Accueil > Chênes « aux longs bras » > Chêne lieu-dit La Bélonie, Marzens (Tarn)

Chêne lieu-dit La Bélonie, Marzens (Tarn)

On repart en voiture, à nouveau 10 minutes de trajet de l’autre côté de la colline et voici le vénérable chêne de la Bélonie, mon amie m’en parlait comme d’un chêne qui médite avec deux longs bras… Coïncidence ou non, il est en contrebas d’un centre bouddhiste.

Quel chêne magnifique ! C’est la première que j’en vois un de la sorte, avec de si grandes charpentières qui descendent effleurer le sol ; celle de gauche est cassée près du tronc mais garde toute sa vigueur. En m’approchant, je découvre les branches de ce chêne posées sur le sol, un spectacle magique tous ces rejets et nouveaux arbres, la mousse accumulée sur toutes ces branches accentue la féerie…

Très beau tronc, avec 4,50 mètres de circonférence, grosse cicatrice souvenir d’une charpentière disparue. Des traces sont visibles dans la mousse et on dirait qu’il y a parfois du monde dans ses branches…

“The last but not the least” diraient nos amis anglais, cadeau terrible pour cette fin de promenade dans le Tarn. Ce chêne “dégage” énormément, comme s’il était sacré… En tout cas ses dimensions et le port si particulier de ses branches lui confèrent un caractère remarquable. Merci de m’avoir montré ces trésors Françoise.

Localisation chêne de La Bélonie - clic pour agrandirPour s’y rendre : à 7km au Sud-Est de Lavaur, rendre la D112, puis à droite la D12, enfin à droite lieu-dit la Bélonie, le chêne est au milieu du pré. Avant d’entrer vérifiez où sont les vaches…!
.

Mise à jour 18/03/2009, Emmanuelle vient de me faire parvenir ce cliché dans la brume

Emmanuelle tient un gite avec vue sur ce chêne, toutes les infos sont par ici.

  1. 26 février 2008 à 21:09

    J’ai un souvenir très fort lié au chêne, lors d’une balade en forêt sur un chemin bordés de châtaignier et de chênes rouvre je fis la rencontre de dame-chêne ; déesse des hémisphères a la frondaison charnelle🙂

  2. 26 février 2008 à 21:18

    C’est drôle quand même, comment le souvenir de la rencontre avec un arbre exceptionnel peut rester graver si longtemps. Je me souviens d’un arbre que des anciens m’avaient emmené voir… j’avais 8 ans !

  3. 26 février 2008 à 21:21

    Il est magnifique ce chêne,ou je travaille a Nice,il y a un olivier gigantesque qui a plusieurs centaines d’années,un monstre.
    Bravo de chouchouter les arbres de l’avenir.

  4. 26 février 2008 à 21:24

    merci du commentaire Laigloun, tu l’avais mis sous le cèdre et je l’ai déplacé sous le chêne, mais c’est mon avatar qui est là…. Près de Nice, il y a celui de Roquebrune, si jamais tu y passes je veux bien des photos, et de celui de ton boulot…

  5. 28 février 2008 à 15:29

    Les branches sont volumineuses et ont une forme étrange, c’est majestueux !

  6. 29 février 2008 à 16:13

    je dois avouer que j’ai une affection particulière pour celui-ci, un chêne majestueux, avec ses grands bras invitent aux câlins…

  7. kikekoi
    16 mai 2008 à 23:30

    je passe devant ce chêne toutes les semaines et je l’admire à chaque fois ; je crois que c’est une espèce particulière, peut-être un chêne américain ?

    sinon il y a un très beau chêne indigène celui-là à quelques km de là, sur la route reliant Sémalens à Castres toujours dans le Tarn ; je l’imagine toujours havre de repos pour des centaines d’êtres vivants ; malheureusement il est tout en bord de route ;

    qu’est-ce qui fait la beauté d’un arbre ? parfois il n’a pas besoin d’être immense, seule l’harmonie qui s’en dégage suffit à le rendre remarquable à qui sait y être sensible.

  8. 17 mai 2008 à 10:43

    Bonjour,

    et merci du commentaire, il est vraiment magnifique ce chêne, concernant son espèce, je n’ai pas plus d’infos, je compte y repasser en début d’été ; avec ses feuilles et ses glands, ce sera plus facile pour le déterminer.

    J’aime bien la description que vous faites de l’autre chêne, celui plein de vie, isolé au bord de la route. Pourquoi ne pas devenir « photo-reporter » ? Prenez quelques clichés de ce vénérable, mesurez la circonférence du tronc, écrivez quelques lignes sur vos impressions près de lui ; et je serais content de publier le tout sur le blog.

  9. 7 janvier 2009 à 14:53

    Un arbre est un être exceptionnel, ce chêne porte en lui toute une histoire, ce serait bon de la connaitre. Merci pour le partage.

  10. 8 janvier 2009 à 15:44

    Salut booguie,

    c’est marrant que tu as laissé tes mots sous ce chêne,
    selon moi, le plus bel arbre du Tarn, un « être exceptionnel »…

    à bientôt

  11. gilougarou
    13 mai 2009 à 18:34

    Oh oui il est beau celui-ci !

    Chez mes parents il y a un jeune chêne que j’ai toujours connu (à peine 35 ans) et dans lequel j’ai toujours grimpé dans mon enfance. Une vraie échelle ! Notamment grâce à ses branches basses qui viennent courir au sol. J’espère être en mesure dans l’avenir de pérenniser ses branches afin d’orienter ce chêne vers le même look que celui de la Bélonie car c’est rare et toujours extra d’en voir un. Je peux dire de ce chêne qu’il s’agit de MON arbre. On est liés.

  12. 24 octobre 2009 à 14:40

    Salut Gilles,

    il s’agit là d’un véritable trésor… un chêne aux grands bras…

  13. 3 mars 2010 à 00:45

    Juste pour signaler que la tempête de janvier 2009 a rompu quelques belles branches du vieux chêne de Marzens, mais qu’il reste majestueux. J’habite en face, c’est un régal quotidien.
    Connaissez vous le livre « Arbres remarquables des paysages tarnais » ?
    Un très beau livre de 2009, ce chêne y est présent parmi d’autres.

  14. 3 mars 2010 à 13:19

    Bonjour Tabbara,

    Merci de me donner des nouvelles du chêne suite à la tempête, et le livre que vous évoquez est cité sur le blog :
    https://krapooarboricole.wordpress.com/2009/09/15/arbres-remarquables-paysages-tarnais/

    Pour l’instant, aucun reporter arboricole ne s’est manifesté pour le Tarn, alors si au gré de vos balades vous croisez des arbres remarquables, c’est avec plaisir que je publierais photos et mesures. D’ailleurs comme vous habitez en face du chêne de la Bélonie, des photos en feuilles au printemps seraient les bienvenues…

  15. 31 août 2012 à 17:49

    ce bel arbre a beaucoup souffert ces deux dernières années, et a perdu ses plus belles branches. l’employé communal essaie de le sauver… à grand peine

  16. Laeti
    10 mars 2016 à 20:28

    Je ne peux m’empêcher d’admirer se chêne chaque fois que je passe devant lui, matin et soir depuis 10 ans pour me rendre à mon travail.
    Il est majestueux, un véritable symbole de force, de générosité, de longévité. Merci de le préserver !

  1. 11 juin 2010 à 14:55
  2. 6 août 2010 à 09:34
  3. 20 janvier 2011 à 11:13
  4. 30 mai 2011 à 13:30

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s