Accueil > Chine > Des arbres-épées en Enfer, Chine

Des arbres-épées en Enfer, Chine

L’enfer existe aussi pour les chinois, et n’a rien à envier au nôtre…

Dans certains textes sacrés du bouddhisme, la structure de l’enfer est décrit avec détails. Le dieu qui est en charge de l’enfer est Yan Wang. Il existe dix tribunaux judiciaires dans l’enfer, dont chacun est pris en charge par un roi. Il existe 18 niveaux d’enfers, et chaque niveau est 20 fois plus pénible et prend le double du temps pour passer de son niveau précédent. Ainsi au 18è enfer, la mesure de la douleur est au-delà de ce que l’on peut décrire et la longueur du temps est quasi infinie. Dans chaque enfer attend des tourments correspondants aux types de méfaits accomplis par les hommes.

A différentes périodes de l’histoire chinoise, il y a eu beaucoup d’histoires de personnes mortes,  mais qui une fois revenues du royaume des morts racontent leurs expériences dans l’enfer. Le plus célèbre de ces récits est surement l’histoire de l’Empereur Taizong de la dynastie des Tang. Ses expériences dans l’enfer sont décrits avec détails dans le chapitre 10 du chef-d’œuvre de la littérature classique chinoise “Journey to the West“.

L’empereur était tellement bouleversé par ce qu’il a vu en enfer, qu’après son retour au monde humain, il a rejeté 3000 filles de la cour royale, et il a également autorisé 400 condamnés à mort à rentrer à la maison pour un séjour d’un an avant d’être mis à mort.

Voici de superbes illustrations qui décrivent les différents enfers chinois, et le sort réservé à chacun en attendant sa future réincarnation, pas forcément humaine… “Peintures de l’Enfer” réalisées par l’artiste Taiwanaise Jiang Yizi en 2003 [1]. Ensuite, je m’attarderai sur ces arbres terrifiants que sont les arbres-épées. (clic les illustrations)

Zhuan Lun King préside le 10è tribunal, qui est aussi le tribunal de famille en enfer. Tout esprit qui aspire à la réincarnation doit passer par sa cour. Il examine l’esprit  pour retrouver les bonnes et mauvaises actions, et décide avec précision à quel type d’être il y a lieu de donner naissance. Si Zhuan Lun King décide de donner naissance à l’homme, il décidera de sa durée de vie ainsi que sa fortune et les tribulations de toute sa vie future.

.

Par la suite, l’esprit doit passer par un pont correspondant respectivement au genre d’être que l’esprit est amené à se réincarner. Il existe six sortes de ponts : Pont d’or, Pont d’argent, Pont de jade, Pont de pierre, Pont en bois, et Pont “sans aide”.

Le Pont d’or est réservé à celui qui dans le monde de l’homme a mené une vie noble, ne tue pas ; est juste, honnête, n’est pas avide et ne commet pas de vol, a un bon comportement et n’est pas obscène, a une rationalité claire, est fidèle, fiable, est modeste et tolérant pour les autres. Ce genre de personne doit pouvoir terminer sa vie entière prédestinée. Après la mort, il/elle donnera naissance à un Deva (un homme dans une famille avec une grande fortune). Ce genre de personne passera par le pont d’or à sa prochaine vie.

.

.
Tous les esprits qui se destinent à une nouvelle vie devront se rendre au Pavillon de madame Meng, afin de boire sa soupe, ce qui effacera de leur mémoire tous souvenirs des vies antérieures.
.


Beaucoup d’esprits se voient donner la peau d’un animal en raison de leur mauvais karma dans la vie précédente. La renaissance dans le monde de l’homme se fera en tant qu’êtres humains ou des animaux. Un nouveau soleil se lève. Une nouvelle vie commence, qui est une nouvelle chance. Faut-il succomber dans le combat à l’argent et la luxure, ou doit-on prendre la bonne voie de la vie pour améliorer sa propre nature ?
___

Quelles visions infernales ! Sur d’anciennes peintures relatant le voyage de l’empereur aux enfers, des figures étranges m’ont interpellées : des arbres avec des branches telles des épées, souvent accompagnés de collines aux couteaux, voici trois peintures présentant le supplice de pêcheurs empalés sur des arbres. (clic les illustrations)

Pour l’instant je ne dispose pas de plus d’informations sur ces arbres, néanmoins visitez le site où j’ai découvert les peintures décrivant le voyage en enfer de l’empereur Taizong des Tang, vous pourrez découvrir des dizaines de tableaux en grand taille, avec une riche iconographie où les détails et les symboles ne manquent pas, c’est par ici.

Catégories :Chine
  1. Sisley
    30 avril 2010 à 23:00

    L’enfer c’est no limit !
    ça devait pas être triste dans les esprits en quête de rédemption, car ces illustrations ont du en marquer plus d’un.

    ça me fait penser au côté inventif qu’ils ont aussi eu en ce qui concerne les instruments, séances de tortures et châtiments.

  2. 2 mai 2010 à 14:16

    Salut Sisley,

    des dessins infernaux qui n’ont rien à envier à ceux des cathédrales,
    en tout cas ça donne pas envie de mentir ou de voler son prochain !

  3. 3 mai 2010 à 16:07

    Appréciable votre blog. Le mien est en pleine construction.
    Merci.

  4. 19 mai 2010 à 13:57

    Bonjour Essiene,

    content de lire que ta visite te plaise !

    Habiterais-tu en Afrique par hasard ? Si c’est le cas, peut-être voudrais-tu nous faire découvrir quelques arbres remarquables proches de chez toi ?

  1. 9 juin 2010 à 13:35

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s