Accueil > Chênes forestiers > Chêne de l’Attaque, Montmédy (Meuse)

Chêne de l’Attaque, Montmédy (Meuse)

À l’orée de la forêt de Montmédy dans la Meuse, se dresse un vieux chêne au tronc presque entièrement creux rappelant le lieu de rencontre de la bataille de 1412 entre Huart d’Autel et Antoine de Bourgogne. (clic les photos)

Beaucoup de branches sont mortes et de nombreux gourmands l’assaillent un peu partout. Sa végétation est évidemment fort ralentie ; mais sa verdeur en période d’activité permet de lui garantir plusieurs années encore d’existence. Son âge actuel est évalué à 600 ans. Son implantation est favorable, le long d’un ruisseau, en lisière bien éclairée et dans un fond abrité de la foudre. (source : fiche Lorraine écologie, ici)

Au moment de sa protection (15 mars 1937), il mesurait 6 mètres 60 de circonférence à hauteur d’homme ; son fût, de 4 mètres de haut, porte une importante ramification s’élevant à 9 mètres. (Pas de mesures récentes, mais contact est pris avec la mairie de Montmédy…).

Prendre vers le Sud la Nationale 43, en sortant de Montmédy se trouve une grande exploitation industrielle sur la gauche, après c’est le deuxième ou troisième chemin sur la droite. Il y a une sorte de parking avec un petit panneau touristique décrivant le chêne. Derrière, un sentier mène au ruisseau à une centaine de mètres. Le chêne se trouve au milieu d’une exploitation agricole.

Merci pour le partage et la découverte de ce vieux chêne Manuel, bien content de le découvrir, car jusqu’à présent aucune photo de l’ancêtre ne se montrait sur le net. Un vieux chêne creux comme je les aime, propice aux jeux d’enfants ou à la rêverie dans les bois…

Manuel expose d’autres photos sur Flickr, faites donc un tour, c’est par ici.

Catégories :Chênes forestiers
  1. 15 septembre 2009 à 13:25

    Une cabane d’ermite
    Havre de tranquillité, lieu de méditation et parcelle d’éternité.

  2. Francis
    15 septembre 2009 à 13:43

    Excellent !

    Un beau témoin qui a vu passer les siècles sans faire de vague ! J’adore ces vieux briscards car ils sont les témoins des temps anciens, il a dû en voir du monde grimper sur ses branches ! Je suis sûr que tout autour de lui gisent des objets de toutes les époques, des pièces de monnaies du XVème aux 21ème siècles, ou tout autres choses que des petits aventureux auraient semé en se reposant à l’ombre de sa ramure ou en essayant d’y grimper !

  3. Sisley
    29 juillet 2010 à 19:07

    L’Onf l’avait mesuré à 5,97 m en 1999 à 1,30 m.
    La donnée de 1937 est peut-être juste, mais avec la partie manquante et la vieillerie il aura perdu quelques cm !
    De plus ça semble collé, car étant en phase sénescente, son accroissement ne doit guère plus être trop poussé.

  4. 29 juillet 2010 à 19:16

    Salut Sisley,

    merci pour les précisions sur ce vieux chêne,
    je vais actualiser l’article avec la mesure de 1999.
    au fait as-tu reçu les mails envoyés ce jour ?

  5. CORNEROUTE
    7 août 2011 à 13:57

    Bonjour, merci pour ce document qui nous rappelle certaines ballades
    nous avons connu une autre visite surprenante,
    une certaine tortue, qui a parcourue la distance d’Iré les Prés au chêne de l’attaque
    cette tortue s’appelait LILINE, elle voulait connaître cet arbre centenaire

    merci à ce documentaliste michelle

  6. 8 août 2011 à 12:13

    Avec plaisir !

  7. D. Droeshaut
  1. 7 juin 2010 à 20:17
  2. 8 juin 2010 à 16:09
  3. 10 juin 2010 à 15:05
  4. 17 octobre 2010 à 10:00

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s