Accueil > Ifs, Saules > If de l’Archiprêtré de Mazière-sur-Béronne (Deux-Sèvres)

If de l’Archiprêtré de Mazière-sur-Béronne (Deux-Sèvres)

Et si on remontait en Deux-Sèvres avec Yanick ?

« Depuis plus de six ans que je chasse les arbres, cette passion m’a apporter la joie de rencontres mémorables. Celle que je vous présente aujourd’hui l’est à double titre. Tout d’abord parce que l’arbre rencontré est exceptionnel pour le département, et puis surtout pour l’accueil que nous ont réservé ses heureux propriétaires. »

« L’ancien archiprêtré de Mazière-sur-Béronne est un lieu chargé d’histoire [1]. Il faut remonter au IVe siècle pour en retrouver les fondations. Clovis y aurait enterré ses francs mort au combat. Un des vicaires de l’archiprêtré, Norbert Pressac de la Chagnaye, planta le premier arbre de la liberté de France le 10 mai 1790. Sur ce lieu on retrouve les traces d’une villa gallo-romaine, un puits sacré, une église romane, un temple Druidique, un aqueduc de 275m, 7 sources, des jardin créés en 1780 et, l’objet de ma visite, un if millénaire. »

« Nous fument accueillis par la propriétaire, la charmante Mme Wieme, qui nous conduit au pied de cet arbre, qui en fait est accompagné par un  if plus petit. Il forment ensemble un couple (mâle et femelle) qui parait inséparable. N’ayant jamais vu d’if aussi gros de ma vie, je fus émerveillé par la lumière que dégage la couleur rose saumon de son tronc. Celui-ci fait une circonférence de 5,78m à une hauteur de 40 cm (plus creux du tronc) et 15m de haut. »

« Un jardinier de Versailles a estimé cet arbre à un millier d’années. Mme Wieme me demanda mon avis et voyant l’attachement qu’elle porte à cet arbre je fus un peu gêné de lui avouer que je trouvais cela surestimé. »

« Ayant pris sur place la photo d’une branche coupée de 1,17m de circonférence, j’y ai compté environ 110 cernes. Je peux donc aujourd’hui lui accorder environ 550 ans. »

« Puis le colonel Wieme revenant d’une petite promenade nous a rejoint au jardin. Si sa femme experte du contre pied est très charmante, ce personnage haut en couleur ne m’a pas laissé indifférent. Il faut dire qu’il cache bien ses 89 ans. Nous avons eu droit à une histoire du site, des aventures de ce grand baroudeur [2][3], et de l’arbre généalogique de lui et sa femme. Tout ceci en défilant devant les portraits d’époques des aïeux. Nous avons alors vu une grande partie de l’histoire de France défiler sous nos yeux. »

« Heureusement avant que ce grand bavard (qu’il me pardonne) ne nous accapare, j’avais pris le temps de mesurer le deuxième if pour 3,10m à 1,30m puis un troisième pour 2,92m à 1,30m [4] et un superbe saule tortueux de 23 ans et 3m de circonférence. »

« Finalement cet après-midi d’été est passé à une vitesse folle et je n’ai pas eu le temps de tout visiter. Je ne manquerai donc pas d’y revenir le plus rapidement possible, d’autant que je pense que le Colonel ne nous a pas tout dit. »

« L’Archiprêtré de Mazière-sur-Béronne est à 5 kilomètres au sud de Melle. Les propriétaires actuels sont les héritiers du dernier Seigneur Archiprêtre résidant à Mazières-sur-Béronne de 1767 à 1801. Ils y ont déjà accueilli gratuitement plus de 43.000 visiteurs. Je tiens à remercier chaleureusement Mr et Mme Wieme pour leur accueil ainsi que Philippe Rabillat co-auteur du livre DVD « Arbres en Deux-Sèvres » [5] pour m’avoir lancé sur la piste de cet If. »

Ah, je savais bien que le département des Deux-Sèvres, si richement arboré, abritait forcément un if séculaire ! Merci pour ce reportage Yanick, car il s’agit là d’un très beau spécimen de taxus, avec un tronc massif soutenant un houppier encore assez élégant pour cinq siècles d’existence. Ces ifs mâle & femelle forment un couple remarquable, deux arbres qui ont surement de nombreux siècles devant eux. L’autre if que tu as trouvé dans la propriété n’est pas en reste non plus avec une circonférence approchant les 3 mètres. Et pour finir, le saule tortueux que tu nous présentes est vraiment superbe ; et avec une datation précise qui plus est ! (ce qui nous aidera grandement pour les autres explorations)

Catégories :Ifs, Saules
  1. Yanick
    21 octobre 2010 à 18:33

    Si quelqu’un peu me conforter dans l’estimation d’âge; j’ai si peur de décevoir Mme La Colonel. Pour information le tronc n’est pas creux et l’arbre semble en pleine vitalité. De plus le terrain dispose de 7 sources. On distingue une canalisation en pierre passant au pied de l’arbre.
    Ceci explique certainement aussi la croissance rapide du saule.

