Chêne à la Vierge, côte Saint-Auct, Elbeuf (Seine-Maritime)

Sur la côte Saint-Auct (l’un des plus beaux points de vues sur Elbeuf et ses environs) au bout de la rue Arthur Hulme, en s’enfonçant dans la forêt par le chemin pédestre, vous pourrez découvrir le Chêne à la Vierge.  L’association A.R.B.R.E.S. a élevé ce chêne au rang des arbres remarquables de France en 2003. (clic les photos)

cheneviergeelbeuf6.jpgchnelaviergeelbeuf2.jpg

Il s’agit d’un chêne pédonculé âgé entre 300 et 400 ans, une circonférence de 3,80 mètres à 1m de haut. Sur l’arbre est accrochée une petite niche contenant une statue de la Vierge.

cheneviergeelbeuf4.jpgcheneviergeelbeuf5.jpgcheneviergeelbeuf7.jpg

Voici une photo du chêne prise par Henri Gadeau de Kerville le 25 avril 1890, et pour comparer une photo en feuille prise en mai 2009 :

chêne à la vierge côte Saint Auct Elbeuf 25 avril 1890chnelaviergeelbeuf1.jpg

Pour réaliser cet article, j’ai dû utiliser plusieurs sources. Merci à Dulcicat qui a accepté de me prêter les photos du chêne qu’elle avait publié sur son blog [1], merci à Han van Meegeren qui m’a prêté la photo de la Vierge [2] qui depuis s’est vu recouvrir de grillage, et enfin des remerciements posthumes à Henri Gadeau de Kerville, un siècle plus tard son travail est inestimable.


____

.Mise à jour décembre 2010.

Chêne à la Vierge, dimanche 19 décembre 2010 dans l’après-midi. Sur la photo on distingue la branche cassée qui gît sur le sol recouvert par 20 centimètres de neige (clic la photo).

.

17 réflexions sur “Chêne à la Vierge, côte Saint-Auct, Elbeuf (Seine-Maritime)

  1. gilougarou

    Ce qui est ahurissant c’est qu’on a l’impression qu’il n’a pas changé en 1 siècle. Voilà un chêne qui prend son temps!

  2. Salut gilougarou,

    c’est vraiment génial de pouvoir observer l’évolution de ces vieux arbres, l’héritage photographique de Henri Gadeau de Kerville est énorme, grâce à lui on peut ainsi voir l’évolution de ces vieux arbres.

    à plus

  3. Quand même, Gilougarou, en 1890 il semblait plus fin, élancé en quelque sorte. 120 ans plus tard, c’est beaucoup moins le cas, et c’est normal. Mais qu’il prenne son temps, c’est certain. On ferait bien d’être moins pressé de notre côté… 😉

  4. gilougarou

    Salut Krapo !

    Si tu arrives à trouver les mesures ce serait vraiment intéressant.
    En bidouillant les photos, j’arrive à une estimation de 3 mètres de tours en 1890.
    Si ça se confirme, alors je maintiens ce que j’ai dit au début car 80cm de tour en plus de 100 ans c’est vraiment pas beaucoup même pour un chêne (qui en plus est en station isolée).
    Mais l’important n’est pas là, ce qui compte c’est le coup de cœur quand on est en présence du vénérable (d’où le nom très approprié de ta rubrique « arbres coup-de-cœur »).
    Suite, donc, au prochain épisode…

  5. Ping : Les vieux arbres en Normandie..? « Krapo arboricole

  6. Ping : Merci à vous tous ! « Krapo arboricole

  7. Ping : Index pour les chênes « Krapo arboricole

  8. xris76

    Mauvaise nouvelle pour le Chêne à la Vierge de la Côte Saint Auct : les importantes chutes de neige des 18 et 19 décembre 2010 ont fait des dégâts… 20 centimètres de poudreuse… et une grosse branche de notre chêne plusieurs fois centenaire gît au sol, rompue sous le poids de la neige !

  9. saumon lionel

    Merci pour ces photos et commentaires. Cela me rappelle quelques souvenirs d’enfance, du temps o`u le chemin y menant était particulièrement caillouteux. Je m’interroge d’ailleurs sur la survie de cet arbre au vu du goudronnage de ce chemin si près de lui ?.

  10. quesney

    Merci pour ces photos.Jai vécu une partie de mon enfance dans la maison à coté de ce chene. D’agréable souvenirs passé ,assis sur son tronc.Jean-Louis

    1. Ledru

      QUESNEY sans prénom
      Nous avons du nous connaître il y a….. 50 ans nous venions jouer dans le coin et autour de cet arbre
      Philippe ledru
      J habitait rue Bellevue en face du cimetiere

  11. CHRISTIAN RUIS

    Je suis triste. J’ai de mauvaises nouvelles d’un vieil ami et vénérable voisin…

    Je viens de constater l’état du petit chemin qui menait du haut de la rue Arthur Hulme (aussi connue sous le nom de Côte Saint-Auct) au Chêne à la Vierge pour continuer sur le Buquet et la Londe. Monsieur le maire d’Orival a eu l’idée d’engager d’importants travaux de voirie qui ont pour résultat de priver cet arbre plusieurs fois centenaire de son environnement naturel. Les racines de ce chêne pédonculé âgé entre 300 et 400 ans, d’une circonférence de 3,80 m, plongent aujourd’hui sous le goudron et les graviers. En aménageant ainsi les abords de l’arbre on perturbe les conditions d’approvisionnement en eau et éléments nutritifs du système racinaire.

    Ne risque t’on pas de nuire gravement à l’état de santé et à la bonne conservation d’un végétal déjà attaqué par la pollution et les évènements climatiques (tempête de neige de 2010) ? N’est-ce pas aussi une manière d’aggraver les effets néfastes du ruissellement ? Je me demande ce qui a bien pu motiver ce choix désastreux ?

Laissez vos mots...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s