Le parc du Domaine de Windeck, Ottrot (Bas-Rhin)

Retournons visiter l’Est de la France, mais une fois n’est pas coutume ce ne sera pas en compagnie de Sisley, mais de Wim, un néerlandais passionné par les arbres et qui participe activement à l’enrichissement de la base de donnée du site Monumental trees [1].

« Je tiens à vous faire part de l’existence d’un très beau jardin, dans la municipalité d’Ottrott près d’Obernai en Alsace. En mai, j’ai rendu visite à des amis Strasbourgeois qui connaissent ma passion pour les arbres. Ils m’ont conduit dans le parc d’un château, disant qu’ils y avaient vu quelques beaux spécimens. Tout d’abord je ne les ai pas pris au sérieux, car je n’avais jamais rien lu sur ​​ce lieu. Mais j’ai été vraiment surpris en découvrant le parc. »

« Le parc compte quelques très gros sequoias. Le plus massif d’entre eux, aurait une hauteur de 43 mètres de haut et un diamètre de 4 mètres. Un sacré bonhomme ! Comme le signale la plaque [2], il est l’un des 5 plus beaux de France. »

Le séquoia a été mesuré par Marc Meyer [3] : 10 mètres tout rond à 1,30m (en 2010).

« L’autre belle découverte de la journée fut un très beau tilleul argenté. »

« Pas pu le mesurer, mais il frôle les 30 mètres de haut et affiche une belle circonférence. »

« Un prospectus sur le Domaine du Windeck indique qu’il a été construit en 1770. Il est donc probable que le jardin ait été conçu et créé au cours de cette période. »

Merci ce reportage alsacien Wim, un séquoia élevé avec une base plus qu’impressionnante. Et le tilleul argenté n’est pas en reste avec un très joli port. Ah c’est vraiment dommage que tu promènes sans décamètre, des mesures seraient les bienvenues.

Note : le mail était en anglais, j’ai traduit assez fidèlement les mots de Wim, mais il se peut que le texte ait perdu un peu de sa spontanéité.
____

Mise à jour novembre 2011, Sisley s’est rendu cet été au Domaine du Windeck.

« Après une visite intense pendant laquelle je dû me dépêcher, car non seulement je savais qu’en fin d’après-midi le météo deviendrait contraignante et que j’avais jusqu’à 18 h, je réussi néanmoins à recenser pas moins d’une trentaine d’arbres remarquables sur un ensemble de 10 à 11 Ha, autrement dit une vraie réserve pour les passionnés mais aussi pour les promeneurs désirant se mettre au vert. »

« Je fus particulièrement étonné par la densité de séquoias, qui affichaient de très belles dimensions, mais aussi par les vieux hêtres et certaines espèces exotiques plus discrètes mais très bien implantées. Il aussi important de citer les vieux houx, ifs et buis qui se trouvent par ci par là tout au long des sentiers, certains houx atteignent des hauteurs considérables. Je n’ai pu inventorier tous les arbres, mais les principaux sont décrits, il est également important de dire qu’un certain nombre sont en bonne voie d’atteindre des dimensions pouvant les inclure ultérieurement dans la liste. »

Passons à la liste et aux mesures :

Tilleul argenté ‘Petiolaris’ – C : 5,09 m à 0,95 m
Pin noir ‘laricio’ – C : 3,91 m
Sequoia géant – C : 4,12 m
Peuplier blanc – C : 4,03 m (photo A)
Sequoia géant – C : entre 6,5 et 7,5 m
Sequoia géant – C : entre 5,5 m et 6,5 m
Tulipier de Virginie – C : 3,53 m / > 25 m (photo )
Sequoia géant – C : 4,78 m
Platane à feuilles d’érable – C : 5,91 m à 1,30 m (photo C)
Sequoia géant – C : 6,85 m (photo D)
Sequoia géant – C : 4,62 m
Févier d’Amérique – C : 2,97 m à 1,20 m (photo E)
Platane à feuilles d’érable – C : 5,38 m à 0,95 m
Sequoia géant – C : 6,41 m
Sequoia géant – C : 9,15 m / > 30 m (photo F)
Sequoia géant – C : 6,29 m (photo G)
Hêtre commun – C : 5,05 m / > 28 m (photo H)
Hêtre commun – C : 4,94 m (photo I)
Hêtre commun – C : 5,68 m
Cyprès chauve – C : 5,64 m
Noyer du Caucase – C : 4,47 m à 0,70 m (photo J)
Épicéacommun – C : 4,42 m à 1,15 m (photo K)

Les différentes galeries photos Picasa de Sisley sont à découvrir par ici.

18 réflexions sur “Le parc du Domaine de Windeck, Ottrot (Bas-Rhin)

  1. Damien

    Belle bête ce séquoia !
    Sur quels critères se base t’on pour classer ces arbres, et en mettre 5 tout spécialement sur le devant de la scène ?
    Et enfin je n’oublierai pas non plus le tilleul, qui a droit aux honneurs aussi !

    1. Salut Damien,

      je pense que le classement dans le top 5 s’est fait à partir d’anciennes listes, bien avant l’inventaire mené par Marc Meyer, mais il reste quand même un superbe représentant de l’espèce !

  2. Salut Sisley,
    A propos de tilleul, et toi qui est un grand coureur des bois, est-il courant de rencontrer des peuplements de tilleuls forestiers ?

    1. En Lorraine la répartition du tilleul en milieu forestier est relativement homogène.
      Il affectionne les sols frais et fertiles où les engorgements ne sont que temporaires.

