Accueil > Ifs > Les ifs de l’église, Missiriac (Morbihan)

Les ifs de l’église, Missiriac (Morbihan)

Il y a peu, j’ai reçu un courrier d’Alice [1] avec quelques photos me dévoilant la présence de deux ifs devant l’église de Missiriac dans le Morbihan. Les clichés étaient arrivés sans mesures de circonférence, mais la municipalité vient de me renvoyer les données. (clic les photos)

Il s’agit de deux “jeunes” arbres, circonférence à 1.50m du sol 3,80 et 3.10 mètres.

Merci pour la découverte de ces deux ifs Alice, car même s’il n’ont pas atteint des âges records comme certains présentés sur le blog,  ces deux ligneux ont déjà dépassé les deux siècles d’existence. Et puis il faut avouer qu’ils encadrent admirablement cette petite église, et qu’ils la veilleront peut-être encore pendant 1000 ans..?

Alice se raconte sur son blog, alors rendez-lui une petite visite, par ici

La commune de Missiriac se dévoile aussi sur un blog, faites donc un tour, c’est par .

Catégories :Ifs
  1. Sisley
    18 novembre 2009 à 21:27

    Salut,

    Je dois avouer qu’ils présentent bien, ces deux là !

    De nos jours je pense qu’un if ayant dépassé les 3,50 m de circonférence est un arbre qui possède les critères de remarquabilité.
    Car, ils ne sont pas légions à être plus que tricentenaire, bien qu’en Bretagne, les ressources soient relativement abondantes.

  2. gilougarou
    18 novembre 2009 à 22:58

    Parfois je m’interroge sur l’âge que l’on attribue aux ifs. Il y a quelques temps, j’en ai croisé un qui mesurait à peine moins de 3m de circonférence aux Epesses (Vendée) qui appartenait visiblement à l’ancien clos du presbytère sur lequel figurait la date de 1860 si mes souvenirs sont bons. Je me souviens avoir évalué alors cet arbre à 150-180 ans, puisque je n’ai pas trouvé d’indice d’antériorité de l’arbre (il était à l’angle du muret qui formait un angle droit et déterminait le tracé des rues, l’arbre semblait donc planté en fonction du muret et pas l’inverse). Une croissance de 1,5 cm/an pendant les deux premiers siècles serait donc, à mon sens, à envisager.
    Ainsi, j’évaluerais ces deux arbres à plus ou moins 200 ans…

  3. 18 novembre 2009 à 23:00

    Salut les amis,

    d’après la mémoire des anciens du village, ce serait environ 230 ans.

    Toujours épaté par la longévité des ifs, et si au début leur croissance est presque normale, par la suite le ralentissement qu’il effectuent, m’a toujours fait penser aux moines qui arrivent à ralentir leur métabolisme…

  4. Sisley
    18 novembre 2009 à 23:19

    J’avais comme référence, deux ifs d’environ 3,50 m de tour, l’un au mont de Doville (50) et un autre à Dornot (57) :
    http://www.republicain-lorrain.fr/fr/permalien/article/1884963/L-if-eternel-de-Dornot.html
    Celui de Dornot avait 3,20 m en 1936 à 1,30 m, donc grosso modo 0,4 m en 73 ans.
    Les deux ont des périodes de plantation situées entre le 17e et début du 18 e, donc dans ce cas là, entre 300 et 350 ans.

    Après, c’est sûr, que d’autres facteurs sont à prendre en compte (sol adapté, exposition, place, captation en eau…) mais ça devient dur à cerner.

  5. 19 novembre 2009 à 11:37
  6. 4 décembre 2009 à 16:27

    Sympa de t’avoir donné ces infos, une très jolie commune de Bretagne
    Merci pour cet article
    Amitiés
    Alice

  7. Les têtards arboricoles
    20 février 2016 à 20:58

    Je découvre les ifs de ma commune natale! Pour infos un document attesterait de leur plantation en 1870, donc ils auraient donc environ 150 ans.

  1. 7 juin 2010 à 20:01

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :