Le chêne tauzin du Châtelier, Paulmy (Indre-et-Loire)

Retournons explorer la Touraine avec Christian [1][2], cette fois-ci il a retrouvé la trace d’un vieux chêne tauzin, aussi appelé chêne des Pyrénées, ou chêne-brosse (en Anjou). C’est une espèce pionnière présente dans la région atlantique (exigeante en humidité de l’air), des Pyrénées au nord de la Loire, sur sols siliceux (tolère des sols légers acides et pauvres). On le le retrouve dans ce département au nord-ouest de Tours depuis Souvigné jusqu’à la frontière du Maine-et-Loire, ainsi qu’autour de Razines en Richelais dispersé çà et là.

En 2002 : 7m de circonférence à 1m du sol, 20m de hauteur pour 25m d’envergure.

Mesuré en 2006, ce chêne affichait 6,55m de circonférence à 1,50m de hauteur.

Merci pour cette belle découverte Christian, car jusqu’à présent les seuls chênes tauzin dévoilés sur le blog étaient localisés en Espagne [3], et cet individu apparait surement comme l’un des plus vieux de Touraine, et certainement un des plus gros de France recensé à ce jour. De belle stature, avec un bouquet de branches régulières et vigoureuses ; oui c’est un très beau chêne !

Ce chêne se trouve près du château du Châtelier, à l’angle des deux routes à l’ouest de Paulmy. Poursuivez ensuite en remontant la petite route du bois de l’Ange, vous pourrez découvrir d’autres gros quercus disséminés dans la haie (pubescent & sessiles)..

10 réflexions sur “Le chêne tauzin du Châtelier, Paulmy (Indre-et-Loire)

  1. Ping : Les vieux arbres en Touraine…? « Krapo arboricole

  2. Repris l’écriture du blog, mais comme c’est le mois d’août la fréquentation va rester bien calme jusqu’au 21, donc d’ici là je ne publierai qu’en semaine et je m’accorderai des petits week-end de tranquillité avant la rentrée des classes.

  3. Salut Sisley,

    aucune trace dans les livres d’un chêne tauzin de cette stature, ce sont des arbres annoncés avec une espérance de vie assez longue ; il va falloir fouiller les Pyrénées et le pays Basque pour en retrouver de si imposants. La première fois que j’en avais croisé en basse montagne, la taille des feuilles m’avait fait perdre mon latin, heureusement que j’avais une flore à la maison !

  4. Yanick

    C’est sûr qu’un Tauzin de cette stature ça cour pas les rues vers chez moi non plus.
    Par contre c’est dommage que les deux circonférences n’est pas été prises à la même hauteur, on aurait pu avoir une petite idée sur sa croissance.
    Et puis 12 tonnes c’est pas rien !!!
    Si y’en a un qui trouve plus lourd, c’est un bon.

  5. Ça me donne de l’espoir, il se pourrait que les Pyrénées atlantiques recèlent quelques vieux spécimens de Quercus pyrenaica. Avec de la chance on n’est pas au bout de nos surprises !

  6. Sébastien

    On m’a montré cet arbre ce week-end. Spontanément, je l’ai identifié comme un Chêne chevelu. J’avais rapidement écarté le Chêne tauzin justement en raison de la taille de l’individu et de la station (calcaire). Hélas, je n’ai pas eu la présence d’esprit de chercher des glands…

  7. LEMAISTRE OLIVIER

    Bonjour, fils du propriétaire de ce chêne et du Château du Chatelier, je vous confirmes que c’est un chêne très âgé. Le fait qu’il ne soit pas rectiligne et qui se divise en plusieurs branches rapidement l’a très certainement sauvé d’une coupe. Si vous avez des informations sur cet espèce et son age théorique, je suis intéressé . Olivier

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s