Accueil > Chênes colosses > Chêne des maitres sonneurs, forêt de Saint Chartier, Verneuil sur Igneraie (Indre)

Chêne des maitres sonneurs, forêt de Saint Chartier, Verneuil sur Igneraie (Indre)

Mes aventures sur le web m’ont amené à découvrir un très vieux chêne légendaire perdu au fond d’une forêt. Cet arbre fût aimé par George Sand, et le nom sous lequel il est actuellement connu, provient d’un livre qu’elle avait écrit “les maitres sonneurs”. En découvrant une photo de ce vieil aïeul, de suite je tombe sous le charme : il mérite de venir prendre place, ici, dans la forêt avec les autres…

Je rentre en contact avec l’auteur du site, et c’est avec plaisir qu’il est reparti dans la forêt, pour nous faire parvenir quelques clichés de ce chêne. La publication de l’article occasionna de nombreuses visites pour ce chêne fantastique, j’ai ainsi pu mettre l’article plusieurs fois à jour sur l’année avec de nombreux clichés. (clic les photos)

Sa hauteur est d’environ 25 à 28 mètres, sa circonférence à 1 m 50 du sol est de 7, 50 m. George Sand a écrit son roman en 1853 et d’après la description qu’elle en fait, il était déjà très endommagé par le temps, il aurait atteint sa maturité vers 1840.

Dans son roman “Les Maîtres Sonneurs” George Sand évoque ce chêne ; c’est là que Joset (personnage principal de ce roman) aurait entendu le son de la cornemuse pour la première fois et aurait décidé de devenir cornemuseux.

Les maitres sonneurs étaient des joueurs de cornemuse reconnus par leurs pairs au siècle dernier, ils constituaient une confrérie avec ses rites initiatiques et ses lois. Appréciés pour la qualité de leur jeu, ils étaient par ailleurs craints pour les rumeurs qui les entouraient : n’auraient-ils pas pactisé avec le diable pour si bien maîtriser la musique ?

Quelle impression ce tronc puissant, sombre, au bout du chemin…

Le chêne des Maitres sonneurs en 1900

“Voilà une photo ancienne du chêne des Maitres sonneurs, prise vers 1900 ou un peu avant. Depuis cette date la grosse branche sur laquelle sont monté deux personnes (mon arrière grand-père et mon grand-père) a cassé, ou a été foudroyée. L’arbre reste impressionnant. Cette photo d’époque doit le montrer à peu près comme l’a connu George Sand.”

Merci pour les nouvelles photos Jean, et surtout pour ce tirage d’époque. C’est un vrai régal de pouvoir contempler ce chêne légendaire du temps de sa splendeur et de comparer avec les photos récentes ; et puis j’aime bien ces photos d’époque où les gens revêtaient leurs habits du dimanche pour la photographie…

Les photos hivernales sont de Nath, publiés pour la première fois sur le forum d’arboristes-grimpeurs “Allo Olivier“, des passionnés arboricoles toujours prêts à aider.

Publicités
Catégories :Chênes colosses
  1. 16 octobre 2008 à 07:06

    euh… une roche gargantuesque alors…

  2. 16 octobre 2008 à 13:45

    Hé coucou !

    je savais bien qu’en parlant de roches…
    Tikayu allait montrer ses mots… gargantuesques !

    à bientôt

  3. gilougarou
    17 mars 2009 à 22:08

    Ouf !!!
    Ce chêne me laisse pantois.
    C’est vraiment ce genre d’arbres qui vous fait aimer la nature.
    On ne peut être autrement que comme George Sand face à ce vénérable.
    Tiens ! Ça me donne envie de devenir écrivain !

  4. 19 mars 2009 à 10:01

    Salut gilougarou,

    il s’agit vraiment d’un chêne fantastique !
    je suis bien content qu’on l’ait redécouvert…

    à bientôt dans la forêt

  5. Bellamy
    2 mai 2010 à 09:09

    je possède une photographie de ce chêne prise en 1890 ou 1900 et où on le voit dans toute sa splendeur et tel que George Sand a pu le contempler.Une ou deux branches maitresses ont été cassées depuis par des tempêtes. On voit bien que ce chêne n’a pas poussé en forêt: c’est un chêne de pré. Je peux vous envoyer cette photo si vous la voulez.

    • DE LANGHE BODARD
      1 mai 2013 à 16:34

      Bonjour « Bellamy »
      Je suis petite fille de Raymond Bodard et j’ai trouvé votre photo qui m’a bien interpellée.
      Pouvez-vous me dire qui vous identifiez sur cette photo se rappriochant de ma famille.
      Avec tous mes remerciements,
      Christiane De Langhe Bodard

  6. 2 mai 2010 à 20:01

    Bonjour,

    tu as piqué ma curiosité à vif avec l’évocation de cette photo ancienne, et c’est avec plaisir que j’aimerai bien voir à quoi ressemblait le chêne des Maitres Sonneurs il y a plus d’un siècle.

    Bon dimanche,

  7. nath
    3 mai 2010 à 19:54

    Bonjour,

    Pour l’avoir photographié il y a de ça 2 hivers, j’aimerais bien voir cette photographie.

    Merci

  1. 8 juin 2010 à 14:47
  2. 10 juin 2010 à 14:10
  3. 6 janvier 2011 à 12:35
  4. 13 avril 2011 à 11:55

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s