueil > Chênes colosses > Le chêne du Not, Crozon-sur-Vauvre (Indre)

Le chêne du Not, Crozon-sur-Vauvre (Indre)

Jusqu’à présent, un seul arbre s’était dévoilé pour le département de l’Indre [1], mais il y a peu un lecteur m’a signalé un très gros chêne au Sud de Crozon-sur-Vauvre, intrigué je lui ai demandé plus d’infos, et rapidement des photos & mesures sont arrivées.

« À son pied un écriteau indiquant qu’il s’appelle le chêne du Not. »

« De loin il n’impressionne pas trop, c’est en arrivant au pied qu’on prend conscience de sa taille énorme. Il est située au lieu dit Le Boué sur un chemin vicinal qui passe au chateau de La Lande. Pas très facile à trouver, il vaut mieux avoir la carte au 1/25000. »

« Je viens d’y retourner pour le revoir et le mesurer. J’ai mesuré sa circonférence à 7 m environ à 1 m 30 du sol. Il est en bon état, quelques grosses branches cassées seulement. »

« On arrive devant le château de La Lande que l’on contourne par la droite, on passe un grand étang puis un petit et la route passe entre deux bâtiments de ferme (indiqués sur la carte) la chêne est 50 m plus loin sur la gauche. »

Localisation : 46°28’21.25′ N; 1° 53’19.61 ‘Est.

Merci pour la découverte de ce superbe chêne Jean, un arbre encore en bon état malgré son âge avancé, et qui était absent des listes et inventaires, et pourtant il s’agit là d’un véritable colosse qui mérite d’être connu ! Un département qui reste peu exploré jusqu’à présent, néanmoins avec deux chênes colosses comme ambassadeurs, nul doute que d’autres merveilles arboricoles n’attendent que de se montrer au grand jour.
____

Mise à jour mai 2011, l’histoire liée à ce chêne vient de me parvenir.

« Je viens de trouver, par hasard, votre descriptif du ‘Chêne du Not’ a Crozon-sur-Vauvre. Je suis, depuis cinq ans, la propriétaire du Château de Lalande qui se trouve près de cet arbre magnifique. L’ancien propriétaire m’a donné un petit livre sur la légende de ce chêne : ‘La legende des trois chênes’ par Jehan Desbruyères (1998, ISBN: 2-9511412-0-3). »

« Ce livre raconte qu’en 1448, Guillaume du Bouex, seigneur du Château du Bouex et voisin du Seigneur de Lalande, allait à la messe de minuit à Crozon avec sa femme, Marie, et ses deux filles. À mi-chemin Guillaume a été attaqué et tué, devant sa famille, par un certain Huguet de Chamborant. Cela parce qu’il n’avait pas payé tout l’hommage qu’il devait au Seigneur de Sainte-Sevère, dans le service duquel était De Chamorant. »

« À la suite de ce meurtre, Germain, le curé de Crozon-sur-Vauvre, a demandé que De Chamborant paye pour la Chapelle de Sainte Catherine à l’église de Crozon comme réparation. Et la légende est que Germain a aussi planté le Chêne du Not sur le lieu du meurte en mémoire de Guillaume de Bouex. »

« Le mot ‘Not’ veut dire ‘Noël’ en berrichon, car le meurtre s’est passé la veille de Noël. »

« La plantation du chêne pour cela est peut-etre légende, mais le meurtre a certainement eu lieu. La veuve, Marie, a epousé son voisin, Jacques de Lalande, et c’est lui et son frère, Jean, qui ont tout fait pour amener Huguet de Chamborant en justice. »

Merci pour cette légende Stéphanie, nous savons dorénavant pourquoi il fut ainsi nommé. Il est bien difficile de déterminer si ce chêne a effectivement plus de 5 siècles, mais même si la plantation fut plus tardive, il n’en reste pas moins le témoin de l’histoire funeste qui s’est déroulée en ces lieux.