  2. 21 octobre 2010 à 18:41

    Si on s’en tient à la méthode d’Alan Mitchell :

    « L’if a un mode de croissance unique. Beaucoup poussent à la vitesse standard de 2,5 cm par an durant cent les premières années, mais leur croissance est rapidement réduite de moitié pour tomber ensuite, sur une période de 500 ans, jusqu’à 2,5 cm tous les 5 à 15 ans. La couronne est alors pleine de vigueur et en augmentation constante. Il est donc particulièrement difficile d’estimer l’âge d’un grand if d’une manière précise.
    Pour aider à une estimation grossière : 2,5 m = 100 à 150 ans // 4,8 m = 300 à 400 ans // 6 m = 500 à 600 ans // 9 m = 850 à 1000 ans »

    ton estimation semble correcte
    (renforcé par le calcul des cernes de la branche coupée)

    mais quid avec la présence massive d’eau…?

  3. Yanick
    21 octobre 2010 à 19:07

    Ceci dit, Alan Mitchell doit être anglais je suppose, donc il appuie ses recherches sur des ifs poussant en Angleterre. Ceux-ci doivent aussi être bien arrosés !!!

  4. 21 octobre 2010 à 19:20

    Rires..!

    Je vais ouvrir une catégorie déforestation dans la nuit
    (alors si tu as des idées, des documents, des liens…)

    Les feuilles vertes de Paul vont aussi arriver sur le blog.

  5. Sisley
    21 octobre 2010 à 21:34

    Bonne pioche collègue !!!

    L’if est sublime et bien accompagné.

    Le saule m’a littéralement bluffé !! La croissance d’un champignon (lol), une nuit il à fait son tronc, deuxième nuit la tête est complète !

    Je pense aussi que plus de 500 ans serait peut-être trop, mais certainement pas beaucoup moins. Cette famille doit bien avoir une trace d’archive ?!

    J’ai hâte de vous servir de l’if breton pour le dessert !!…….

  6. Yanick
    21 octobre 2010 à 22:59

    Trop sympa les gravatars !!!
    Vous connaissez la forêt d’if de la Vallée de Tosande (Espagne) ?

  7. Benoist Mireille
    22 octobre 2010 à 10:54

    Si vous avez l’occasion d’aller rendre visite au colonel vous serez certainement comme moi ravie de votre ballade. C’est une superbe propriété avec son histoire contée par le colonel c’est encore mieux et effectivement l’if est remarquable.

  8. Yanick
    22 octobre 2010 à 13:21

    Bonjour Mireille,
    Je vois que comme moi ce sacré Colonel ne vous a pas laissé indifférente.

    • dever
      6 janvier 2012 à 08:55

      Cela me fait bien plaisir de lire des choses aussi gentilles sur la belle maison de mon oncle et ma tante. Helas, il ne pourra plus vous y guider, nous l’enterrons aujourd’hui.

      • Yanick
        6 janvier 2012 à 10:19

        C’était un homme remarquable que je ne suis pas près d’oublier. Il aura vraiment marqué mon esprit et celui de mon fils lors de notre visite.
        Je vous prie de bien vouloir recevoir pour toute votre famille nos plus sincères condoléances.

        • dever
          6 janvier 2012 à 10:21

          Je vous remercie et je vais transmettre votre message à son epouse

      • 5 juillet 2013 à 09:31

        J´ai eu l´occasion de visiter le mois dernier, juin 2013, l´Archiprêtré, aimablement conseillé par la charmante jeune fille de l´office du tourisme de Celles-sur-Belle.
        J´ai donc eu l´occasion de connaître votre tante, Jacqueline Wieme, une grande dame avec qui j´ai passé un très agréable moment à visiter ce site merveilleux qu´ils ont restauré durant presque 60 ans, m´a-t-elle conté. Je leur rends hommage.
        A chaque passage, je lui ai promis de revenir la visiter.
        Bien cordialement

  9. 5 mai 2014 à 22:26

    Je suis passé voir la propriétaire au cours de l’été 2013 pour écrire un article, charmante en effet, et très directe. Bref, un « personnage ». Le site est superbe, la gestion de l’eau y est impressionnante. Pendant notre entretien, un couple de Bretons amateur d’arbres nous a rejoints. Il a donc été question de cet if. Selon Mme Wieme, un jardinier de Versailles l’a estimé à près de 1.000 ans. Le « breton » pensant plutôt autour de 500/600 ans mais si j’ai bien compris il est très difficile d’aller au-delà dans la datation d’un arbre.
    Petite anecdote qui montre bien la malice de Mme Wieme: une fois que le « Breton » a dit « 500/600 ans », elle lui a demandé de dater un autre arbre du parc…
    – Vous qui semblez connaitre les arbres, celui-ci vous diriez qu’il a quel âge?
    – Je dirais 50 ans, pas plus
    – Exact, c’est moi qui l’ai planté! Je voulais vérifier si vous connaissiez vraiment les arbres!!

    Je passe très souvent devant la maison (j’habite tout près) et je ne l’ai pas vue ouverte depuis bien longtemps…

  1. No trackbacks yet.

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s