Sapin de Numidie, parc Sasso Marconi, Sassenage (Isère)

Voici un arbre qui a donné quelques difficultés à François pour l’identification (à nous aussi).

« Derrière l’école de musique de Sassenage se trouve un petit parc, aujourd’hui aménagé avec des jeux d’enfants, mais dans lequel les propriétaires du siècle passé avaient planté quelques beaux arbres. En particulier, il y a un sapin de Numidie de bonne taille (environ 20-22 mètres) au joli port conique, planté face aux montagnes du Vercors. »

« Le tronc fait 3.50 mètres de circonférence (à 1.50 m du sol) ce qui est déjà une dimension respectable. Les feuilles de cet arbre sont spéciales, en aiguilles rigides et perpendiculaires tout autour du rameau. Bien que surprenantes au premier toucher, elles ne piquent pas car le bout est légèrement arrondi. » (voir le feuillage en détail ici)

« Au sommet, un bouquet impressionnant de cônes était en place début août. Aujourd’hui en novembre, les cônes sont presque tous décomposés et il n’en reste que les rachis : cela fait une image originale et l’on croirait qu’il s’agit de fleurs qui se trouveraient en hauteur ! »

.

« Pour l’âge de cet arbre, je n’ai pas d’information précise. Mais compte tenu d’une part que les arbres des parcs dans Sassenage faisaient partie de propriétés bâties entre 1850 et 1900, et que d’autre part les sapins de Numidie ont été introduits en 1863, je pencherais pour dire que cet arbre est centenaire. »

Quoi de mieux qu’un sapin élevé pour célébrer la fin de l’année ? Une nouvelle essence qui vient enrichir la biodiversité du blog, moi-même j’avais séché à la reconnaissance (des arbres peu répandus, il serait bon d’en trouver d’autres avec année de plantation connue). Très bel arbre, un fût bien droit et un feuillage très dense, merci pour cette découverte François.
____

Dans l’antiquité la Numidie désignait le Nord-Est de l’Algérie.

Aiguilles courtes (15-20 mm), larges, non piquantes, en brosse très relevée, tache blanche de stomates sur la face supérieure, près de l’extrémité.  Bourgeons aigus, résineux à la base. Cônes de 15-20 cm, larges ; bractées non visibles ne dépassant pas les écailles.

Aire sans contact actuel avec tout autre Sapin, très localisée sur les sommets des Babors, en Kabylie, avec le Chêne zeen et succédant au Cèdre en altitude (1.500 – 1.800 m). Résistant à la sécheresse, débourre tardivement et craint peu les gelées de printemps. Pourrait présenter un intérêt dans les Alpes du Sud, au niveau supérieur du Chêne pubescent. Approvisionnement en graines « pures » insuffisant.

Sapin de Numidie, Guide de dendrologie, Marcel Jacamon, ENGREF Nancy, p-10.

17 réflexions sur “Sapin de Numidie, parc Sasso Marconi, Sassenage (Isère)

  1. Sisley

    Quand François m’avait questionné, j’avais d’abord pensé à l’abies pinsapo, mais il est vrai ces espèces moins communes ne sont pas toujours faciles à identifier.

    Les seules données belges que voici :

    http://www.dendrologie.be/bdb.php?p=200&page=&alpha=&taxus=Abies+numidica&location=&keyword=

    Un maximum de 2,32 m en tour, l’essence ne doit pas suffisamment se plaire dans les terres du Nord, alors que dans l’Isère, sa grande tolérance au calcaire permettrait son acclimatation.

    Projet d’introduction du sapin de Numidie afin de palier au recul de l’argenté en Provence :

    http://www.prodinra.inra.fr/prodinra/pinra/data/2008/08/PROD20084d2d1b8_20080812113331185.pdf

    – – – – – – – – –
    Trouvé aujourd’hui, à partir de ‘Ushuaia – Les parfums de l’Arabie heureuse 2006’, Le chant des dunes :

    Vers 3’40, le son est vraiment intriguant.
    Les nomades du Yémen, ont toujours pensé qu’il provenait des djinns.

  2. Yanick

    Un arbre superbe,
    et une nouvelle essence de plus dans le blog.
    Merci François pour cette découverte qu’il ne fut pas facile d’identifier.
    Nul doute qu’il va être difficile d’en trouver un autre aussi beau sur notre territoire.
    Voici un lien intéressant:

    http://www.uicnmed.org/nabp/web/documents/awareness/44.pdf

    Et une des rares photos des sapins de Numidie dans leur milieu naturel que j’ai pu trouver aux abord du lac noir « Adekar » (30km à l’est de Tizi-Ouzou et 80km à l’ouest du massif des babors:

    J’ai eu beau fouillé dans le massif des Babors, je n’y ai trouvé que des cèdres dont celui-ci:

      1. Yasmina

        Je me suis renseignée au près des habitant d’adekar lac noir , ce n’est pas le sapin de numidie , mais un pin , amicalement

        1. douib hassene

          bonjour
          il y en a deux arbres de cet especes à l’enceinte de l’ex institut de la langue arabe à setif (à proximité meme de l’université d’el baz)’ et il y en a entres à la pepiniere se trouvant à notre doite sur la route de l’aeroport de setif

        2. djema arezki

          C’est vrai que la photo du lac noir là ou elle est prise ce ne sont pas des sapins de numidie mais plus à l’intérieur à quelques 100 mètres il y a un certain nombre de sujets adultes qui fructifient très intéressants avec même une petite régénération si cela vous intérèsse.

    1. djema

      Il existe bel et bien du sapin de numidie , 33 sujets dans le lieu dit lac noir dans l’Akfadou mais pas à cet endroit de la photo qui ont pour quelques uns 20 mètres de hauteur.

  3. Yasmina

    Bonjour, merci hassene pour votre message , j’habite annaba , je vais essayer d’envoyer mon étudiante pour avoir des echantillons. Si vous êtes de la région est ce que vous pouvez m’envoyer des photos merci

  4. pinczon du sel

    En Bretagne au Loutehel près de Coetquidan, un sapin de Numidie vient de tomber, il date d’environ 1870.
    Gros tronc à la base (plus de 3 mètres de circonférences).

    Il s’est cassé à 80 cm du sol lors d’un bon coup de vent.

    Le tronc à la base était au 3/4 pourri.
    Nous avons pu le mesurer par terre : 30 à 31 mètres !

    Gaëtan

    1. Pinczon du sel

      Yasmina voila des information importante pour votre exposée sur le Sapin de Numidie: c’ est un arbre appartenant à la famille des pinacées et à la sous famille des Abiétées. C’est une espèce endé- mique du massif des Babors qui est un prolongement de la crête du Djurdjura à l’est dela Kabylie.

  5. Pinczon du sel

    Bonjour monsieur Gaétan Pinczon du sel je vois que no non de famille se ressemble je me presente je mappelle Eric et j’habite dans la scène maritime serions nous cousins ?

  6. Ping : Les arbres remarquables de Grenoble – 1ère partie : les Géants et les Obèses | Les têtards arboricoles

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s