Accueil > Exploration du Lot > L’orme du Chantre, Lamagdelaine (Lot)

L’orme du Chantre, Lamagdelaine (Lot)

Avertit par Julien de la présence d’un orme bicentenaire juste à quelques kilomètres de chez moi, je me suis lancé sur sa trace en espérant retrouver un orme de la trempe de celui de Tauriac [1]. Finalement, j’ai découvert sur la place du vieux Chantre à Lamagdelaine, les restes abimés d’un arbre de la Liberté planté en 1789 en l’honneur de la Révolution française.

Un vieux briscard qui affiche une circonférence de 5,30 mètres à 1,30m de haut.

Lundi 24 octobre dans l’après-midi de fortes rafales du vent d’Autan ont provoqué la chute des dernières branches de l’orme du Chantre. Maurice Combebias habitant du hameau nous raconte sa vie. « Sur la place du village nous avons un arbre vétéran c’est un orme qui a été planté sur cette place en 1789, son tronc mesure 6m50 de circonférence. Il a été appelé l’arbre de la liberté. C’est ce qu’on apprenait aux enfants de l’école et ce nom lui est resté. Il était devenu immense et ses branches recouvraient tout le domaine public. Au cours des siècles il a vu se construire le village, naître et mourir des générations. Il a vu des jeunes partir faire les guerres dont certains ne sont pas revenus. Il a protégé les rires et les jeux des enfants sous son ombre et les baisers des amants enlacés. Il a protégé les battages lors des étés brûlants et a senti l’arôme du pain chaud s’exhalant du vieux four. Il a résisté aux orages qui décimaient ses branches mais qui renaissaient malgré tout. Son tronc resté debout et fier comme s’il ne voulait pas mourir. Les anciens que nous sommes voient avec tristesse ce vétéran historique nous quitter après 222 ans ancré dans notre terre. Mais peut-être ce n’est qu’un sursis et qu’il refleurira au printemps. Espérons. » (La Dépêche du Midi 30 octobre 2011)

Endommagé et fortement élagué, l’orme semble vivre ses derniers jours…

Certainement le plus vieil orme du département, souhaitons qu’il refleurisse au printemps !

Catégories :Exploration du Lot
  1. 29 novembre 2011 à 18:35

    C’est bien triste d’un voir ce vétérant dépérir de la sorte mais il n’a pas l’air de vouloir abdiquer en levant sa grosse branche dans les airs comme pour dire qu’il est encore capable d’en prendre

  2. 29 novembre 2011 à 21:53

    On a toujours un petit pincement de voir de tel arbres sur leurs vieux jours. Et toujours un peu plus quand il s’agit d’un orme. Surtout pour notre génération qui n’a pas eu la chance de pouvoir en admirer beaucoup d’une taille aussi respectable que celui-ci.
    Merci à Mr Maurice Combebias pour son témoignage qui nous permet de revivre un peu les belles années de l’orme du Chantre et d’imaginer la place qu’il pouvait alors avoir dans ce petit village.

    • Yanick
      30 novembre 2011 à 16:05

      Superbe, ces séquoia sont incroyable :

  3. 30 novembre 2011 à 16:21

    Des séquoias Gogants..?!

  4. vincent
    3 décembre 2011 à 15:15

    Eh oui malheureusement il semble qu’il n’en a plus pour longtemps, c’est plutôt rare de voir des ormes atteindre cet âge. bravo et merci pour la découverte. Cela faisait un momment que je n’étais pas venu ici et ça me fait plaisir de revoir des prénoms et pseudos qui m’étaient famillier.

    • 3 décembre 2011 à 23:57

      Et oui, c´est un peu comme une grande famille, alors on retrouve les mêmes régulièrement.🙂

  1. No trackbacks yet.

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s