Accueil > Chênes villageois > Le vieux chêne, la Chapelle-Vicomtesse (Loir-et-Cher)

Le vieux chêne, la Chapelle-Vicomtesse (Loir-et-Cher)

En parcourant le livre sur les arbres remarquables en Loir-et-Cher [1], je découvre l’existence d’un vieux chêne plusieurs fois centenaire à la Chapelle-Vicomtesse. Forcément, j’ai voulu en voir plus et je me suis mis en quête de photos sur le net. Mais la mairie n’étant pas présente sur la toile, je me suis alors tourné vers un producteur de safran installé sur la même commune, et c’est avec un vif plaisir qu’il a accepté d’aller tirer le portrait de ce vieux chêne.

De belles dimensions : circonférence de 6,30 mètres à 1,30m de haut et de 7,60 mètres à 1,60m de haut / 24 mètres de hauteur et une envergure de plus de 20 mètres..

Ce vieux chêne possède un tronc creux à la base dans lequel un homme peut se glisser pour ressortir par le haut au milieu des branches (profondeur de la cavité : 4 mètres). Pendant la Seconde Guerre mondiale, cette singularité a sauvé la vie d’un prisonnier évadé qui s’était caché à l’intérieur pour échapper aux recherches. Aujourd’hui pièce maitresse d’une aire de détente, des soins lui ont été apportés en 2003-2004 et le vieux chêne semble maintenant prêt à affronter de nombreuses décennies.

Merci d’avoir accepté de nous faire découvrir ce patriarche Stéphane, tout bosselé et trapu, mais néanmoins en bon état pour son âge avancé. Le chêne est indiqué au centre du village par un panneau et se trouve après le cimetière sur la droite. Bien sûr, si vous vous rendez auprès de ce chêne, faites une halte à la Safranière de la Chapelle-Vicomtesse et découvrez la culture du safran, “un monde chargé de traditions et de rêves”. En attendant, faites donc un tour sur leur site, c’est par ici.

Catégories :Chênes villageois
  1. Gilles
    8 octobre 2009 à 14:26

    Un boursouflé comme on les aime !
    Situé sur le territoire municipal, il a toute les chances de vieillir encore longtemps et de se faire entretenir régulièrement. Bonne retraite donc.

  2. Francis
    12 octobre 2009 à 21:12

    Ouaaaaaaaaahhhhhhh…….

  3. 20 octobre 2009 à 16:16

    Salut Gilles & Francis,

    je savais que gros bonhomme vous plairait !
    Protégé et bien mis en valeur, il y a fort à parier qu’il sera bien entretenu au cours des prochaines décennies, longue vie au vieux chêne !

  4. Sisley
    5 janvier 2011 à 17:21

     » ‘M.Jourdain’devenu réfractaire su STO, à chaque alerte, il allait se réfugier à l’intérieur d’une trogne de chêne située dans une haie sur l’une de ses pâtures, à quelques centaines de mètres du bourg. Il n’a jamais été découvert. Par sa volonté, ce chêne exceptionnel est aujourd’hui protégé par la commune et répertorié parmi les arbres remarquables du département; il a été labellisé par l’association A.R.B.R.E.S. en 2007… »

    (Trognes, arbres paysans aux milles usages/ D.Mansion )

  5. 5 janvier 2011 à 19:36

    Excellent, merci pour cette anecdote historique Sisley !

  6. Fabien
    23 mai 2012 à 22:51

    Mes grands parents et aussi mes parents sont enterrés dans ce cimetière de La Chapelle Vicomtesse et je n’ai jamais vu cet arbre. Vive internet! A ma prochaine visite j’irais voir ce bel arbre…

  1. 6 juin 2010 à 18:20
  2. 7 juin 2010 à 20:39
  3. 10 juin 2010 à 15:06

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s