Catégories :Chênes colosses
  1. 6 janvier 2011 à 13:14

    C’est au Pied d’un Grand Chêne ,
    Que l’on Prends la Mesure ,
    Qu’une Vie est de Veines ,
    Et que l’ Hors est d’Allure ,
    Quand il n’est pas de Peines.
    A la Voix des Grands Arbres ,
    Quand le Corps est à Même ,
    De saisir les Murmures ,
    Qui effleurent le Marbre ,
    De l’Ecorce nos Coeurs .
    Où vivaient ceux qui sément ,
    Par les Songes du Bois ,
    Les vieilles Graines de l’Onde ,
    Celles d’un Arbre de nos Vies.

    NéO~

    http://drenagoram4444.wordpress.com/

    • 6 janvier 2011 à 15:29

      Salut NéO,

      encore une fois, merci pour cette poésie dans les commentaires, bien incapable de te répondre en vers, mais sache que tes mots me filent droit au cœur.

      • 6 janvier 2011 à 15:55

        Mais de Rien , l’Arbre est l’Ami ,
        Au delà des Bois , au Coeur de l’Infime ,
        Le Songe Ancien , qui nous Relient.
        A veiller l’Onde d’une Vieille Mère.
        Comme les Racines , c’est par les Liens ,
        que tient la Cime , au cours d’une Vie.
        Quand vient le Vent sur les Chemins.
        L’Arbre l’attend , il est Serein ,
        Il sait ses Forces , être dans la Terre ,
        Et ses demains , auprès de Frères.

        NéO~

  2. Francis
    6 janvier 2011 à 13:33

    Ouah c’est vrai que la photo où on voit le Jean à ses pieds est impressionnante, c’est vraiment là qu’on prend la pleine mesure de ce vénérable chêne! Quelqu’un aurait une idée de son âge?

    • Sisley
      6 janvier 2011 à 15:42

      370 ans ! (à 120 ans près (lol) )

      Un chêne ancien témoin des longues haies champêtres et peut-être un vieux pied cornier.
      Très belle allure !

  3. 6 janvier 2011 à 15:31

    Salut Francis,

    pas plus d’infos pour ce vieux chêne, mais comme les locaux lui ont attribué un nom, nul doute qu’il a une « histoire », j’ai écrit à la mairie pour en apprendre plus, à suivre…

  4. 6 janvier 2011 à 17:38

    Les visiteurs sont revenus, on atteindra 800.000 ce week-end !🙂

  5. 6 janvier 2011 à 17:46

    Aiguillent les Vers les Epines du Séquoïa ,
    C’est un peu Tard , mais Déjà ça ,
    Qu’ils prennent Conscience , au Coeur du Bois ,
    Que Pour Certains , l’Abre est une Gène ,
    C’est dans la Peine , que l’On Abat.
    Et pour les Veines , un Long Combat.
    Bon Vent.
    NéO~

  6. Okapi07
    6 janvier 2011 à 18:42

    On était pas à 1200 début de semaine ?

  7. 6 janvier 2011 à 18:52

    1200 visiteurs par jour
    hier on a clôturé à 1477

  8. François Lannes
    6 janvier 2011 à 20:12

    Bien d’accord avec Francis : quand on voit Jean sur les racines du tronc, là oui on peut prendre la vraie mesure de ce chêne !
    C’est un arbre franchement sensationnel.

  9. Okapi07
    6 janvier 2011 à 21:18

    C’est bien se que l’on se disait : c’est toujour mieux quant il y a quelqu’un a côté pour donné une échelle humaine .

  10. 8 janvier 2011 à 17:45

    Quel bonheur de voir régulièrement apparaître comme ça des pieds extraordinaires connus seulement de leurs voisins! ça laisse l’espoir d’en découvrir d’autres. Je sais, j’en ai trouvé moi-même, mais je ne m’en lasse pas.
    En plus, celui-là a conservé une silhouette élancée d’arbre en pleine croissance.
    S’il se maintient à l’abri des tempêtes, je n’ose imaginer son volume au siècle prochain.
    Vive le Bas-Berry!

  11. Damien
    4 juin 2011 à 21:28

    Une allure de jeunot ce chêne, heureusement la photo 3 rend honneur à ses mensurations🙂
    Quel fier représentant de son espèce, avec en prime une histoire lui étant liée.

  1. 13 avril 2011 à 11:55

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s