      Par chez moi j’en vois de temps à autres, mais bien souvent ce sont quelques spécimens ça et là au milieu d’autres essences (chênes, hêtres, charmes, érables sycomores,…)

      Je ne pense pas qu’il existe de peuplements pures, dans la mesure où le tilleul est souvent une espèce accompagnatrice.

      Je sais que les plus hautes forestiers peuvent dépasser les 45 m..

  3. Salut Yanick,

    j’en connais quelques uns, mais ce sont des peuplements jeunes. Encore jamais vu de peuplements séculaires sur plusieurs hectares, j’imagine déjà l’odeur du bois au printemps…

  4. Christine Coeurjoli

    Quand vous parlez de peuplements de tilleuls forestiers c’est bien d’une forêt de tilleuls dont vous parlez ?
    J’habite Le Mans et cette ville est riche en tilleuls. Je n’ose imaginer le parfum d’une forêt !
    Merci encore de ces magnifiques reportages.

  5. tyty la ficelle

    coucou les krapos et amis du krapo. Quelles merveilles encore à découvrir.Merci à tous ceux qui arpentent la France et qui découvrent.

    Le tilleul à l’air splendide et c’est vrai qu’imaginer l’odeur me fait frétiller la ficelle.
    Topette à tous

    1. Fred

      Bonjour,

      Beau parc en effet avec beaucoup de sujets magnifiques (Hêtres, Calocèdre, Faux-Noyer, Cyprès-chauves, Faux-cyprès de Lawson….).
      Le plus gros des Séquoias atteint les 40 m. de hauteur !
      Le tilleul argenté qui se trouve dans la partie basse est en fait un ancien cultivar nommé ‘Petiolaris’. Comme son nom l’indique, la feuille est bien plus longuement pétiolée que chez l’espèce type. C’est un ‘vieux’ cultivar qui n’est pas très rare dans les parcs plantés dans la seconde moitié du XIXe siècle.

  6. Passons à la liste et aux mesures :

    Tilleul argenté ‘Petiolaris’ – C : 5,09 m à 0,95 m
    Pin noir ‘laricio’ – C : 3,91 m
    Sequoia géant – C : 4,12 m
    Peuplier blanc – C : 4,03 m (photo A )
    Sequoia géant – C : entre 6,5 et 7,5 m
    Sequoia géant – C : entre 5,5 m et 6,5 m
    Tulipier de Virginie – C : 3,53 m / > 25 m (photo B )
    Sequoia géant – C : 4,78 m
    Platane à feuilles d’érable – C : 5,91 m à 1,30 m ( photo C )
    Sequoia géant – C : 6,85 m ( photo D )
    Sequoia géant – C : 4,62 m
    Févier d’Amérique – C : 2,97 m à 1,20 m ( photo E )
    Platane à feuilles d’érable – C : 5,38 m à 0,95 m
    Sequoia géant – C : 6,41 m
    Sequoia géant – C : 9,15 m / > 30 m ( photo F )
    Sequoia géant – C : 6,29 m ( photo G )
    Hêtre commun – C : 5,05 m / > 28 m ( photo H )
    Hêtre commun – C : 4,94 m ( photo I )
    Hêtre commun – C : 5,68 m
    Cyprès chauve – C : 5,64 m
    Noyer du Caucase – C : 4,47 m à 0,70 m ( photo J )
    Epicea commun – C : 4,42 m à 1,15 m ( photo K )

    https://picasaweb.google.com/112658962006782750269/DomaineDeWindeckAOtrott68

    Après une visite intense pendant laquelle jei du me dépêcher, car non seulement je savais qu’en fin d’après-midi le météo deviendrait contraignante et que j’avais jusqu’à 18 h, je réussi néanmoins à recenser pas moins d’une trentaine d’arbres remarquables sur un ensemble de 10 à 11 Ha, autrement dit une vraie réserve pour les passionnés mais aussi pour les promeneurs désirant se mettre au vert.

    Je fus particulièrement étonné par la densité de séquoias, qui affichaient de très belles dimensions, mais aussi par les vieux hêtres et certaines espèces exotiques plus discrètes mais très bien implantées.
    Il aussi important de citer les vieux houx, ifs et buis qui se trouvent par ci par là tout au long des sentiers, certains houx atteignent des hauteurs considérables.
    Je n’ai pu inventorier tous les arbres, mais les principaux sont décrits, il est également important de dire qu’un certain nombre sont en bonne voie d’atteindre des dimensions pouvant les inclure ultérieurement dans la liste.

    J’essayerai de me procurer le listing des mesures de hauteurs des principaux arbres..

    Voilà.

    Un parc que je conseille vivement !

    1. gilles

      Moi j’aime bien faire des google maps, mais toi tu es vraiment le roi des albums Picasa ! 😉
      Un parc pour lequel on ne dispose jamais d’assez de temps.
      C’est frustrant de devoir se dépêcher alors qu’on aimerait rester à y flaner longuement, non?

      1. Si j’avais eu plus de temps et une météo moins capricieuse, j’aurai peut-être même planté ma tente !! 😉

        En tous cas, c’est souvent le même problème qui ressurgit, car quand j’arrive dans un de ces grands parcs, je me rends pas toujours bien compte de l’ampleur du travail, j’ai quand même du mesurer, photographier pendant 2h30 d’affilés et cela sans trop pouvoir profité de chaque essences, mais j’enverrai mon frère en automne pour une séance  » feuilles mortes et couleurs sans limites « 

  7. Ping : Le frêne de Vence (Alpes-Maritimes) « Krapo arboricole

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s